En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 27 septembre 2013

Bande de feignasses ... ou pas !

Après les décisions de justice qui ont, à la demande de syndicats, amené à l'interdiction de travail de nuit pour une grande enseigne des Champs Élysées puis à la demande d'un patron, à l'interdiction de travail le dimanche pour deux grandes enseignes du bricolage, de nombreux blogs de la mouvance "de droite" ont conspué les feignasses de syndicalistes, non représentatifs, façon détournée de s'attaquer aux feignasses de syndiqués et tant qu'à faire aux feignasses de travailleurs concernés, eux-mêmes.

Qu'on leur donne de la brioche et qu'ils triment les bougres !

Curieusement le patron de Bricorama ® est moins agressé. Faut dire qu'il a fait interdire ses concurrents parce que lui même avait été interdit. Il défend donc son portefeuille ce qui lui confère une légitimité que les travailleurs, pour employer la doxa marxiste n'ont pas, eux qui ne défendent que le droit à mener une vie normale avec travail mais aussi famille et amis.

Qu'ils bossent  pendant que nous bloguons.
Je sens que sur ce coup là je ne vais pas me faire que des amis.

Il se trouve qu'employé sur un site autorisé par la loi à faire travailler le dimanche et la nuit, j'ai l’immense plaisir de vivre cette situation in situ . Je peux donc témoigner qu'il y a deux choses qui font que les gens acceptent de travailler le dimanche et la nuit : la terreur du chômage et la misère des salaires. Il est extrêmement rare de tomber sur un "dimanchophile" qui vienne passer sa journée là, uniquement pour le plaisir de satisfaire les besoins débiles d'un touriste ou d'un bobo en mal de satisfaire un besoin consumériste pressant.

De fait cette volonté relayée par les (ultra) (néo) (pseudo) Libéraux de tout crin, de déstructurer la semaine et la journée s'inscrit parfaitement dans le dessein mondial de déstructurer tout ce qui est un tant soit peu organisé et entrave le commerce : famille, religion, société, gouvernement.
Remplacer le gouvernement, pris au sens large, par la gouvernance voilà leur but. C'est jusqu'à l'individu que l'on va émietter, piler. Le fil conducteur de la gouvernance étant le profit réalisé dans le commerce. C'est la guilde des marchands qui se met en place.

Reste à savoir si, à droite  — mais qu'est que la droite ? — nous n'estimons qu'il n'y a d’autre choix qu'un crypto-marxisme ou la gouvernance économique, lesquels ne sont pas nécessairement incompatibles . Quid de l'Homme ?


4 commentaires:

  1. D'accord avec toi ! Ca ne m'étonne pas d'ailleurs...

    Chez les gens interviouvés, on ne trouve jamais de "contre", bizarrement. Lol les micro-trottoirs ^^

    Pourtant, le travail de nuit ou du dimanche ne trouve sa justification que dans la misère des salaires et la peur du chômage. Alors pourquoi pas plutôt faire l'unité sur de meilleures conditions de travail et meilleurs salaires ?
    Finalement, ceux qui acceptent se font du gras sur le dos de ceux qui refusent, et qui restent avec leurs salaires de brin.
    Ca fait partie de la déréglementation du travail. On est en plein libéralisme (qui n'existe pas, c'est comme les races ou le fameux lobby)
    C'est supposé être sur la base du volontariat, mais ça peut rapidement devenir un critère d'embauche, évidemment...

    J'y vois aussi une attaque contre la vie de famille, au même titre que tout ce contre quoi on s'est mobilisés.
    Pour une fois, je suis plutôt d'accord avec les syndicats, mais j'ose pas le dire, je vais encore me faire écharper.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis assez d'accord avec vous. L'argument économique (ça permettra de réduire le chômage) ne peut pas être l'argument décisif.

    RépondreSupprimer
  3. En outre, il y a bien d'autres choses derrière la fin du Dimanche chômé,le 7ème jour, jour de repos, jour du Seigneur.

    Dans le même temps, on veut remplacer des fêtes chrétiennes par des fêtes juives et musulmanes.

    A quand le repos le Vendredi et Samedi, en remplacement du Samedi et Dimanche ?

    RépondreSupprimer
  4. il faudrait être aveugle pour ne pas voir que c'est en filigrane

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.