En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 7 septembre 2013

Bientôt le tribunal pour les criminels de guerre français.

Alors que Gouda premier ne démord pas de l'idée d'aller faire la guerre en Syrie, mais sans la déclarer (voir mon article sur ce sujet), Novopress diffuse la vidéo d'une exécution sommaire de soldats de l'armée régulière par les islamistes. C'est le lot des guerres civiles (ou présentées comme telles)  et il y a nécessairement des exécutions sommaires de l'autre côté.
Mais comme en Bosnie en Serbie, au Kosovo, même en Irak et en Afghanistan il faut se retirer de l'esprit l'idée qu'il y aurait les bons d'un côté et les méchants de l'autre, pire aucune cause n'est meilleure que l'autre. C'est comme la parabole de la caverne,tout dépend du point de vue de l’observateur.
Ceci est l'occasion pour relire un document qui date d'un peu plus d'un an et publié également par l'excellente Novopress.

08/08/2012 — 09h00
DAMAS (via InfoSyrie.fr) — Les Français qui s’intéressent un tant soit peu à la Syrie ont dû déjà croiser au hasard de la toile ou des journaux la signature de Richard Labévière, un des rares analystes-spécialistes-essayistes un peu « équilibrés » sur cette question.

Justement, Labévière vient de donner un entretien au Parisien, ce 6 août. Dans lequel il confirme cette information, objet d’un silence vraiment consensuel de la presse française depuis le début de l’année : « Avec le service action de la DGSE [branche des services secrets français chargée de l'espionnage, note de Novopress], dit Richard Labévière, la France mène des opérations de formation et de soutien à l’ASL et à d’autres groupes armés ». Et notre spécialiste d’ajouter, pour l’édification des lecteurs du Parisien, que cette aide française porte plus particulièrement sur l’instruction d’artillerie et les moyens de transmissions.
« Plusieurs dizaines de conseillers militaires participent déjà à un état-major commun turc, américain et français à Chamagh (Turquie) » et cette fine équipe est renforcée encore par des Britanniques. Bref, ce fameux camp spécial américano-ASL en territoire turc, évoqué ces derniers jours par plusieurs sites et médias, certains mainstream, prend de la consistance. Quant à la France, on se doutait que les barbouzes à pied d’œuvre en Turquie évoquées en octobre dernier par Le Point et le Canard enchaîné n’étaient sans doute pas rentrées à la maison.
Ainsi, un grand nombre de Français sauront désormais que des soldats français, des agents français, aident en ce moment l’ASL à installer le chaos et la guerre civile en Syrie, à une heure où même la grande presse ne peut pus cacher, ni les exactions, ni l’orientation islamiste radicale de ces supposés « combattants de la liberté ».
Justement, dans son entretien au Parisien, Richard Labévière tire la sonnette des Cassandre : « Il y a un vrai danger islamiste (en Syrie) », dit-il. « Plusieurs milliers d’activistes ont passé la frontière en provenance d’Irak, du Liban, de Turquie et de Jordanie ». À ce propos, Labévière donne des estimations des effectifs de ces groupes armés qui se trouvent correspondre à celles que nous avions déjà formulées : de 10 à 15 000 combattants pour tout le pays, dont, dit-il, 3 000 environ « relèvent directement de groupes djihadistes revendiquant l’idéologie d’al-Qaïda »...
la suite sur Novopress 

Il est donc scandaleux de vouloir faire croire aux Français que nous serions un arbitre dans ce conflit. Nous sommes partie prenante depuis le début, nous sommes mouillés dans tous les crimes qui ont été commis par les islamistes dans ce conflit. De là peut-être notre empressement à faire chuter l'autre partie avant qu'elle ne nous traîne devant un TPI ?

Sarkozy , Hollande et leurs ministres devront en répondre le temps venu.


.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.