En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 26 janvier 2010

Les secousses de Denis.

Alors que le conseiller spécial de l'OMS est sommé, devant le Conseil de l'Europe, par un épidémiologiste allemand de rendre des comptes sur la gestion de la pandémie de grippe A,  en particulier sur les liens avec les laboratoires pharmaceutiques ou les pressions que ceux-ci auraient fait subir à l'organisation,  un représentant français, député de son état (UMP), a été secoué par la «violence» des attaques de l'expert allemand. «S'attaquer à l'OMS, c'est grave. Je me demande s'il n'y a pas un règlement de compte derrière tout cela», déclare-t-il. «Perplexe» devant les accusations de Wolgang Wodarg, Denis Jacquat se dit convaincu par les interventions de Keiji Fukuda et de Luc Hessel.

Et voilà pourquoi la France est la France. Fermez le ban et la porte en sortant.


Député secoué : une belle figure de vainqueur
non sans une certaine ressemblance avec une otarie savante.



.
.
.

2 commentaires:

  1. Une vraie tête de VRP de labo pharmaceutique ce député !

    RépondreSupprimer
  2. çaje n'en sais rien mais il collabore à pléthore de commissions et sous-commissions sans oublier les missions d'informations.
    bien ancré dans le système.
    http://www.denisjacquat.fr/voir/voirpage.php?idpage=25&idmenu=17&idsousmenu=50&idf=0

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.