En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 14 janvier 2010

Corsaires en Océan Indien

Il y a quelques mois, je préconisais, pour contrer la piraterie en océan Indien, l'armement de corsaires et l'installation à bord des navires marchands d'armes efficaces.

Bien que cela ne soit pas trop ébruité, il y a des fusiliers marins français à bord de certains navires français, mais mieux, selon le site internet  Mer et Marine certains pays ont passé le cran supérieur et louent les services de corsaires :
La presse danoise a révélé que le groupe danois A.P. Moller-Maersk avait loué les services d'un navire de la marine tanzanienne afin d'assurer la protection de l'un de ses pétroliers. Apparemment armé par d'anciens militaires travaillant pour la compagnie de sécurité Guardian GBS, le bateau a été, selon le Copenhagen Post, chargé de veiller sur le tanker danois Brigit Maersk (la suite sur Mer et Marine)
 Personnellement je me félicite de ce genre d'initiative.

5 commentaires:

  1. Pour ma part, cela m'inquiète. Cela ressemble à ce qui se passe avec BlackWater en Irak et Afghanistan où les USA louent les services de sociétés privés pour faire la guerre, avec les dérives que cela entraîne.

    Nous sommes vraiment dans l'univers cyerpunk, décadent, repartant en arrière par certains côté, avec l'argent partout, déshumanisé (sauf les héros) tel que décrit dans de nombreux ouvrages.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis sûr que si ça continue, on aura aussi cela sur les routes en France. On retourne au "moyen-âge", où il y avait des bandits de grand chemin...

    RépondreSupprimer
  3. de toute façon il parait acquis qu'au premier coup de Trafalgar, la France s'effondrera, alors oui ça peut survenir sur les routes de France.
    Quant à la piraterie, on peut être contre la solution utilisée par la Danemark, mais un fait subsiste : les marines militaires sont incapables de hjuguler le phénomène, alors il ne reste plus qu'à utiliser ce qui fonctionne .
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=112150&u=9461

    RépondreSupprimer
  4. Les pirates doivent bien mouiller dans des ports. Les renseignements permettent de savoir qui ils sont, au moins pour les plus importants. Il suffit alors de les torpiller en pleine mer et de les laisser crever. Mais bon, nous sommes dans l'Europe des droits de l'homme, de fait plus droits de défense des criminels que de leurs victimes. Et peut-être aussi le syndrome du Rainbow Warrior. Il y a au moins un pays qui ne se gênerait pas pour les exterminer !

    RépondreSupprimer
  5. je crois que la question n'est pas de savoir quels sont leurs ports d'attache. Ils sont connus.
    Le problème est qu'on n'est plus à l'époque où on les pendait haut et court. Une marine de guerre ne peut que les faire prisonniers et laisser la main aux juges ce qui n'est pas bon du tout tant ils sont vendus et incapables.
    Le corsaire règle ça dans le silence des moiteurs océanes et ni vu ni connu.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.