En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 24 mai 2010

Hors la loi

Le FLN a l'ambition d'assurer la direction du peuple, mais ne parvient pas à éliminer le tribalisme, le régionalisme et le clientélisme. Pour s'imposer il n'hésite pas à recourir à la violence et à éliminer physiquement les notables profrançais et les anciens combattants. De 1955 à 1956, on passe de quatre à seize égorgés par jour . La terreur s'installe dans les villages . Des centaines de mutilations faciales punissent ceux qui enfreignent l'interdiction de fumer et de boire [...]

le 20 août 1955, le chef du Nord-Constantinois Zighout Youssef, entraine la population à attaquer une vingtaine de villages, de façon à provoquer une répression massive des forces de l'ordre ; 73 européens, sont tués ainsi que 3 0 musulmans jugés réfractaires à la révolution. La répression sera évidemment très lourde (1200 tués selon le service de liaisons nord-africaines du colonel Schoen).
Au début 1956, le chef Kabyle Amirouche fait attaquer les villages qui s'étaient constitués en auto-défenses ; à Ioun Dagen et Aïn Ourabah, des centaines de villages sont ainsi éliminés au cours d'une dramatique « nuit rouge ».[...] en sept ans de guerre, 16000 civils musulmans seront tués, des dizaines de milliers blessés et des milliers auront disparus dont on ignore le destin.

Pendant ces deux années (1956-1957) 30450 exactions sont commises dont 2924 en octobre 1956, 2985 en novembre, principalement dans les centres urbains, 3069 en décembre et 4000 en janvier 1957; Les attaques se multiplient : on en recense plus de 1000 par semaine au mois de février 1957. La population soutient de gré ou de force une guérilla dont le bilan pour l'annéec1956 est loin d'être négligeable. Les attaques de mosquées, d'églises, de synagogues, de ministres du culte, de médecins , le saccage de plus de 300 écoles, des hôpitaux et des ambulances entretiennent le climat d'insécurité surtout dans le bled . De novembre 1954 à mai 1957, ont été recensés 16932 attentats contre les des personnes civiles, 9134 ont été perpétrés contre les forces de l'ordre ; 1035 Européens ont été assassinés et 6325 cadavres musulmans ont été retrouvés.
En métropole, le FLN renforce par la terreur son emprise sur la population immigrée, la contraignant à verser des contributions régulières. Le soutien du Parti communiste lui est acquis […]


Le Livre Blanc de l'Armée Française en Algérie. Ouvrage collectif. Extraits pris au hasard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.