En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 9 janvier 2010

Petite bagarre

«Ce qui s'est passé hier, ce n'est pas un affrontement entre bandes, une affaire de racket, c'est une affaire absolument terrible de banalisation d'une violence quotidienne, c'est un différend entre deux jeunes de 18 ans qui, il y a quelques années, aurait tourné en une petite bagarre à la récréation et là s'est terminé par un coup de couteau et un mort», a déclaré M. Chatel.
source 20minutes.fr

On ne sait pas trop ce que veut dire Luc Chatel . S'il s'agissait d'un règlement de compte entre dealers de 18 ans dans un lycée ce serait moins grave ? Ou bien si les Renois du quartier X avaient attaqué à la machette les Rebeux du quartier Z laissant un jeune de 18 ans sur le carreau, ce serait beaucoup moins grave ?
Malgré la volonté d'infantiliser le différent, il s'agit d'un conflit entre deux majeurs. Eh oui la majorité à 18 ans a ses mauvais côtés !
A 18 ans, majeur ou pas, on ne règle pas les différents par une "petite bagarre à la récré", on se met au minimum de vrais pains dans la g...

Naturellement, la dimension immigrationiste du problème n'est même pas évoquée, ni par le politique, ni par les médias. Pourtant c'est la clé du conflit et qui fait que l'on passe de la bagarre à la rixe.
Dans ce contexte, que Luc Chatel nous la joue ministre éploré et propose une minute de silence en mémoire de la victime (pour conjurer quoi Grands Dieux ?) je trouve cela particulièrement déplacé.

2 commentaires:

  1. Tous des faux culs. Je propose que ce jour soit férié. Si les médias n'ont eu de cesse de citer le prénom de la victime, je n'ai pas entendu parler de l'origine de l'interpellé. Simplement que la Justice fasse correctement ce que l'on attend d'elle.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.