En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 6 août 2013

Instantané de la normal-attitude

Jeter en prison des étudiants chahuteurs et irrespectueux :


Arrêter des citoyens arborant des vêtements ou des symboles déplaisant au pouvoir, en dehors de toute loi, décret ou arrêté :




Libérer des malfrats condamnés par la justice au prétexte du manque de place dans les prisons, manque de place soigneusement organisé par la gauche et ses relais, y compris les idiots utiles de la droite ripoublicaine depuis bientôt 50 ans.


Piller les victimes d'une catastrophe ferroviaire et les bus de touristes en pleine ville :







Bref !





4 commentaires:

  1. Paul-Emic6 août 2013 09:36
    bonne analyse, la question est comment quand on sait qu'en région parisienne dans certaines écoles pour ne pas dire dans certains départements, 95% des enfants du primaire sont d'origine extra européenne (euphémisme pour dire Africain sub-saharien)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    Brebis Gall6 août 2013 09:43
    c'est une catastrophe !

    Par ailleurs, j'ai lu Paris-Match qui présente une manière bien détournée de la réalité, en déclarant que les flics, les pompiers, le samu etc. ont nié les pillages ! Nous allons où ? Le comment ? Une guerre civile ! Il n'y a plus d'autre solution...

    RépondreSupprimer
  2. les nier c'est ridicule, quand même le gouvernement les reconnait, il limite juste leur ampleur, comme d'habitude

    RépondreSupprimer
  3. nous sommes plusieurs à l'être

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.