En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 18 mai 2010

Hachis à Tripoli (2)

En fait, contrairement à ce qui avait été annoncé par la presse et par les autorités libyennes, les conditions n'étaient pas si parfaites que cela lors du crash.
La visibilité horizontale était très réduite, peut-être de l'orde de 2000 mètres, situation que connaissent bien les gens qui fréquentent l'été  l'aérodrome de Hyères dans le Var : ciel clair mais visibilité dans les basses couches de 2 à 3 km voire moins.
De plus la piste 09 de Tripoli International est sous équipée en matière d'atterrissage aux instruments et  le VOR avait des problèmes.
Il semblerait que l'avion se soit  aligné entre 300 et 500 mètres à droite de l'axe, peut-être en confondant une route de service avec la piste et s'est écrasé environ 1 kilomètre avant le seuil.
Reste que l'éparpillement des débris est assez surprenant de même que l'apparente passivité des pilotes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.