En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 20 mai 2010

Ubu au pouvoir !

Des clandestins se trouvant en mauvaise situation dans leur camion passeur appellent les secours afin d'obtenir une assistance (112). Ils ne savent jamais parler une langue européenne mais le 112 ils maîtrisent !
Puis finalement ils arrivent à s'extraire du camion et rejoignent un camp "clandestin" sans prévenir qui que ce soit de l'issue heureuse.
Le contribuable subventionne donc leur recherche qui finit par aboutir.
Tout est bien qui finit bien, les clandestins sont laissés en liberté.
Parions que sous peu ils déposeront un dossier de CMU.

Ah ! c'est vraiment trop beau comme histoire bobo-mondialiste.

1 commentaire:


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.