En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 30 janvier 2010

Gestapo pas morte. NKVD non plus d'ailleurs !

J'ai découvert grâce aux blogs Incarnation et Ilys  l'existence d'un rapport de dénonciation du MRAP des blogs mal-pensants, qui d'ailleurs recoupe l'information selon laquelle le gouvernement s'apprêterait à fermer quelques 1500 blogs de droite et qu'il l'aurait déjà fait si un certain nombre d'entre eux, hébergés à l'étranger, ne bénéficiaient de la protection de la loi américaine.

Je ne suis pas un américanophile inconditionnel, mais j'ai déjà dit ici tout le bien que je pensais de leur Constitution, et accessoirement tout le mal que je pensais de la nôtre.
Que les Pères fondateurs, tout franc-maçons qu'ils aient été soient remerciés.

J'ai  découvert que j'étais cité (3 fois) et classé "identitaire". Ma foi s'ils le ressentent comme ça, grand bien leur fasse. J'ai aussi découvert que certains de mes "amis" électroniques étaient classés "droite extrême" tandis que d'autres sites échappaient au classement alors qu'à mon avis...bref.
En fait il semblerait que ce qui est chassé, c'est plus le fait d'être une plaque tournante de liens internet que la nature même des propos tenus. Il s'agit de briser l'outil de communication. Ce qui fait tout l'intérêt d'internet. Ce que l'on qualifie de surf.
Cela ennuie beaucoup ces lopettes gauchistes qu'internet ne soit pas resté leur domaine exclusif et que les différentes mouvances de la droite aient su en faire leur profit.
Ce qui finit de déconsidérer tout ce rapport, ramassis d'approximations et d'à peu près, c'est qu'y figurent pêle-mêle des sites de journaux comme Rivarol ou Présent, de radio, comme Radio courtoisie, d'écrivains comme Alexandre Del Valle, de journalistes comme Jeanne Smits etc,  toutes des personnes physiques ou morales ayant pignon sur rue et bénéficiant parfois (bien que rarement) de subventions gouvernementales.

En fait les opinions poursuivies, hors la tarte à la crème de l'antisémitisme qui sert d'alibi à la démarche, c'est .... tout ce qui n'est pas à gauche : si X est antisémite alors Y qui le référence est aussi un dangereux antisémite et Z qui référence Y l'est tout autant  jusqu'à l'infini.
Vous avez de la nostalgie pour la France d'avant 70, vous trouvez qu'étaler son homosexualité sur la place publique n'apporte rien au débat politique, qu'au lieu d'importer 200 0000 subsahariens par an, la France devrait plutôt s'efforcer d'éviter l'avortement de  200 000 petits Français par an  etc , alors vous êtes un immonde bientôt classé dans la classe des untermenchen par ces grands défenseurs des DDH que sont les mrapistes !
Au passage notez que sur sa page d'accueil, cette association très à cheval sur l'égalité (tous différents mais tous égaux) , ne montre pas une seule photo d'un  autochtone, seuls étrangers et métèques  trouvent grâce à ses yeux. Ca c'est de l'antiracisme, du vrai du pur !

13 commentaires:

  1. Bien vu, nous allons bientôt rentrer dans le vif du sujet.

    RépondreSupprimer
  2. sauf erreur de ma part, vous n'êtes pas dans la liste d'infamie mon cher Eric Gaillot ;)

    RépondreSupprimer
  3. Si vous avez des ennuis, mon blogue vous sera ouvert.

    RépondreSupprimer
  4. c'est très aimable à vous. Pour l'instant je ne fais partie que du second ou troisième cercle si j'ai bien compris le document en question.

    RépondreSupprimer
  5. Vous vous rassurez à bon compte, cher ami. Quand je vous dit que nous rentrons dans le vif du sujet, ce ne sont pas des paroles en l'air.

    RépondreSupprimer
  6. je ne me rassure pas, simplement je ne suis pas dans la première liste d'exécution.

    RépondreSupprimer
  7. Pharamond31/1/10 21:12

    Tout de même : cité 3 fois, hum, hum... alors que le mien ne l'est qu'une seule fois.

    RépondreSupprimer
  8. mais "seulement" identitaire alors que toi ... :)

    RépondreSupprimer
  9. Mes félicitations ! Cela vaut une médaille !

    RépondreSupprimer
  10. Je me sens opprimé dans mon propre pays, et la Constitution me donne le droit de résistance à l'oppression.

    RépondreSupprimer
  11. oui mais le propre d'un système orwellien comme celui où nous vivons désormais est de changer le sens des mots et des actions, et donc de délégitimer les actions de résistance.
    En ex-URSS, comme la suppression physique des opposants passait de moins en moins bien on a inventé la folie politique : tout opposant était nécessairement fou. Ici, tout opposant est nécessairement raciste et antisémite. Renaud Camus a bien développé l'idée dans son livre "le communisme du XXIéme siècle".
    A partir de là se réclamer d'un droit de résistance et surtout espérer la protection de la Constitution est illusoire car de toutes façons, les juges n'en n'ont rien à battre, ils prennent leurs consignes ailleurs.

    RépondreSupprimer
  12. Ce système pourri est d'une logique "satanique" implacable. Techniquement, il est possible de "museler" l'Internet. Les Chinois l'ont fait. La seule chose qui retienne (?) encore un peu nos censeurs gestapistes c'est l'image désastreuse que purges ou blocages donnerait dans l'opinion publique internationale.

    RépondreSupprimer
  13. d'où l'intérêt de l'argument antiraciste

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.