En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 3 septembre 2013

Attaque au Gaz : Les fausses preuves du gouvernement français



Déjà sur la forme, il ne s'agit pas d'un document déclassifié mais d'un document présentant des éléments d'analyse prétendument déclassifiés . Il ne s'agit pas du document original.


Voici  un vrai document déclassifié (sans rapport avec l'affaire en question).

On voit la mention de la première classification puis la nouvelle. Éventuellement des éléments peuvent encore être classifiés auquel cas ils sont masqués ou les pages sont manquantes.

Sur le fond le document n'apporte aucune preuve.
Il s'agit d'un empilage d'affirmations lesquelles se soutiennent les unes les autres.

Page 2 3° paragraphe : L'analyse des renseignements dont nous disposons aujourd'hui conduit à estimer que ...

Page 4  : le second paragraphe Les vecteurs décrit quelles sont les munitions détenues par l'armée syrienne. Quatre types de missiles de diverses portées, des  bombes  et des roquettes d'artillerie .

Pourtant page 6, 3° paragraphe,  ce serait un hélicoptère qui, le 29 avril, aurait largué de petites munitions diffusant une fumée blanche, munitions ne semblant pas trouver leur place dans l'arsenal, mais on ne s'arrête pas à ce genre de détails dans ce rapport d'experts.

Page 6 , le titre du chapite 2 parle de lui-même : Des attaques chimiques déjà conduites par le régime syrien.
Tout au long de cette page on nous présente de prétendus gazages dont celui de fin août ne serait que l'apothéose, le parachèvement.
paragraphe 1 : ont été constatés ces derniers mois. Par qui ? où sont les preuves , aucune réponse.

Réfléchissons un peu et disons nous que si de fait cela avait été vraiment constaté, la question de l'intervention suite aux évènements du 21 août ne se poserait même pas puisqu'il s'agit d'une "ligne rouge" posée par "l'opinion internationale" .

Paragraphe 2 de soi-disant "services compétents français" auraient à cette occasion récupérés des preuves de tous types conduisant à l'emploi de gaz sarin. Or il n'y avait naturellement aucun service compétent français sur place. Le document fait certainement allusion aux "échantillons" ramenés par une paire de journalistes du Monde, dont on connait l'objectivité. Il faut savoir que le sarin ne résiste pas plus de 30 minutes à 15°C et 8 heures à -10°C voir lien .

Même avec la meilleure volonté du monde et la plus grande objectivité, il est impossible de ramener des échantillons en France sans disposer sur place d'un laboratoire spécialisé.

Paragraphe  3 et 4 il est  fait mention d'autres attaques dont la fameuse par hélicoptère où nos services auraient confirmé l'emploi de sarin . Comment et à l'aide de quels moyens ça on ne le saura jamais, d'autant plus qu'aucune preuve matérielle d'aucune sorte n'a jamais été publiée. Aucune !

Du coup paragraphe 5 les attaques au gaz antérieures au mois d'août sont déclarées  avérées.

C'est typique de l'opération de manipulation. Chaque pseudo preuve est sensée renforcer les autres comme un château de cartes, mais à part des affirmations, aucune preuve véritable n'est montrée.
Des gens qui pleurent et qui suffoquent peuvent avoir été gazés avec des gaz irritants comme certains manifestants place de l’Étoile. Des gens morts sans trace apparente peuvent l'avoir été par effet de souffle d'une forte explosion. Cela peut constituer des présomptions, mais on ne déclare pas une guerre qui va tuer encore plus de monde sur de simples présomptions .
Dans cette page 6 il est fait mention au moins à 3 reprises, de preuves mais qui ont la caractéristique de n'avoir jamais été publiées. Des preuves virtuelles par conviction , comme le déclarait hier le secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen qui avait la conviction ...
Du grand n'importe quoi !

page 7 on nous fait miroiter la possibilité d'une attaque encore plus trash au cas où celle-ci ne suffirait pas, ce que je pressens aussi:
Nos services disposent d'informations, de source nationale, laissant à penser que d'autres actions de cette nature pourraient être conduites.
On voit le caractère hautement affirmatif de la source "laissant à penser que" , ça me rappelle un sketch de Coluche.




Page 7,  4° paragraphe, pour bien montrer que les Syriens sont vraiment des sauvages, ils gazent de préférence les femmes et les enfants avec un méchant gaz utilisé à haute concentration puisqu'il tue 50% des gazés.
En fait un gaz utilisé contre une population non protégée, à concentration normale tuerait plutôt 80  à 90% des gens touchés, bref, passons.

page 8 un monument de la langue de bois, l'observation d'enfants gazés sur 8 sites différents porte à conclure qu'une mise en scène ou une manipulation de l'opposition sont très peu probables.
Diantre ! le rédacteur du document n'a-t-il jamais entendu parler du marché de Sarajevo, du charnier du Kosovo et autres grosses blagues montées par des rebelles pour déclancher une intervention, sans soucis aucun de la population locale ?
N'a-t-il pas entendu parler des rebelles syriens interceptés en Turquie et porteurs d'armes chimiques ? Voila un analyste de la DRM fort peu curieux !

Pour conclure page 9 le rédacteur indique de nouveau que nous estimons que l'opposition syrienne n'a pas les capacités à conduire une opération de cette envergure, mais qu'est-ce qu'il en sait ? il ne parle même pas des mercenaires étrangers et des activités probables de commandos étrangers qui se trouvent sur place en soutien de la rébellion.
A titre de contre preuve, rappelons nous comment la mort par tir des rebelles de ce malheureux journaliste français (Gilles Jacquier) avait été instrumentalisée par le gouvernement de droite de l'époque, pour nous faire accroire que c'était l’œuvre du gouvernement légal.  Comme quoi l'UMPS n'est pas une illusion d'optique.

En conclusion, la nôtre, ce document sensé présenter des preuves n'en n'apporte aucune. Il s'agit d'un gloubi boulba de "on-dit ", sans la production d'aucune preuve matérielle directe.

Son but ? avant tout d'enfumer le public. Un document fourni aux journalistes pour servir d'appui à leurs articles, mais qui ne fera pas l'objet d'extraits, et pour cause, il n'y  a rien à en extraire .

Plus tard il servira à justifier l'attaque de la Syrie voire et si la preuve est apportée de l'innocence du gouvernement légal, à dédouaner hollande et sa clique de va-t-en guerre, comme Bush , Powell &Co s'étaient défaussés sur la CIA lors de la non découverte d'armes de destruction  massive en Irak.

5 commentaires:

  1. Les "sources autorisées".
    Cela n'a pas vieilli.

    RépondreSupprimer
  2. les critiques sociales de Coluche n'ont pas pris une ride en effet.

    RépondreSupprimer
  3. Mistersmith4/9/13 19:13

    Et non vous ne rêvez pas : le document censé justifier l’engagement de militaires français contre la Syrie sort bien de l’ordinateur d’un bête pubard d’Euro-RSCG, l’agence de com de DSK — entre autres — et dirigée par le très socialiste Stéphane Fouks pour lequel, curieusement, il ne semble pas exister de page Wikipedia française ou anglaise. On soulignera seulement ici qu’il est administrateur de Médecins sans frontières (vous savez, cette ONG « indépendante » qui réclame la guerre contre la Syrie à cor et à cris) et qu’il est aussi administrateur de l’IRIS, sorte de think-tank géopolitique bien connu où croque toute une partie de l’oligarchie française de droite comme de gauche…"

    http://ilikeyourstyle.net/2013/09/03/sacha-mandel-espion-rate/

    RépondreSupprimer
  4. Mistersmith4/9/13 19:14

    Dès janvier 2013 :

    http://www.lorgane.com/En-janvier-2013-les-services-secrets-americains-planifiaient-une-attaque-chimique-en-Syrie-pour-faire-accuser-Assad-_a1256.html

    RépondreSupprimer
  5. Excellent Mistersmith et bravo à l'Organe en passant.
    et si on en croit les menaces de Hollande contenues dans le document, si ça ne suffit pas il y en aura une autre.
    en fait tout est connu, mais les blaireaux qui nous gouvernent veulent nous la jouer libérateurs.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.