En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 9 février 2017

La gauche comme on l'aime II

Il n'aura même pas fallu aller jusqu'aux élections pour que la gauche redevienne ce qu'elle est ou plutôt se montre à nouveau sous son vrai jour : irresponsable, n'ayant aucun sens de l’État, préférant la racaille à ses propres forces de l'ordre, à ses propres fonctionnaires chéris.
Quand les CRS, gardes mobiles et autres nervis matraquaient les manifestants de droite, Valls ou son successeur ou le caramel mou,  n'ont jamais fait preuve de la moindre compassion ni empathie, mais si une chance pour la France résiste à la police, qui ne lui demandait rien d'autre que de circuler, et se prend un coup de matraque dans le fion,   alors la police,  si louée quand elle défendait les bobos parisiens contre les attentats des méchants déséquilibrés en provenance de la RATP, n'est plus composée que de suppôts du nazisme et de brutes avinées.

© TV Liberté&Ignace


Sur le plan politico-économique, pareil. Exit les discours pseudo-responsables, quartier libre aux vieilles lunes "les autres paieront, halte au travail, ne pas perdre sa vie à la gagner" j'en passe et des meilleures. A ce propos, un étude sur les centenaires montre qu'il vaut mieux avoir eu une vie saine et avoir beaucoup travaillé pour devenir centenaire qu'être une grosse nouille molle fumant du shit et glandant du matin au soir.

En fait les gens de gauche et plus particulièrement ceux issus des idées viciées de mai 68, en France, mais il doit y avoir l'équivalent ailleurs, sont des malades mentaux, n'ayons pas peur de le dire, atteints de schizophrénie, de dédoublement de personnalité, d'un gros complexe  de victimisation, d'un syndrome de Stockholm particulièrement développé et d'un manque total de lucidité.
Et ces gens ont la prétention de faire la morale au monde alors qu'ils ont tout détruit et raté tout ce qu'ils ont fait.

2 commentaires:

  1. Rien à redire ! Que Toutmou accoure au chevet de ce CPF démontre une fois de plus le degré zéro de la politique française et l'absence depuis belle lurette d'attributs masculins que de trop nombreux français n'ont plus.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.