En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 25 mai 2010

AF 447, l'affaire est dans le sac

L'aviation civile vient de décider d'arrêter les recherches de l'Airbus A 330 après avoir tenté au passage de faire porter la responsabilité à l'armée. Manœuvre qui ne surprendra pas tout le monde.
Il est des choses que l'on ne peut pas évoquer sans risquer de tomber sous le coup de la loi, mais disons alors que cette issue ne me surprend pas.

Rappelons que les recherches avaient été interrompues assez rapidement en juillet alors que les balises émettaient encore, avec la promesse de les reprendre à l'automne, annonce non suivie d'effet. A l'automne les balises émettaient peut-être encore.
Puis nouvelle promesse de reprendre les recherches au début de 2010. Encore non suivie d'effet.
Enfin reprise des recherches en mai (là on est certain que, même avec des Duracell, il n'y a plus aucune émission) et ce, sur un secteur relativement restreint, après que les bandes sonores avaient été analysées à l'aide d'un "nouveau logiciel".

Curieusement le fait que ce secteur défini par la Marine soit plusieurs à centaines de nautiques au sud de la position présumée (1) du crash n'a aucunement inquiété ni étonné le BEA . Des journaux ont même titré " l'AF 447 aurait fait demi tour". Sans dérive je demande à voir !
Tous ceux qui s'intéressent à l'aéronautique ne peuvent qu'être déçus. Peut-on imaginer que toute cette affaire n'est pas étrangère au déficit de la compagnie ?

(1) présumé c'est juste une délicatesse de langage parce sans gouvernail de direction (rudder default) sans badin, sans horizon, sans rien, ça relèverait du miracle de continuer à voler dans un environnement orageux, de nuit.

3 commentaires:

  1. La liste s'allonge de toutes les affaires dont on ne doit pas savoir le fin mot !

    RépondreSupprimer
  2. je considère que cette affaire est une affaire d'État. On saura la vérité mais dans plusieurs années quand les archives seront ouvertes ou lorsque quelqu'un parlera.

    RépondreSupprimer
  3. Acceptons-en l'augure !
    Il faudra en faire autant pour le "Bugaled Breiz" et bien d'autres...

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.