En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 12 septembre 2013

Découverte d'un trésor manifestement Juif au pied du temple de Jérusalem.

Des archéologues israéliens ont découvert un trésor de pièces d'or et de bijoux datant du VIIe siècle au pied du Mont du Temple, en plein cœur de Jérusalem. 
L'équipe archéologique a eu la surprise de mettre au jour un trésor composé de 36 pièces d'or, de bijoux divers, et d'un médaillon en or présentant un ménorah, le chandelier hébreu à 7 branches.   
La découverte a été datée de la fin de la période byzantine, au VIIe siècle, et déterrée dans les restes d'une structure publique byzantine. 
Une partie du trésor a été précautionneusement enterrée sous le bâtiment, alors qu'une autre partie semble avoir été laissée là à la hâte. L'âge des objets indique aux archéologues que ce trésor a été abandonné durant la conquête de Jérusalem par les Perses, en l'an 614. 
L'une des plus belles pièces du trésor est un médaillon en or pur de 10 centimètres de large, orné d'un ménorah. Les chercheurs estiment qu'il s'agissait probablement d'un ornement pour un parchemin de la Torah. Des autres bijoux enterrés avec auraient également servi à embellir le parchemin.
"La meilleure explication est que ces objets étaient une contribution à la construction d'une nouvelle synagogue, tout près du Mont du Temple" explique  le directeur des fouilles. "Ce qui est sûr, c'est que cette mission n'a pas abouti. Le trésor a été abandonné, et ses propriétaires ne l'ont jamais récupéré".
Le trésor découvert contient également une collection de pièces d'or qui peuvent être datées des règnes des empereurs byzantins, entre le milieu du 4e siècle jusqu'au 7e siècle".
Source Maxiscience

Une information intéressante pour qui s'intéresse à l'archéologie mais qui pourrait paraitre bégnigne.
En fait elle ne l'est pas du tout . Pourquoi ?
Dans l'imaginaire juif, les Juifs ont été chassés de Palestine dans les années qui ont suivi l'an 70 qui a vu la révolte juive matée par les Romains. Le Temple a été brûlé et les Juifs dispersés aux quatre coins du monde connu.
C'est cette action des Romains qui justifierait le mythe du retour et l'appropriation du territoire palestinien par les descendants et héritiers de ces Juifs errants victimes de la méchanceté du monde.
Reconquête qui nous vaut une guerre qui dure depuis 65 ans, sans parler des effets collatéraux.

Or ceux qui s'intéressent un peu à l'histoire savent qu'il y a plus de fantasme que de réalité dans ce mythe et cette découverte vient étayer ce que nous savons de l'histoire locale.

Il existait encore en Palestine, à Jérusalem, quelques dizaines d'années avant la conquête musulmane, près de 600 ans après la diaspora supposée,  sous la domination chrétienne si honnie et décriée par ces mêmes Juifs, une communauté juive assez riche et puissante pour bâtir une synagogue près du Temple et disposant d'ornements richissimes pour  les rouleaux de sa Torah.



2 commentaires:

  1. L'archéologie en Israel est une arme supplémentaire pour accélérer la colonisation.
    On "découvre" quelque chose puis on déclare que cela prouve que des juifs étaient présents à telle ou telle époque, ce qui permet de revendiquer la terre sans rien débourser
    Les fouilles archéologiques réelles ou bidonnées permettent de déclarer un terrain propriété de l'état
    Au besoin, on fabrique des "découvertes" comme on fabrique des preuves.

    RépondreSupprimer
  2. Possible, mais là à mon avis, la découverte va à l'encontre du but recherché.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.