En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 24 décembre 2014

Retour à Châtelet par Richard Millet | Le blog d'Arnaud de Brienne

Retour à Châtelet par Richard Millet | Le blog d'Arnaud de Brienne



Une page de poésie post-moderne . Ce qu'il décrit est si laid, mais il le décrit si bien ...

Le réveil ?

Au delà de la peine et de la compassion que nous devons éprouver pour les victimes des ces brutes sanguinaires islamistes, pseudo-islamistes, crypto islamistes et que sais-je encore, nous avons quand même des raisons de nous réjouir.

Tout d'abord, il est hautement jouissif d'observer le pouvoir et même tout l'appareil, se débattre comme un gnou piégé dans des sables mouvants . D'une part il nie tout complot, tout lien entre les différents actes, voire s'efforce de nier tout aspect religieux dans ces débordements sanguinaires, d'autre part il annonce un renforcement des forces de l'ordre voire de l'armée dans les endroits sensibles avant d'annoncer que ce renforcement était de toute façon prévu. Plouf et replouf, je patauge...

Ensuite lorsque des porte-parole de l’État islamique, pétants de vanité sectaire déclarent qu'ils conquerront l'Europe, nous devons être heureux qu'ils le disent et que les médias relaient cette information.
Ils vont ainsi mettre à bas tout ce bel échafaudage établi par nos gouvernants islamo-collaborateurs, qui avait légèrement vacillé lors des évènements de 2005, qui consiste à découper l'islam en "bon" et véridique et "mauvais" et faux islam et en "bons" pratiquants et pratiquants "dévoyés". Ce qui montre que nos "élites"  n'ont pas lu le coran où qu'elles n'ont pas voulu tirer les conclusions de leur lecture.

En gros et pour faire court, tout ce qui contribuera à réveiller nos concitoyens et à changer leur regard de bisounours en regard d'aigle est bon pour la France.

vendredi 12 décembre 2014

Le grand faucheur.

Ce que l'on retiendra dans quelques années du quinquennat de François Hollande quand lui déjà aura été oublié, c'est l'allongement du délai d'avortement, le mariage pour les homosexuels, mariage stérile s'il en est, et la loi visant à permettre l'élimination des grands malades, discrétement et avec l'aval légal.

Vous avez dit "culture de mort" ?



lundi 8 décembre 2014

Chroniques de la mode

Après l'hilarante photo de François H. en pelisse brodée et chapka laissez moi vous offrir celle de la désopilante Christine L. en chapeau Ayacucho dansant la gigue locale avec une Péruvienne. Madame De Fontenay n'a qu'à bien se tenir !


La crèche

Puisque comme il y a 2000 et quelques années on les jette dehors, ici chez un mécréant,  ils trouveront asile .

C'est kitsch à souhait mais correspond bien aux crèches de mon enfance

jeudi 4 décembre 2014

Gardes à vue de pirates somaliens : la CEDH condamne la France

Gardes à vue de pirates somaliens : la CEDH condamne la France



La Cour européenne des droits de l'Homme a tranché. L'institution était
appelée à statuer sur deux affaires de pirates somaliens arrêtés en 2008
par les autorités françaises en vue d'être jugés par un tribunal
français. Les pirates du navire "Le Ponant" et du voilier "Le Carré d'As" contestaient notamment leur rétention préalable à leur placement en garde à vue.
Dans son arrêt, la CEDH a donc décidé de condamner la France, en jugeant
ces gardes à vue comme superflues.


En conclusion, confrontée à un crime de piraterie, la CEDH a décidé de condamner, non pas les pirates mais un des rares États à être intervenu pour tenter de l'enrayer.

La CEDH encourage donc les pirates à persévérer et les États à baisser les bras.

lundi 24 novembre 2014

Qui perd gagne.

La Russie pourrait perdre jusqu'à 112 milliards d'euros par an à cause des sanctions économiques alliées à une baisse du cours du pétrole probalement savamment orchestrée.

Ces sanctions sont naturellement iniques. Les USA qui sont le pays le plus directement interventionniste au monde  ne sont jamais sanctionnés, Israël qui bombarde Gaza dès qu'un Israélien se prend une pierre dans la tronche non plus. La France qui choisit quel est le bon et le mauvais régime politique au Sahel ou en Afrique équatoriale pas plus.

Pourtant la Russie n'est pas intervenue directement en Ukraine bien que sa puissance soit directement menacée par les évènements ukrainiens, elle a soutenu ses partisans où est le crime ?

En comparaison, on ne compte plus les oppositions plus ou moins démocratiques donc plus ou moins vérolées qui sont soutenues de par le monde par l'Occident, USA en tête, Aucune sanction là non plus.

De toute façon cela  se retournera contre nous un jour ou l'autre, soit que les USA parviennent à leur fins et que Poutine soit remplacé par un autocrate jetable pro-américain et pro-mondialiste. Ce jour là nous pourrons dire adieu  à tout espoir de sortir de la guilde mercantile que l'on nomme le mondialisme ; soit la Russie en sortira renforcée, alliée des Chinois et l’Europe occidentale pourra numéroter ses abattis.

Mais les dirigeants européens nous ont habitués depuis plus d'un demi siècle à ne rien comprendre à rien et surtout à systématiquement œuvrer contre les intérêts de leurs sujets.

dimanche 23 novembre 2014

Histoire comparée.

Une question me taraude.
Lors de la chute de l'Empire Romain, à quel moment a-t-on vraiment commencé à rigoler (ou à pleurer ) ?

mercredi 12 novembre 2014

Ou j'ai la berlue ou il l'a quand même bien dit !




La discussion porte sur le fait que les collectivités territoriales hésitent à se lancer dans les emplois aidés.

le journaliste 
         Ça coûte très cher
Le Président
         Non c'est l’État qui paie 

          3 milliards d'euros pour 150 000 emplois
          C'est l’État qui paie
          L’État c'est à dire le contribuable
          Oui mais ce n'est pas la collectivité ...

Donc pour le Président, bien que ce soit une réponse à une question précise, pas d'ordre général, les collectivités disposent de fonds propres qui ne doivent rien au contribuable.
On comprend mieux comment il a mis la Corrèze sur le cul !

La polémique qui a émergé dans la prétendue fachosphère est tout à fait justifiée et la contre-polémique qui apparait dans les médias officiels selon laquelle, Hollande n'aurait jamais prononcé ces mots, (RTL) ou bien qu'ils ne signifiaient pas ce qu'ils paraissent vouloir dire  est une contre-polémique de faux culs inféodés au système.

mardi 11 novembre 2014

Iconoclaste

Je ne comprends pas cet engouement à célébrer et commémorer la guerre de 14 pour des raisons qui me paraissent obscures et douteuses.
La Grande Guerre, c'est le suicide collectif de la race blanche et tout particulièrement le suicide de la civilisation européenne.
Faut-il vraiment commémorer cela ?
D’un autre côté je comprends bien que cela fasse jouir les apatrides mondialistes que je voyais vautrés dans des fauteuils sous un auvent quand les anciens combattants se tenaient raides et dignes tenant leurs drapeaux en plein air, dans le froid. Une belle image de la république contemporaine !

Après 18, l'Amérique prend la relève et le centre du monde se déplace à l'Ouest.

A l'Est, la prometteuse Russie se voit coupée du reste du monde pour près d'un siècle compromettant ainsi l'émergence d'une civilisation européenne encore plus puissante.
Inutile de rappeler les conséquences désastreuses  de la seconde Guerre Mondiale, fille de la Grande guerre qui a contribué à mettre définitivement l'Europe à la merci de la mercantile Amérique.

Alors oui, pensons à nos ancêtres qui ont souffert ou sont morts pour rien, pour des intérêts qui n'étaient pas vraiment les leurs, mais cessons d'en faire  un modèle contre je ne sais quelles dérives idéologiques qui n'ont rien à voir avec le contexte de l'époque.

La blague du jour

"Sarkozy dénonce le mensonge du pouvoir et refuse de polémiquer avec Fillon".

Venant d'un tel maître en la matière, respect !

La seule question qui vaille avec Sarkozy ne porte pas sur ses compétences de Président, il n'en a pas, pas plus que de programme, mais elle est juste de savoir s'il sera inculpé pour de bon avant l'élection ou s'il faudra subir un quinquennat à la Berlusconi, les juges et les gendarmes campant sur le perron de l'Elysée.

mercredi 29 octobre 2014

D'un abandon l'autre.

Un projet plus ou moins mal étudié, une concertation locale déficiente, une politisation de la contestation sans commun rapport avec les objectifs du projet, un mort "providentiel", le projet  suspendu puis retiré sans raison valable autre que l'absence de volonté politique et sans prise en compte des intérêts des non-contestataires.
C'est un schéma que nous connaissons depuis le Larzac et qui se répète au moins à chaque mandat présidentiel depuis les années 60.
L’État se barre, l’État se délite.
L’État fort avec les faibles et faible avec les forts, Telle est la république que nous vivons

mardi 28 octobre 2014

Le Contrarien Matin - Décryptage quotidien et sans concession de l'actualité économique

Le Contrarien Matin - Décryptage quotidien et sans concession de l'actualité économique


Edito 543 du Charles Sannat "Le Contrarien"

Le plan à peine secret des mondialistes. Le dernier rapport de Bilderberg :

Homme augmenté, dépopulation massive, Alphas et Omégas.

Les pires théories d'eugénisme et de spécialisation de la population sont là et pas pour demain !

Naturellement c'est ce qu'on nomme un "fake", mais l'est-ce tant que cela ?

lundi 27 octobre 2014

vendredi 24 octobre 2014

Chauve-souris frugivore












Ebola à Bamako

On dirait un titre à la Jean Bruce, mais il s'agit de quelque chose d'un peu plus sérieux.
Ce n'est désormais qu'une question de jours, au mieux de semaines avant que cela n'arrive dans nos banlieues, dans dans nos transports en commun, nos magasins etc.

VIDE DU POLITIQUE/POLITIQUE DU VIDE/REVOLUTION - Le retour du politique : du chaos à la révolution européenne. - Metamag.fr

VIDE DU POLITIQUE/POLITIQUE DU VIDE/REVOLUTION - Le retour du politique : du chaos à la révolution européenne. - Metamag.fr



Un avis concernant la manière de sortir de la crise des valeurs et de l'identité que nous vivons, nous Européens.

Je ne suis pas d'accord sur son analyse du rôle du nationalisme mais ça demeure intéressant.

samedi 18 octobre 2014

Ebola vs Iphone 6

Tandis que les zélites africaines importent par dizaines des Iphones 6 (attesté de mes yeux) ,  les dirigeants occidentaux incitent le personnel médical à se rendre bénévolement dans les zones touchées par le virus Ebola pour aider les populations autochtones.

Je ressens comme un malaise.

vendredi 17 octobre 2014

Ebola arme des mondialistes ?

D'aucuns diront qu'en écrivant cet article je cède au complotisme mais tant pis.

J'ai déjà exprimé à plusieurs reprises lors des campagnes "contre" le SRAS, le H1N1 et autre grippe aviaire, l'avis selon lequel  le système nous conditionnait à une extinction de masse parfaitement en rapport avec certains plans mondialistes qui prévoient la réduction de la population à un milliard, voire moins, d'habitants.

Aujourd'hui une vraie menace est là, extrêmement contagieuse et létale.

Or que constate-t-on ?
Les Etats prennent la menace par dessus la jambe, aucune préparation sérieuse du milieu médical, un filtrage des malades potentiels à la va-comme-je-te-pousse, des malades laissés en contact avec d'autres malades ou tout simplement hors de l'hôpital alors qu'ils sont contagieux.
Le délai d'incubation étant de 28 jours, ces dysfonctionnements, oserai-je dire programmés, ne seront visibles de tous que lorsqu'il sera bien trop tard.
On voudrait le faire exprès qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

Une bonne nouvelle toutefois, si ces manquements sont volontaires, cela signifie qu'il y a un traitement, voire un vaccin parfaitement au point contre cette maladie, "L'élite" n'est pas suicidaire".

jeudi 16 octobre 2014

La "journée" des dupes

Qui s'intéresse à l'histoire de France et au XVII ème siècle en particulier connait la Journée des Dupes, à l'issue de laquelle la reine Marie de Médicis fut contrainte à l'exil par Louis XIII qui accorda désormais toute sa confiance à Richelieu.
Je choisis cet exemple pour montrer que les apparences sont parfois trompeuses et que comme dit le proverbe, "tel est pris qui croyait prendre".

Au Moyen-Orient, les apparences sont les suivantes : Une révolution islamique sanguinaire et rétrograde, dévaste la région et détruit les États constitués sous l'égide occidentale. L'Irak et la Syrie sont des constructions franco-britanniques post-ottomanes.
Les bons occidentaux : les Américains, les Britanniques, nous et quelques uns de nos bons alliés (les royaumes pétroliers, cette chère Turquie) luttons de toutes nos forces pour éviter d'emprise de ces fous sanguinaires sur la région qui s'étend au sud de la Turquie .

Ça c'est pour l'image d’Épinal.

La vérité est toute autre.

 Les Américains poursuivent un plan de réorganisation et de dépeçage de la région. L’État islamique est leur bulldozer. Ils souhaitent leur victoire du moins dans un premier temps et au fond peu leur importe qui tiendra la région. Le plus incapable sera le meilleur.
Se limiter aux frappes aériennes ponctuelles n'est pas innocent. On sait bien, les dernières guerres l'ont montré, que les frappes aériennes peuvent mettre à genoux un pays industrialisé, structuré, mais qu'elles sont d'un effet très limité contre des gens mobiles et bien armés, sauf à retrouver une densité  du niveau de l'été 44 sur les routes de France, c'est à dire tirer systématiquement sur tout ce qui bouge, char de combat , homme, femme, enfant. On en est loin. Sans intervention terrestre musclée, il ne se passera rien de gênant pour l'EI.

L'autre bon allé des américains, l'ineffable Turquie tire, mais sur les résistants, les Kurdes en l’occurrence, qui se trouvent, circonstances obligent, du côté des Occidentaux : les pauvres . A eux on envoie quelques armes pour faire bonne figure, mais rien de nature à bouleverser l'équilibre des forces.
Les royaumes pétroliers ont tellement soutenus les terroristes musulmans de tout crin qu'on ne voit pas pourquoi cette fois-ci ils iraient embêter leurs alliés idéologiques, sunnites comme eux, aux dépens des Chiites, ennemis éternels ou des kurdes mécréants.

Les comiques de service, il faut bien dérider l'atmosphère, ceux que les soviétiques nommaient les "idiots utiles" ce sont nous, les Européens et tout particulièrement nous, les Français, toujours bons à courir flamberge au vent contre des moulins à vent sans n'avoir rien compris au scénario.

Ce qu'il se passe au Moyen-Orient va à l'encontre même de nos intérêts, de nos convictions profondes et par notre intervention sous l'aile américaine, nous donnons notre caution à ce qui se révèlera probablement comme un des grands crimes contre l'humanité de ces cent dernières années.
Encore une grande victoire du caramel mou qui réside à l’Élysée.

Une impression fugace.

Ça y est, la chute est visible.

Ces dernières années nous étions comme la navette Challenger, déjà morts, mais nous ne le savions pas ou ne voulions pas le savoir. Les moteurs vibraient, mais n'avaient pas encore explosé. Tout allait bien la fusée continuait de progresser vers le firmament.
Il y a un moment où ça a explosé, mais les optimistes nous disaient "Arrêtez ! vous voyez bien que l'on monte toujours ! C'est vrai, la fusée montait toujours mais sur son erre.

Aujourd'hui que le vaisseau a perdu  son élan, tout se casse la gueule.

La menace du virus Ebola, n'est qu'une sorte de symbole qui révèle nos faiblesses idéologiques et structurelles, l’État socialiste qui pique aux libéraux les plus radicaux leurs recettes éculées pour remplir les caisses, c'est une tragique pantalonnade. Le président interventionniste qui sabote l'armée, c'est une trahison d’État.
Voila comme va le monde à l'aube de ce siècle qui nous promet au moins autant de joie et de bonheur que le précédent.


mardi 7 octobre 2014

Mourir pour des idées d'accord, mais de mort violente !

La France est discrètement mais fermement montrée du doigt comme étant LE point faible d'entrée du virus EBOLA sur notre continent.
Surtout par les Anglo-saxons qui nous aiment bien . Pas de chance pour eux,  le premier cas c'est l'Espagne, mais peu importe le lieu d'éclosion du premier cas.
De plus le cas espagnol n'est pas vraiment révélateur par rapport à ce qui va arriver ici.
En Espagne il s'agit de négligence dans la chaîne médicale, négligence qui s'étendra partout quand il aura 10 000 cas au lieu d'un. En quelque sorte nous avons là, la fin avant le commencement.

En France, le problème c'est que nous allons être contaminés sur l'autel des grandes idées.

La plus élémentaire des prudences consisterait, comme dans les temps anciens, à tenter de limiter la diffusion de la maladie par des vraies barrières sanitaires : quarantaine, lazarets ... .
Mais nous sommes au siècle des Droits de l'Homme, du mondialisme et de l'anti-racisme, sans oublier ce p...n de complexe de culpabilité à l'égard des populations africaines.

Il est donc bien plus conforme aux intérêts financiers à très court terme, aux droits de certains hommes et à un anti-racisme de pacotille de contaminer potentiellement 500 millions de personnes plutôt que de limiter momentanément les échanges de personnes entre les deux continents.

Ebola serait-il la mèche de la grosse bombe dont nous savons tous qu'elle va exploser un jour ou l'autre  et dont nous parlions dans notre précédent article  "A grands pas vers un régime totalitaire" ?

lundi 6 octobre 2014

Ebola : la France contaminée dans vingt jours ? – metronews

Ebola : la France contaminée dans vingt jours ? – metronews



Selon la North Eastern University de Boston, il y a 75%  de probabilité que le virus Ebola touche le pays sous 20 jours (50% pour les Britanniques).

En fait  peu importe le pourcentage exact et si ce sera dans 20 ou 60 jours, mais la cousine  de la Grande Peste semble bien revenir . Celle-ci  avait été la cause d'une hécatombe en Europe, mais aussi d'un renouveau en bouleversant la société.

Ce qui me semble à la fois étonnant et paradoxal, c'est que dans notre société, qui est la première à si bien comprendre les événements parasitaires et sanitaires, on assiste  avec une telle passivité  à la propagation d'une telle maladie.

samedi 4 octobre 2014

A grands pas vers un régime autoritaire

Il ne fait aucun doute que l'avenir du pays est sombre et même si nous savons qu'après la nuit vient le jour, on peut frémir en pensant que nous ne sommes qu'au crépuscule et que personne ne connait la durée de la nuit qui s'annonce .
Dans ces conditions, il parait de plus en plus évident qu'il n'y aura pas de sortie par la voie démocratique .
La classe politique est complètement déconsidérée, aux dépens des hommes politiques qui ont su rester probes, autant que faire se peut.
Tous les anciens présidents font désormais une escale par le juge d'instruction, même s'ils réussissent à s'en tirer là où vous et moi irions passer quelques mois en prison.
La crise financière est patente et le jour où l’État ne sera plus en mesure de calmer le lumpen prolétariat par des aides plus ou moins dissimulées n'est pas loin.
A titre d'exemple, l'Etat vient de subtiliser 700 millions aux familles alors que le budget de l'AME vient d'augmenter est de 740 millions. Cherchez l'erreur ! L'AME continuera de coûter de plus en plus cher dans un pays qui  se croit encore le phare du monde, alors que les réserves  sont inexistantes.

Dans ces conditions on ne peut que prédire une crise financière dramatique qui va survenir sera suivie par des mouvements révolutionnaires certainement menés par l'extrême gauche mais plus encore par une religion-idéologie venue d'ailleurs.
Cela engendrera une réaction et la guerre sera sanglante.
Si d'aventure la réaction n'avait pas lieu, et rien n'est plus impossible, malheureusement, le pays se liquéfierait en plusieurs principautés ou républiques à l'ancienne, sous protectorat des voisins européens ou de nos créanciers moyen-orientaux.
Si la réaction survient, nous aurons à très court terme un État autoritaire seul en mesure de fédérer ce qui restera de la France. De plus en plus de personnes appellent ce genre de régime de leur vœux car ce qui fédèrent les gens autour d'un État c'est avant tout la recherche de sécurité et  de protection, nécessaire à l'établissement de familles, à la naissance d'enfants ayant une chance raisonnable, à la pratique de l'industrie et du commerce.
Il n'y a plus de sécurité, il n'y a plus de protection, les enfants qui naissent sont en grande partie les outils d'une guerre de conquête larvée, l'industrie dépérit, le commerce est aux mains de l'extérieur, nous ne gouvernons plus notre économie ni même notre politique intérieure livrée aux mains de lobbies soutenus  de l'extérieur.

Nous devons reconquérir notre pays ou périr.

jeudi 2 octobre 2014

La course du canard sans tête

Chaque jour nous démontre un peu plus, si besoin était, la vacuité de la candidature de l'ex-président.
Non seulement il n'a rien à proposer sinon à utiliser une méthode éprouvée (par lui en particulier), celle de dresser les Français les uns contre les autres, en plus on a comme l'impression qu'il se livre à une course contre la montre, être élu avant que les policiers ne se présentent à son domicile pour l'arrêter.
Une course vers le vide !

Taubira en singe = 9 mois de prison et 50 000 euros d’amende, le pape en train de sodomiser un enfant = la relaxe | Nouvelles de France Portail libéral-conservateur

Taubira en singe = 9 mois de prison et 50 000 euros d’amende, le pape en train de sodomiser un enfant = la relaxe | Nouvelles de France Portail libéral-conservateur



Les attaques contre la religion chrétienne sont désormais hautement encouragées par le système.


Ce qui m’inspire deux réflexions. D'une part je vais derechef renouveler
mon adhésion à l'AGRIF, d'autre part, Chrétiens mes frères, si je peux
me permettre un conseil, dans l’Évangile il y a effectivement un passage
qui prône une sorte de passivité, l'épisode de la joue, mais pour
autant il ne faut pas oublier celui de la juste colère contre les
marchands du Temple. Réagissons, entartons cette vieille tante de
Plantu, par exemple.

vendredi 26 septembre 2014

Si ça n'est pas de la solidarité on se demande ce que c'est !

500 participants devant la grande Mosquée de Paris pour manifester la solidarité des musulmans avec l'otage assassiné et leur pays d'accueil .
Environ 30% des musulmans de France vivent en région parisienne.
Wiki donne environ 4.7 millions de musulmans en France, chiffre certainement minoré mais que nous conserverons.
Disons que 30% d'entre eux doivent vivre en région parisienne.
Je vous laisse calculer le pourcentage qui doit s’approcher d'un pouillem.

jeudi 25 septembre 2014

Le jeu des mots

"l'otage a été exécuté par décapitation".

A part le fait que l'infortuné soit mort, tout est faux .
Il n'a pas été jugé, condamné, et tué donc exécuté, il a tout simplement été assassiné  .
Par ailleurs , l'usage du mot décapitation suggère une mort certes brutale mais rapide et sans douleur comme avec la guillotine, un sabre ou une hache.

Nous savons tous qu'il n'en n'est rien.
Le malheureux a été égorgé plus ou moins bien selon le vice ou le manque de dextérité de ses assassins ensuite son corps a subi une décollation. Tout cela dans une mise en scène macabre et vicieuse.

Quel intérêt me direz vous à relever ces petits écarts sémantiques ?

Tout simplement parce que les mots sont magiques et que chaque mot évoque en nous des images.
En l’occurrence il s'agit de faire passer l'atroce et l’innommable, d'adoucir en quelque sorte les faits.
Exécuter évoque un châtiment officiel donc au fond juste tandis que décapitation évoque la rapidité de l'acte donc une relative humanité.
Une fois de plus il s'agit de diminuer la barbarie de l'acte et dans une certaine mesure la responsabilité des auteurs.

Les médias Français en apportant une attention disproportionnée à cet acte, d'une part, et en maquillant la barbarie à l'aide des mots inappropriés font complètement le jeu des terroristes.
Cela ne surprendra personne.

J'attends désormais du gouvernement qu'il nous présente d'ici à quelques mois les corps des assassins alignés et baignant dans leur sang . C'est le juste prix à payer pour le repos de ce Français assassiné et le seul moyen capable de dissuader ces lopettes djihadistes très forts contre les faibles mais moins couillus devant qui a les moyens de se défendre.

samedi 20 septembre 2014

LA FRANCE SOMNANBULE EN IRAK - Bachar El-Assad : la future cible ? - Metamag.fr

LA FRANCE SOMNANBULE EN IRAK - Bachar El-Assad : la future cible ? - Metamag.fr



Une analyse du webzine Metamag.

Qui fait quoi et qui contrôle qui en Irak.

La France mercenaire d'intérêts qui ne sont pas les siens.

Le retour de l'île d'Elbe et autres considérations

Le retour de Sarkozy sur la scène politique n'est pas sans rappeler le retour de l'île d'Elbe du conquérant sanguinaire que fût Napoléon Ier.
L'Empereur avait ruiné la France, décimé sa jeunesse et n'avait pas su comprendre les raisons de sa défaite, ce qui l'avait conduit à revenir pour provoquer un drame encore plus important, trahissant au passage sa parole de prisonnier.
Sarkozy est moins glorieux, la campagne de Libye n'a pas la finesse d'exécution d'Austerlitz, mais il a bien contribué à ruiner la France et à son invasion.
On n'attendait qu'une chose de lui, entre deux mises en examen dans des affaires douteuses, c'est qu'il nous oublie.
Serait-il réélu, et les Français sont assez immatures pour le faire, que nous aurions droit à un quinquennat berlusconiesque, avec ronde infernale des juges d'instruction, révélations, fuites etc. Tout ce dont la pays n'a pas besoin.

D'ailleurs, la situation du pays est dramatique. nous voilà réduits à jouer les mercenaires des Anglo-saxons et des intégristes du Golfe pour obtenir notre quotas de prêts mensuels qui nous permettent  de ne pas subir le même sort qu'une navette spatiale. J'ai de plus en plus de doute à  croire que la mascarade  puisse encore durer trois ans !

Au passage un petit rappel historique. Après la Première Guerre Mondiale, la France s'est vue confier un mandat sur la partie d'empire ottoman qui représente actuellement la Nord de l'Irak, la Syrie et le Liban.
Dès que la BP a senti l'odeur du pétrole nous avons été évincé de la partie utile de mandat par nos chers amis anglo-saxons.
Qu'avons nous donc à y faire aujourd'hui ? notre énergie serait mieux employée à nettoyer notre France de la vermine qui y prospère !

vendredi 19 septembre 2014

Le socialisme enrichit les gens !

C'est prouvé, après quelques années de socialisme, voire quelques mois, le peuple est plus riche, du moins le nombre de riches augmente.
C'est d'autant plus curieux que la moule qui nous sert de président avait, en son temps, déclaré ne pas aimer les riches.
On peut donc facilement en déduire qu'il met tout en œuvre pour haïr tous les jours un peu plus de ses concitoyens. Pas étonnant que malgré tous ses efforts pour améliorer la situation matérielle des Français sa côte soit au plus bas.

Ah ! la preuve ... C'est simple, La presse annonce que les retraités "riches" vont payer plus d'impôts. Entendez par riches ceux qui gagnent plus que 1400 euros c'est à dire juste au-dessus du seuil de la misère, moins de 10 000 de nos francs.

On est donc riche aujourd'hui en gagnant moins que ce qui était considéré comme un salaire "moyen-bas" il y a 12 ans. Dont acte ! le socialisme enrichit les gens !

jeudi 18 septembre 2014

Qui arme l’Etat islamique ?

Qui arme l’Etat islamique ?



Un excellent article qui donne des détails sur la collusion entre les États occidentaux parmi lesquels figure en bonne place la France et les bons islamistes, qui  la plupart du temps sortent le couteau à la main du rôle que les mondialistes leur ont assigné.

lundi 15 septembre 2014

Une seule question ...


Lui achèteriez vous en confiance une voiture d'occasion ?

mardi 9 septembre 2014

Une petite nausée

Vous vous en doutez, je n'ai pas de sympathie particulière pour les ministres socialistes en général et pour le sieur Thevenoud que je ne connaissais" ni des lèvres ni des dents" (cf Frédéric Dard) avant qu'éclate le scandale des ses impôts non déclarés.
Toutefois il y a une chose qui me gêne dans cette affaire, c'est que, dans grand élan de pureté retrouvée, le président du Sénat (un obscur socialiste dont le nom me restera inconnu) décide de virer l'épouse du sieur Thevenoud, sans tambour ni trompette.
Où sont donc les beaux discours sur l'individualité de la peine, la présomption d'innocence, l'état de Droit ? Bref je ne vais pas vous énumérer la panoplie du parfait démocrate.

On croirait voir un parrain descendre son homme de main pour couper tout lien entre lui et ses crimes.

On parle beaucoup à gauche, on se gargarise de mots, mais dans les faits il n'y a plus grand chose qui nous sépare de la démocratie populaire !

Foire "européenne" de Strasbourg


Ça se passe comme ça chez Mc World


lundi 8 septembre 2014

Une odeur d'épave

Il règne sur cette fin d'été comme une odeur de naufrage, Les mouettes crient à la bonne aubaine, les fûts, cordages, bidons, flottent et commencent déjà à s'éparpiller, on distingue encore, dans un gros bouillon la dunette arrière de ce qui fut un beau vaisseau, et tout en haut un petit homme replet, l'air fatigué qui lance des "moi président" étouffés comme des borborygmes . Tout à côté, s’agite une espèce de chat mouillé maigre comme une haridelle qui bondit d'un bord à l'autre en criant qu'il sent l'extrême droite venir.
Le reste des membres de  l'équipage flotte épars autour du bouillon qui en avale un de temps en temps, discutant du moyen d"éviter le récif qui  pourtant les a déjà coulés.

samedi 6 septembre 2014

Un petit moment de tendresse ...


Ils ne l'ont pas ratée, son couturier et le photographe !
Elle aurait mieux fait de venir en survet Decathlon !

jeudi 4 septembre 2014

Et la France dans tout ça ?

En général les femmes et plus particulièrement les féministes applaudissent des deux mains la parution du livre de l'ex P.D. , entendez Valérie Trierweiler.
En fait on a quand même connu  de mémoire d'histoire de France des maîtresses bien plus discrètes.
Mais qui attendait de la classe de la part de cette bonniche propulsée au premier rang par la grâce de ses performances au lit.
Elle règle ses comptes comme on le fait dans les séries américaines, avilissant le personnage du président et indirectement la France, qu'il est sensé incarner le bougre !

Pas grand monde n'a relevé que si elle fustige son ex-amant pour ses plaisanteries douteuses comme le fameux "sans-dents", ce n'est pas ce qui l'a décidée à partir. Elle s'en est bien accommodée contre les ors de la République.

En fait, elle, comme Hollande, font partie de cette bourgeoisie dorée, de gauche de convenance, donneuse permanente de leçons mais pour laquelle l'intérêt du pôple (comme disait Michel Serrault) reste lettres mortes tant qu'il ne sert pas les siens propres. En fait il ne passe pas une feuille de papier à cigarette entre ces piètres personnages et d'autres de "droite" comme l'irregretté Sarkozy.

Quant au  personnage central de cette  mauvaise pièce de boulevard, qu'on s'attend désormais à voir à tout moment, sortir casqué et habillé d'un slip kangourou, de derrière le décor en carton pâte, la gauche a décidé de s'en débarrasser. Les médias sont en branle, les railleurs, la blogosphère s'en mêlent.
Il existe désormais grâce à Sarkozy une procédure de destitution du président, il ferait bien de s'en inquiéter.

Et la France dans tout cela ? hé bien tout le monde s'en fout ou presque.

mardi 12 août 2014

L'histoire réécrite

J'apprends par la radio qu'il apparaitrait selon les déclarations du ministre des affaires étrangères que la France avait demandé l'an dernier des frappes en Syrie contre le régime officiel ET contre les islamistes .
Les bras m'en tombent. A moins que ce ne soit Alzheimer, ou bien j'étais en vacances ...

Virus Ebola, là ou pas là ?

On assiste en ce moment à une ridicule passe de deux entre Patrick Balkany et le gouvernement au sujet de la fièvre Ebola : là ou pas là.

Selon M. Balkany, il y a déjà un ou des cas ; selon le gouvernement la fièvre n'est pas là et elle fera le tour de la France comme le nuage de Tchernobyl. J'imagine qu'ils préparent un décret anti virus lui ordonnant de présenter un visa à l'entrée du territoire.

Compte tenu de la perméabilité de nos frontières et du volume d'échange entre la France et l'Afrique subsaharienne et équatoriale, tout cela n'est qu'une question de jours, au mieux de semaines.

Je travaille dans un aéroport au contact de gens qui partent et qui viennent d'Afrique. je peux attester que pour l'instant aucune information n'est faite, aucun matériel de protection, même le plus simple n'est à notre disposition. Donc si le virus doit venir, il viendra.

M. Balkany n'a sans doute que le tort d'annoncer la nouvelle avec quelques jours d'avance.



vendredi 8 août 2014

Le remodelage est en cours au proche et moyen Orient


Cette carte qui reflète la pensée stratégique des Américains a été publiée dans le NY Times en septembre 2013.
Ce n'est pas une découverte j'en ai déjà vu des moutures quasi identiques sur différents blogs politiques, il y a bien plus qu'un an.
Ça ne vous évoque pas quelques conflits en cours ?

Ce que je déduis de cette carte, c'est que le prochain client sur la liste c'est le royaume d'Arabie Saoudite.
Ça occupera les journalistes des années 20.
A voir cette carte on comprend mieux la réaction tardive des Occidentaux en Irak et pourquoi aujourd'hui les dirigeants élèvent la voix et commencent à proférer des menaces contre les islamistes . Il ne s'agit pas du sort des Chrétiens d'Orient dont ils n'ont que faire, mais simplement d'avertir les radicaux intégristes qu'ils sont en train de déborder des frontières qui leur ont été allouées.

Ne vous attardez pas sur les commentaires inscrits sur le dessin ils sont manifestement tirés de Google translate un jour de mauvais temps après plusieurs bières.

Les responsabilités du crash de l’avion de Malaysia Airlines (4/5) — MH-17 et Su25

Les responsabilités du crash de l’avion de Malaysia Airlines (4/5) — MH-17 et Su25



MH-17 une autre hypothèse intéressante où l'on pourrait reconnaitre la patte mondialiste   car elle n'est sans rappeler les twin-towers ou les massacres du marché de Sarajevo.

lundi 4 août 2014

On revient sur le MH-117

Polémia publie un dossier sur le MH 117 qui s'est écrasé en Ukraine vers la mi-juillet.

Contrairement aux affirmations péremptoires de la diplomatie américaine et du gouvernement de Kiev, il est loin d'être prouvé que les "rebelles" aient tiré sur l'avion. Ce seraient même des preuves contraires qui émergeraient, à savoir qu'on ne se sert pas d'un lance missile comme d'un pistolet à eau et que ce genre de batterie nécessite une station radar d'acquisition,  en plus de la station de tir et du personnel formé, la formation durant au minimum six mois. Sans parler de la présence d'avions de chasse ukrainiens volant à haute altitude dans la région et d'un exercice de la DCA ukrainienne le même jour au même endroit.

Selon les russes qui réclament de voir les preuves du tir que les Américains disent détenir aucun matériel américain ne serait actuellement capable de déceler le départ d'un missile sol-air depuis l'espace. Il est très probable que l'affirmation américaine soit la petite sœur de celle concernant les preuves de détention d'armes de destruction massive détenues par un dictateur moyen-oriental il y a quelques années.

à lire absolument
Polémia
le blog de Jaques Sapir
Les crises.fr

samedi 2 août 2014

Objectif Poutine

Une reprise étonnante par Courrier International d'un article du quotidien Vzgliad que je vous invite à lire sur le site de Courrier International.

Si les États-Unis ont poussé pour sanctionner la Russie, c'est pour assurer leur hégémonie en renversant Vladimir Poutine. Leur meilleur allié étant une élite russe "faible, corrompue, consumériste et excessivement bigarrée idéologiquement", alerte ce chroniqueur du quotidien nationaliste Vzgliad.

Une nouvelle étape dans les sanctions économiques contre la Russie a été officiellement franchie [fin juillet]. Tandis que la fracture entre la Russie et l’Occident après l’épisode de la Crimée était une évidence, il restait pourtant quelques incertitudes : la guerre économique et politique qui commençait allait-elle rester cantonnée aux États-Unis ou bien allait-elle s’étendre à tout le bloc occidental ? Et à quelle vitesse nos relations allaient-elles se dégrader ?
Ces incertitudes donnaient à une partie des élites économiques et politiques russes l’espoir de pouvoir limiter, à défaut de l’arrêter, la prise d’indépendance de la Russie et d’éviter ainsi que ce processus devienne irréversible. Aujourd’hui, ils ont perdu leurs illusions.
Il est absolument avéré que le renversement du pouvoir en Russie est l’un des principaux objectifs des États-Unis, ce qui explique ces sanctions, cette isolation et ce blocus. Comment doit se matérialiser ce changement de pouvoir ? Pour les Américains, peu importe que Poutine parte après un complot au sommet de l’État ou après un soulèvement populaire fomenté par une partie des élites libérales et provoqué par la chute du niveau de vie. Il doit partir, car sa progression représente un danger pour l’hégémonie américaine. [...]

la suite sur Courrier International
Ça fait énormément plaisir de voir que tous les Russes ne sont pas encore tombés dans les bras de l'Occident corrupteur, tentateur et avilissant. 
L'avis exprimé par le journaliste rédacteur de cet article est tout à fait le nôtre par delà les défauts qui seraient ceux de Poutine.
De Pierre le Grand ou même d'Ivan le Terrible on a surtout retenu qu'ils ont œuvré pour la grandeur de la Russie et pourtant ce n'étaient pas des enfants de chœur. Je suis convaincu que le monde a besoin d'une Russie forte et indépendante.

vendredi 1 août 2014

Quand l'ajustice se mord la queue

Tout le monde se souvient de l'affaire Kerviel, ce trader de la Société Générale qui aurait fait perdre des milliards d'euros à sa banque en transgressant certaines règles de sécurité, prétendument à l'insu de sa hiérarchie.
On en pensera ce qu'on en voudra, l'essentiel n'est pas là. Coupable ou pas, l'ajustice l'a proclamé coupable, dont acte.

Jérôme Kerviel, au fait des lois sur la détention, a, dès qu'il a pu, présenté une demande d'aménagement de sa peine, en accord avec la politique générale du gouvernement et plus particulièrement celle du ministre de l'ajustice qui consiste à vider les prisons et en particulier  à remettre en liberté ou semi-liberté, des criminels patentés, futurs récidivistes assurés.

Rappelons que si Jérôme  Kerviel a fait perdre des milliards à sa banque (4,82 Mds selon Wikipédia), il n'en n'a pas profité autrement que par les primes que probablement sa banque lui a versées.
Pas plus coupable qu'un homme politique qui détournerait de l'argent pour son parti, lequel argent lui serait ensuite reversé en partie sous forme de prime ou d'un salaire de permanent.

Le juge, conformément à la loi et aux usages a donc prononcé un aménagement au profit dudit Kerviel.

Or que croyez vous qu'il advint ? Le Parquet, dépendant du ministre de l'ajustice fait appel  !

La prochaine fois Jérôme, tabassez une petite vieille ou braquez une banque ça fera moins mauvais genre sur votre CV.

Libye 3 ans après

La Libye est un bel exemple de ce que les démocraties représentatives peuvent faire de pire.
Au prétexte de renverser un dictateur, les démocraties se sont alliées avec leurs pires ennemis islamistes et n'ont pu établir sur place durablement un gouvernement qui s'approche même de loin de la démocratie.

Nous voici donc avec nos pires ennemis sur le face sud de la Méditerranée, ennemi dont la particularité est qu'ils pénétrent jusqu'à l'Afrique noire subsaharienne. Ils pourront ainsi déstabiliser l'Afrique noire et la rive sud de la Méditerranée voire mener des actions jusqu'en Europe.

Un cauchemar pour au moins les cinquante années à venir, à moins que, saisies d'un éclair de lucidité, les démocraties sur-endettées se réveillent, ce que je ne crois pas possible pour le moment.

Crashs aériens et choix médiatiques

Crashs aériens et choix médiatiques



une bonne analyse de contre-intox présentée par Polémia

dimanche 27 juillet 2014

Du Nord au Sud

Voilà quatre jours maintenant qu'un avion affrété par Air Algérie s'est crashé en Afrique entre le Burkina Faso et le Mali. Pour mémoire, le Burkina Faso est au SUD du Mali.

Voilà quatre jours que toute la presse française  nous rebat les oreilles sur le fait que l'accident aurait eu lieu au Nord du Mali. Je veux bien admettre le "centre " à la rigueur mais quand même pas le Nord.
Alors, soit ils sont tous autistes soit il y a un message subliminal que l'on veut nous faire ingurgiter et qui m'échappe.

En jaune le Mali, en vert le Burkina et l'emplacement grossier du crash en rouge.
on est toujours au nord de quelque chose mais quand même !

jeudi 24 juillet 2014

Emirat du Frankistan an - 30

L'observatoire de la Christianophobie | Racca : l’État Islamique s’y “occupe” aussi des chrétiens
Les trois églises de Racca, qui furent autrefois les foyers d’une minorité
chrétienne dynamique, ont été fermées. Après avoir saisi la plus grande,
celle Martyrs catholiques arméniens, l’ EIIL [État Islamique d’Irak et
du Levant] en a ôté les croix, a hissé son drapeau noir sur sa façade,
et l’a transformé en centre islamique où sont diffusées des vidéos de
combats ...
Lire la suite sur  L'Observatoire de la christianophobie

mardi 22 juillet 2014

1914-2014 L'histoire commence à l'Est

L’opinion mondiale et l'attitude des États occidentaux ne laissent pas d'être inquiétantes en ce qui concerne les relations avec la Russie.
Un siècle après la guerre qui a peu ou prou daté la sortie de l'Europe de l'Histoire, le coup de grâce venant 25 ans lus tard, on assiste à une espèce de course à la guerre contre un pays , qui, quelle que soit la qualité des méthodes employées, ne fait que  défendre ses intérêts vitaux.

On peut retourner le problème dans tous les sens, bavasser pendant des heures pour savoir qui était le primo-occupant de la région de Crimée, si la région de Donetz  est fondée ou non à défendre ses caractéristiques ethniques ou linguistiques, il y a un fait stratégique incontournable, la mer Noire est le seul accès aux mers chaudes pour ce pays immense qu'est la Russie, et encore un accès bien réglementé.
D'où il ressort que, quel que soit le président russe, aucun  ne cédera cette région stratégique à un ennemi potentiel.
Toutes les pressions qui tentent de s'exercer sur la Russie pour son attitude réelle ou supposée dans la crise ukrainienne sont des manœuvres qui visent à provoquer la Russie tels les boutefeux de 1914 .

Ceci est d'autant plus vrai que la Russie est jugée coupable au second degré d'un acte dont il n'est nullement prouvé qu'il ait été commis pas les séparatistes de l'Est. Ce sont même ceux qui n'avaient vraiment rien à gagner dans cette affaire.

Ceux qui poussent à la condamnation de la Russie sont les mêmes qui trouvent toutes les excuses pour absoudre l'Israël du massacre de Palestiniens, la question de l'embargo des produits israéliens pour calmer ses volontés et ses actes bellicistes n'étant même pas évoquée.

La vie n'est pas simple.

vendredi 18 juillet 2014

Du rififi sur le Don.

Naturellement il est encore risqué d'affirmer savoir qui est à l'origine du tir qui a touché et abattu le vol de la Malaysian Airline, la compagbnie aérienne maudite de ces derniers mois.
Toutefois on peut avancer une hypothèse que ne feront pas les médias. Raison de plus pour l'avancer.

La conséquence, à plus ou moins court terme va être de voir l'ONU débarquer sur place et déléguer son pouvoir militaitre à une organistion existante non directement liée aux parties en présence.
Disons, sans grand risque de se tromper .. l'OTAN ... Bonne pioche ?


Déjà, les grands de ce monde, le meneur de revue Obama ont fait leur religion, comprenez qu'ils désignent tous les séparatistes, donc à mots à peine couverts, les Russes.

Nous avions parlé ici il y a quelques mois des coups fourrés probables à venir pour rejeter la Russie   au delà du Don et découvrir son flanc Sud . Nous y sommes.
Les séparatistes et les Russes peuvent bien protester de leur bonne foi, ils ne pourront fournir aucune preuve déterminante devant "l'opinion internationale". Tout le monde dispose des mêmes armes dans la région  et seuls quelques rares satellites ont été en mesure d’éventuellement voir le départ du tir.

Si on reprend le fameux adage policier "à qui profite le crime" celui-ci ne peut profiter qu'au pouvoir  ukrainien mais surtout, car il n'est qu'une poupée de chiffon aux mains des Américains, à ceux-ci qui ne font pas mystère de leurs vues sur la région surtout de leur intérêt à voir la Russie encore reculer vers l'Est.
En effet ni les séparatistes, ni les Russes n'ont aucun intérêt à voir l'Otan, si contraire à leurs intérêts, débarquer sur place.
Sur ce coup là, force est de constater que pour le moment Poutine à force de tergiverser a perdu la main. Jeu Obama ...

Nouvel adage politique à ruminer : en géopolitique on agit ou on ferme sa gueule. Un soutien direct aux séparatistes aurait certainement fait hurler les fiottes européennes et américaines mais aurait eu le grand avantage de marquer le territoire et de faire passer toute action ultérieure de l'Occident dans la région pour une réelle agression, tandis que là, l'agresseur c'est le Russe pourtant historiquement chez lui.

Ce qu'il s'est passé en Ukraine ressemble trop dans la manière d'agir au marché de Sarajevo ou aux armes de destruction massive de Saddam, sans évoquer d'autres dossiers noirs, pour ne pas désigner le commanditaire de l'acte.

Affaire à suivre, Poutine va-t-il résister où choisir la paix infamante, mais la paix quand même ? Va-t-il contre-attaquer sur un autre point comme le Proche-Orient et le Moyen-Orient au bord de l'explosion  pour obtenir une monnaie d'échange ?
Les semaines où les mois prochains nous le diront.

samedi 5 juillet 2014

Dernière aventure de Petit Nicolas

On me susurre à l'oreille que Petit Nicolas aurait des problèmes avec la justice.
Quel dommage un homme si brillant !
D'un autre côté il n'y a pas de fumée sans feu et on vous l'avait bien dit que ce monsieur n'était pas très net.

mardi 24 juin 2014

Bienvenue dans le meilleur des mondes.

La décision du Conseil d'Etat concernant l'infortuné Vincent Lambert, est tout à fait dans la droite ligne de ce que nous dénoncions au moment ou l'euthanasie est venue au premier plan du débat "sociétal" il y a déjà quelques années.

Au début, tout nouveau tout beau. les malades en phase terminale mais encore parfaitement sains d'esprit (ben voyons) demandent à leur médecin d'abréger leur souffrance. A l'image, le malade a une tête de noble vieillard . On sent que le médecin déborde d'altruisme et d'intelligence.
Plan américain...
Celui-ci accepte dans le cadre de la loi, sur fond de Marseillaise ou du dernier tube à la mode, c'est selon.

La scène qui suit est un peu plus sordide, Mémé tarde à mourir et ce sont les petits-enfants qui demandent gentiment au médecin d'abréger les souffrances de leur aimable grand-mère pour son bien,  de préférence avant les vacances parce qu'ils ont réservé à Palavas ou partent à la Martinique et que ce serait dommage de gâcher de l'argent durement gagné.
Le médecin toujours aussi beau et intelligent mais avec une verrue sur le nez accepte dans le cadre de la loi, ou un peu en dehors. On entend quelques couacs dans la partition de la Marseillaise qui nous semble un peu étrangère.

Troisième plan. L’ordinateur de la Sécu vient de calculer que Monsieur X avait dépassé son quota de soins . Un message informatique est transmis à l'unité de soins intensifs et l'ordinateur soigneur injecte une dose létale de calmant à Monsieur X qui libère ainsi une place . La famille est avisée par SMS et invitée à débarrasser le plancher .
Il y a quelques bugs et parfois c'est madame Y qui y passe, mais bon un peu plus tôt un peu plus tard quelle importance  ?

Avec l'affaire Vincent Lambert on est allé pratiquement jusqu'au bout des choses sauf que l'ordinateur soigneur n'existe pas encore. C'est bien l'Etat, le système qui dispose de la vie de l'individu.
Nous nous enfermons dans un système totalitaire et globalisé où l'individu, les liens entre les personnes ne sont plus rien, seule compte l'autorité du système auquel on se réfère pour des affaires qui ne relèvent que de la sphère privée.

Bienvenue dans le meilleur des mondes.

lundi 9 juin 2014

Enfer politique

J'ai passé une grande partie de ma journée à rédiger un article que Blogger a fait disparaître dans les limbes du Web.
D'un côté ça se comprend puisque l'article portait sur le fait que nous étions entrés dans l’antichambre de l'enfer politique.

Pour moi l'enfer politique c'est la disparition de tout ce qui nous relie à l'Histoire avec un grand H à savoir la nation, le patriotisme, le mythe national, la culture, la religion.

Notre oligarchie n'a de cesse de détruire ce qui l'a créée et qui la nourrit : la République. Ce faisant elle reproduit un comportement qu'en psychiatrie on nomme, je crois un comportement pervers.
En détruisant la République, elle nous détruit puisque, qu'on le veuille ou pas, nous y sommes partie prenante.
Les grands appels au « Droits de l'Homme », nouvelle religion laïque, ne sauraient masquer que l'application de ceux-ci relève de plus en plus de la forme que du fond.
De même nos socialistes pseudo-légalistes (Moi Président ...) nous démontrent tous les jours qu'ils se torchent avec la Constitution pourtant déjà bien avilie à chaque hoquet de Bruxelles.
Un exemple récent est le redécoupage des régions par la main grassouillette du président Hollande.
Cette attribution n'est en aucun cas l'une des siennes . Non seulement ce n'est pas l'une de ses compétences mais on se demande même à quoi sert le gouvernement si ce n'est à expédier les affaires courantes et encore pas toutes.

Tandis que l'oligarchie démolit l'échafaudage par le haut, des hordes de hyènes, encouragées par elle, détruisent l’échafaudage par le bas. On ne compte plus les mesures d'élargissement, remises de peine, de « contraintes judiciaires » terme relevant à l'évidence de la novlangue d'Orwell, qui font que désormais le vrai rôle de la justice transparaît même au plus aveugle des citoyens : son rôle est de tenir le citoyen lambda à distance pour éviter qu'il ne gêne un tant soit peu l’œuvre destructrice.
Dans ce contexte, le « grand donneur de leçon » a un rôle bien précis à tenir, par son exemple, lui qui dans la vie est souvent un jouisseur, un divorcé à répétition, un évadé fiscal, voire bien pire, il contribue à banaliser des comportements qu'il n'y a pas si longtemps on aurait qualifié, sinon d'anormaux, du moins de très limite. Il a donc un rôle important dans la perversion des masses grâce à l'action des médias qui l’encensent et le promeuvent.

Dans ce contexte, les déclarations de Jean-Marie Le Pen détonnent.

Le patriarche n'a jamais pris de gants et n'a pas fait toujours dans la subtilité ce qui lui a souvent nuit et a coûté nombre de voix à son mouvement politique.

Le problème c'est qu'alors que le FN guidé par Marine Le Pen s'est inscrit dans une logique d'accession au pouvoir, le patriarche n'a jamais visé le pouvoir. Il est donc normal que les stratégies divergent et il dérange le papy !

Néanmoins, quand on a fait la part du parti pris provocateur de JM Le Pen, on est bien obligé de constater qu'une fois encore le menhir n'a pas tout à fait tort même si je pense que l'antisémitisme est une voie sans issue qui ne fait que nourrir la bête mondialiste qui nous détruit ainsi en se servant de nos propres forces.

dimanche 1 juin 2014

Fusillade au Musée juif de Bruxelles : un "Roubaisien" arrêté à Marseille | Le blog d'Arnaud de Brienne

Fusillade au Musée juif de Bruxelles : un "Roubaisien" arrêté à Marseille | Le blog d'Arnaud de Brienne

Mehdi Nemmouche, originaire de Roubaix est  en garde à vue depuis vendredi après avoir été arrêté à la gare  Saint-Charles à Marseille en possession d’un fusil d’assaut de type  Kalachnikov, d’un révolver et de munitions identiques à celles ayant  servi au quadruple assassinat de Bruxelles, de la casquette que portait  le tueur et d’une mini-caméra identique à celle avec laquelle il filma son crime. Au moment de son arrestation, notre "Roubaisien" s’apprêtait à se rendre en Algérie. Sans doute un bi-national parmi tant d’autres… la suite sur le blog d'Arnaud de Brienne

mercredi 28 mai 2014

Heu-reux !

Je suis heureux, je viens de compléter ma déclaration d'impôts sur internet et j'ai ainsi appris qu'ils  vont augmenter de 28% cette année.

Comme je travaille en un lieu où se pratiquent les envois Western Union, je vais avoir le privilège rare de voir mon argent s'envoler vers le Maghreb et l'Afrique Noire.

HEU-REUX

Sens commun : jusqu’où peut-on collaborer avec le mal ? | Nouvelles de France Portail libéral-conservateur

Sens commun : jusqu’où peut-on collaborer avec le mal ? | Nouvelles de France Portail libéral-conservateur



L’UMP est balayée – une fois encore – par une « affaire » de
concussion aux proportions cyclopéennes : l’affaire Bygmalion, qui
pourrait bien devenir une énième affaire Sarkozy.


Pour rappel, le Français étant oublieux, je citerai quelques unes des
affaires Sarkozy : Karachi, Clearstream, Bettencourt, Wildenstein,
César, Pleyel, Compiègne, Peugeot, Woerth, le financement Kadhafi, les
enfants de Zoé, les infirmières Bulgares, Jean Sans-Epad, l’arbitrage
Tapie, les sondages de l’Élysée-Buisson (6 millions d’euros), les
affaires Guéant, le Fouquet’s, le Paloma, le vaccin H1N1, les stylos,
Grandrange… Liste non exhaustive... la suite sur Nouvelles de France

mardi 27 mai 2014

Vague ou clapotis ?

La vague brune déferle-t-elle sur la France ou ne s'agit-il que d'un petit clapotis dont se serviront ensuite les soi-disant républicains pour ramener l'électeur dans le bercail ?

On peut en effet avoir des doutes sur l'ampleur de la vague bleu marine dans une élection où la moitié et plus des électeurs se sont abstenus et où un peu plus d'un tiers d'entre eux seulement se sont exprimés.
Dans ces cas là, c'est le parti dont les militants et les sympathisants sont les plus motivés qui l'emporte . Et c'est bien ce qu'il s'est passé.
Ajoutons une bonne part d'opportunistes contestataires que nous ne retrouverons pas lors de prochaines élections et voici un tsunami qui doit plus à la faiblesse des autres qu'à notre prétendue force.

Il ne s'agit pas de nier que les choses bougent. Nous avons assez souhaité ce renouveau, ce sursaut, peut-être ce réveil, pour le bouder et faire la fine bouche, mais les succès à venir sont encore à construire et nous aurions tous tort de croire que la victoire est là.

Point positif, l'influence des européïstes sera en baisse au Parlement Européen et de cela nous devons tous nous réjouir !

samedi 17 mai 2014

Journée de la jupe

La journée de la jupe : la belle affaire.

Les organisateurs semblent ignorer que le pantalon est d'origine assez récente et que se balader les balloches pendantes est non seulement excellent pour les mâles, pour la qualité de leur sperme, mais souvent considéré comme un signe de virilité par les populations concernées cf les Highlanders écossais de temps pas si éloignés.

Il est certain que les petites jupettes de nanas étriquées et destinées à mettre en valeur leur joli petit cul s'adaptent mal à des hommes et qu'elles ne les virilisent pas beaucoup.
Ce qui m'échappe un peu aussi c'est la raison pour laquelle les hommes seraient les seuls à faire les efforts nécessaires pour s'adapter à ce grand rien que sera la société de demain.

Pourquoi ces dames qui veulent tant nous déviriliser, continuent de s'épiler, se raser sous les bras et se tartiner de dizaines de crèmes pour les rendre plus ceci ou plus cela. Virilisez vous mesdames, soyez moches !

On devrait faire la journée du sans déodorant ou des poils sous les bras, finies les épilations de maillot, vivent les capitons !

Enfin parvenus à une inversion des sexes, ce seront encore des hommes qui feront l'amour à des femmes et vice versa et  l'on s'apercevra de  la vanité de tout ce tintouin destiné uniquement à rassurer  5% de travaillés du ciboulot  et à leur faire croire  qu'ils ont un comportement normal .



jeudi 15 mai 2014

Le manque d'encre fait tache .

Le meurtrier "présumé" d'un DJ d'origine antillaise libéré à cause d'un manque d'encre dans un fax.
On peut constater, soit que les magistrats manquent de moyen, soit qu'ils manquent de technicité soit qu'ils manquent d'imagination.
  • De moyens, c'est le leitmotiv, n'y revenons pas.
  • De technicité, car je vois bien le fonctionnaire chargé de la réception  incapable de changer de cartouche et s'y refusant parce que le responsable de l'entretien du matériel informatique est en RTT.
  • D'imagination, parce qu'il existe sur le marché des scanners tout à fait abordables qui auraient permis l'envoi des documents par email. C'est vrai qu'après on retombe sur le problème de l'imprimante sans cartouche ...

mercredi 14 mai 2014

La mal aimée

Hier 13 mai on aurait pu commémorer  l'évènement fondateur de la Vème République à savoir le putsch du 13 mai 1958.
En 1958 on est en pleine guerre d'Algérie, l'armée a repris la main en Algérie mais a en partie évincé le pouvoir civil qui a largement démontré son incompétence.
Travaillée par les agents gaullistes qui veulent le retour du Grand Homme, exilé volontaire à Colombey-Les-Deux-Eglises, l'armée fomente un putsch à la  suite duquel le Président du moment René Coty rappelle 'Le plus illustre des Français" au pouvoir.

La suite on la connait, transformation de la IV ème en Vème, trahison de ceux qui l'ont porté au pouvoir, indépendance des pays colonisés dans des conditions dramatiques, pérennisation de la division du pays en deux blocs quasi irréconciliables, immigration massive de submersion en provenance des pays ex-colonisés, retard industriel sur nos proches voisins, à cause d'une main d’œuvre trop bon marché concurrençant l'automatisation .  J'en passe, la liste est longue et accablante.

On peut dire que par maints aspects, cette guerre à l'origine de cette République n'est pas encore finie aujourd'hui et qu'on ne sait pas si elle finira sans repasser par une phase plus active mais sur notre territoire  cette fois-ci.

Dans ces conditions, comment s'étonner, que personne n'ose commémorer la naissance de cette fille d'un viol de la démocratie, taillée à la mesure du Grand Homme et pourtant capable de s'adapter à la dictature comme au laxisme le plus débridé, aux fins politiques comme aux bourrins les plus stupides, aux honnêtes hommes comme aux crapules ?
Peu à peu nous avons pu observer son glissement vers un formalisme démocratique, un pharisianisme de la démocratie qui fait que les citoyens ne se sentent plus concernés et se désintéressent du château, pensant tirer leur épingle du jeu en menant seuls leur petit bout de chemin.

C'est évidemment une erreur dont nous payons, un peu plus cher tous les jours, l'addition.

dimanche 4 mai 2014

l'arroseuse arrosée

Accusée de racisme, Anne Roumanoff a téléphoné à Christiane Taubira – metronews

Pas facile de sortir d'un bad buzz. A l'antenne d'Europe 1, Anne Roumanoff est revenue samedi matin dans son émission ''Samedi Roumanoff'' sur la semaine éprouvante qu'elle vient de traverser. ''Quelle semaine j'ai vécue ! J'ai eu l'impression de passer dans une machine à laver en mode essorage, d'être broyée dans un mixer. Telle que vous me voyez je suis en compote version smoothie. J'ai été accusée de racisme pour avoir imité Christiane Taubira avec un accent approximatif pendant dix-huit secondes dimanche dernier chez Michel Drucker'', a raconté l'humoriste.[...] La suite sur Metronews


ça me fait plutôt rigoler quand l'intelligentsia  se piège elle même avec ses histoires à la con.

Il faut décorer le légionnaire de la gare du Nord | Le blog d'Arnaud de Brienne

Il faut décorer le légionnaire de la gare du Nord | Le blog d'Arnaud de Brienne



A surveiller : la Justice !

vendredi 2 mai 2014

L'ére de l'indécence

Ce sont des faits divers qui ne vaudraient  pas qu'on s'y arrête sans une vision un peu globale de la direction que suit notre monde.
Ces deux faits divers concernent Michael Jackson, la star de pop, décédée dans des conditions que l'on peut qualifier d'étranges mais qui ne nous concernent pas ¹.

Michael Jackson est décédé il y a cinq ans, à peu de choses près et voilà que sa maison de disque, ses héritiers et qui sais-je encore programment une tournée avec en vedette feu Michael, reproduit sur scène, parait-il, en hologramme.
Les points de suspension s'imposent ...

Parallèlement, un nouveau single, va sortir composé avec on ne sait quoi, l'appui vocal d'une autre vedette et autres bidouillages informatiques.
Non seulement on s'achemine lentement mais surement vers une naissance sans parents connus, puis vers le clonage mais en plus, on va cloner informatiquement les morts pour continuer qu'il rapportent de l'argent.

Cette époque est d' une indécence probablement jamais atteinte dans l'histoire humaine.

Bah ! je ne vais pas encore jouer les Cassandre, mais on peut se demander de bon droit qui aura pitié de nous quand nous aurons chuté ?



¹ j'ignore s'il fréquentait le Fucking Blue Boy

mercredi 30 avril 2014

Rien ou un tout petit rien

Je l'avoue, en ce moment je suis sec.

Les pantalonnades gouvernementales ne m'indignent même plus, la cohabitation socialo-socialiste ne me fait même plus sourire.
A droite, le désert ! Coppé joue l'indignation, à peine relayé par les éléphants qui ruminent au soleil et baillent dans l'hémicycle.
Le fuet catalan tente de s'acheter une honorabilité depuis qu'il est premier sinistre. On ne peut même plus se plier de rire lorsqu'il prend sa tête de Manuel le Sévère. Il nous la joue décrispé. Il y a bien Sapin qui confond croasser et croître, mais depuis la bravitude de Ségolène on est habitué à la maîtrise approximative du français par nos dirigeants.
Hollande affiche profil bas, son scooter n'a pas été signalé dans le quartier ces derniers temps.

Bref, la politique est morose, l'espoir est en berne . La France aussi. Heureusement reste l'amour qui vient avec le printemps.


lundi 21 avril 2014

Le temps des assassins en col blanc - Empêcher la fin de l’Europe ! - Metamag.fr

Le temps des assassins en col blanc - Empêcher la fin de l’Europe ! - Metamag.fr



[..]  Ils veulent imposer en particulier le traité euro-atlantique dont le
contenu est un crime contre l’Europe car il prévoit de garantir durant
120 ans des droits d'auteur pour tous les contenus émanant des
propagandistes de Hollywood. Ils ne créent rien. Ils pillent la culture
mondiale. En pratique, ils font payer des droits de reproduction (et non
de création). [...]

mercredi 16 avril 2014

Ma tante Anastasie

Le CSA veut censurer Internet | Nouvelles de France Portail libéral-conservateur

BFM Business a mis la main sur le prochain rapport annuel du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), dans lequel l’autorité administrative confirme sa volonté de réguler le web sur le même mode que la télévision à l’ancienne.
Le CSA propose au Gouvernement, qui doit présenter dans les prochaines semaines le projet de loi Création préparé par Aurélie Filippetti, de lui confier la possibilité d’accorder un label « site de confiance » aux seuls sites internet qui signent une convention... la suite ici

Ce qui est bien avec les socialistes c'est qu'ils sont prévisibles. Dès qu'il y a une ignominie à commettre, ils la commettent et de bon cœur. Et toujours au nom des Grands Principes.


Anastasie : nom d'argot pour la censure

Mieux vaut tard que jamais, mais est-ce encore temps ?

Le gouvernement Valls vient de prendre à reculons et à contrecœur quelques mesures d'austérité qui auraient dû être prise il y a au moins quinze ans. La pseudo-droite n'a donc ni a critiquer ni à se féliciter du travail qu'il lui revenait d'accomplir.
Elle ne seront pas suffisantes tant que les règles européennes n’auront pas évolué mais après des années d'atermoiement, enfin des mesures concrètes sont prises.
Nous attendons désormais du gouvernement qu'il poursuive dans cette voie et qu'il n'hésite pas à remettre en cause les avantages des pustules de la Ripoublique à savoir les représentants dont le nombre pléthorique devait être divisé par deux au moins.

mardi 15 avril 2014

La secrétaire d'Etat au commerce extérieur est sortie de réanimation ... pas le commerce

La secrétaire d'Etat chargée du Commerce est soignée depuis vendredi pour un "syndrome méningé". Placée en réanimation durant plusieurs jours, elle serait aujourd'hui dans un état stable. (Metronews)

On aimerait en dire autant du commerce extérieur de la France

dimanche 13 avril 2014

Ukraine : quelques clés pour comprendre la partie d'échecs.

Ce qui se passe ces derniers jours en Ukraine nous montre que le plan d'encerclement de la Russie continue de se dérouler. Le pire dans cette affaire, c'est que les mondialistes se servent des Ukrainiens qui n'ont rien à gagner dans cette affaire. Ils ont le choix entre redevenir un satellite russe ou une future Grèce.

Perspectives peu réjouissantes en l'occurrence !

Mais que nous dit notre ami Zbigniew ?

Pour l'Amérique, l'enjeu principal est l'Eurasie. Depuis cinq siècles , les puissances et les peuples du continent qui rivalisent pour la domination régionale et la suprématie globale ont dominé les relations internationales.  Aujourd’hui, c'est une puissance extérieure qui prévaut en Eurasie et sa primauté globale dépend étroitement de sa capacité à conserver cette position.

[...]
Le jeu se déroule sur cet échiquier déformé et immense qui s'étend de Lisbonne à Vladivostok. si l'espace central peut être attiré dans l'orbite de l'Ouest (où les Etats-Unis jouent un rôle prépondérant), si le Sud n'est pas soumis à la domination exclusive d'un joueur et si l'Est ne réalise pas son unité de sorte que l'Amérique  se trouve expulsée de ses bases insulaires, cette dernière conservera une position prépondérante. Mais si l'espace central rompt avec l'Ouest et constitue une entité dynamique capable d’initiatives propres ; si dès lors, il assure son contrôle sur le Sud ou forme une alliance avec le principal acteur oriental, alors la position américaine en Eurasie sera terriblement affaiblie
A l'Est, l'union des deux principaux acteurs aurait des conséquences similaires. Enfin, sur la périphérie occidentale, l'éviction des Etats-unis par ses partenaires signerait la fin de la participation américaine au jeu d'échecs eurasien [...]


Dans son ouvrage," L'Amérique et le reste du monde . Le grand échiquier" Zbigniew Brzezinski, décrit la partie d'échecs que doivent jouer les USA sur ce qu'il nomme "l’échiquier eurasien", échiquier à quatre grosses cases inégales, si l'Amérique veut conserver la maîtrise du jeu et conserver son hégémonie mondiale.

On notera au passage, la différence de qualité de pensée stratégique entre les clowns de Bruxelles et les têtes américaines. Ce qui pèche chez les Américains, c'est la réalisation, mais la pensée stratégique est là et bien là!
 Comme l'espace central est non contrôlable par les USA en raison de sa position et de son étendue, il faut  d'une part éviter que cet espace central ne puisse exercer son contrôle sur les espaces périphériques, d'autre part le faire reculer autant que faire se peut jusqu'à des limites où son influence sera quasi nulle.
On voit sur cette carte qui est une copie de celle publiée dans l'ouvrage que les derniers conflits en Europe comme les Balkans, la Tchétchénie  la Géorgie ou l'Ukraine se situent tous, comme par hasard, sur la ligne de démarcation de l'espace central avec les espaces Ouest ou Sud.
Puisque aujourd'hui c'est l'Ukraine qui nous intéresse, je l'ai faite ressortir en rouge et on appréciera sa position à cheval sur trois espaces.

Le Sourire à visage humain.

Au moment où, pour prouver "qu'il avait entendu les Français", Flanby vient de nous équiper d'un gouvernement de godemichets destiné à faire patienter les foules en leur procurant un minimum de plaisir j'ai trouvé intéressant de republier un petit bijou de Philippe Muray sur le sourire ségolesque.

Notre époque ne produit pas que des terreurs innommables, prises d’otages à la chaîne, réchauffement de la planète, massacres de masse, enlèvements, épidémies inconnues, attentats géants, femmes battues, opérations suicide. Elle a aussi inventé le sourire de Ségolène Royal. C’est un spectacle de science-fiction que de le voir flotter en triomphe, les soirs électoraux, chaque fois que la gauche, par la grâce des bien-votants, se trouve rétablie dans sa légitimité transcendantale. On en reste longtemps halluciné, comme Alice devant le sourire en lévitation du Chat de Chester quand le Chat lui-même s’est volatilisé et que seul son sourire demeure suspendu entre les branches d’un arbre.
On tourne autour, on cherche derrière, il n’y a plus personne, il n’y a jamais eu personne. Il n’y a que ce sourire qui boit du petit-lait, très au-dessus des affaires du temps, indivisé en lui-même, autosuffisant, autosatisfait, imprononçable comme Dieu, mais vers qui tous se pressent et se presseront de plus en plus comme vers la fin suprême.
C’est un sourire qui descend du socialisme à la façon dont l’homme descend du cœlacanthe, mais qui monte aussi dans une spirale de mystère vers un état inconnu de l’avenir où il nous attend pour nous consoler de ne plus ressembler à rien.
C’est un sourire tutélaire et symbiotique. Un sourire en forme de giron. C’est le sourire de toutes les mères et la Mère de tous les sourires.
Quiconque y a été sensible une seule fois ne sera plus jamais pareil à lui-même.
Comment dresser le portrait d’un sourire ? Comment tirer le portrait d’un sourire, surtout quand il vous flanque une peur bleue ? Comment faire le portrait d’un sourire qui vous fait mal partout chaque fois que vous l’entrevoyez, mal aux gencives, mal aux cheveux, aux dents et aux doigts de pieds, en tout cas aux miens ?
Comment parler d’un sourire de bois que je n’aimerais pas rencontrer au coin d’un bois par une nuit sans lune ?
Comment chanter ce sourire seul, sans les maxillaires qui devraient aller avec, ni les yeux qui plissent, ni les joues ni rien, ce sourire à part et souverain, aussi sourd qu’aveugle mais à haut potentiel présidentiel et qui dispose d’un socle électoral particulièrement solide comme cela n’a pas échappé aux commentateurs qui ne laissent jamais rien échapper de ce qu’ils croient être capables de commenter ?
C’est un sourire qui a déjà écrasé bien des ennemis du genre humain sous son talon de fer (le talon de fer d’un sourire ? la métaphore est éprouvante, j’en conviens, mais la chose ne l’est pas moins) : le bizutage par exemple, et le racket à l’école. Ainsi que l’utilisation marchande et dégradante du corps féminin dans la publicité.
Il a libéré le Poitou-Charentes en l’arrachant aux mains des Barbares. Il a lutté contre la pornographie à la télé ou contre le string au lycée. Et pour la cause des femmes. En reprenant cette question par le petit bout du biberon, ce qui était d’ailleurs la seule manière rationnelle de la reprendre ; et de la conclure par son commencement qui est aussi sa fin.
On lui doit également la défense de l’appellation d’origine du chabichou et du label des vaches parthenaises. Ainsi que la loi sur l’autorité parentale, le livret de paternité et le congé du même nom. Sans oublier la réforme de l’accouchement sous X, la défense des services publics de proximité et des écoles rurales, la mise en place d’un numéro SOS Violences et la promotion de structures-passerelles entre crèche et maternelle.
C’est un sourire près de chez vous, un sourire qui n’hésite pas à descendre dans la rue et à se mêler aux gens. Vous pouvez aussi bien le retrouver, un jour ou l’autre, dans la cour de votre immeuble, en train de traquer de son rayon bleu des encoignures suspectes de vie quotidienne et de balayer des résidus de stéréotypes sexistes, de poncifs machistes ou de clichés anti-féministes. C’est un sourire qui parle tout seul. En tendant l’oreille, vous percevez la rumeur sourde qui en émane et répète sans se lasser : « Formation, éducation, culture, aménagement du territoire, émancipation, protection, développement durable, agriculture, forums participatifs, maternité, imaginer Poitou-Charentes autrement, imaginer la France autrement, imaginer autrement autrement. »
Apprenez cela par cœur, je vous en prie, vous gagnerez du temps.
Je souris partout est le slogan caché de ce sourire et aussi son programme de gouvernement. C’est un sourire de nettoyage et d’épuration. Il se dévoue pour en terminer avec le Jugement Terminal. Il prend tout sur lui, christiquement ou plutôt ségolènement. C’est le Dalaï Mama du III e millénaire. L’Axe du Bien lui passe par le travers des commissures. Le bien ordinaire comme le Souverain Bien. C’est un sourire de lessivage et de rinçage. Et de rédemption. Ce n’est pas le sourire du Bien, c’est le sourire de l’abolition de la dualité tuante et humaine entre Bien et Mal, de laquelle sont issus tous nos malheurs, tous nos bonheurs, tous nos événements, toutes nos vicissitudes et toutes nos inventions, c’est-à-dire toute l’Histoire. C’est le sourire que l’époque attendait, et qui dépasse haut la dent l’opposition de la droite et de la gauche, aussi bien que les hauts et les bas de l’ancienne politique.
Un sourire a-t-il d’ailleurs un haut et un bas ? Ce ne serait pas démocratique. Pas davantage que la hiérarchie du paradis et de l’enfer. C’est un sourire qui en finit avec ces vieilles divisions et qui vous aidera à en finir aussi. De futiles observateurs lui prédisent les ors de l’Élysée ou au moins les dorures de Matignon alors que l’affaire se situe bien au-delà encore, dans un avenir où le problème du chaos du monde sera réglé par la mise en crèche de tout le monde, et les anciens déchirements de la société emballés dans des kilomètres de layette inusable.
Quant à la part maudite, elle aura le droit de s’exprimer, bien sûr, mais seulement aux heures de récréation. Car c’est un sourire qui sait, même s’il ne le sait pas, que l’humanité est parvenue à un stade si grave, si terrible de son évolution qu’on ne peut plus rien faire pour elle sinon la renvoyer globalement et définitivement à la maternelle.
C’est un sourire de salut public, comme il y a des gouvernements du même nom.
C’est évidemment le contraire d’un rire. Ce sourire-là n’a jamais ri et ne rira jamais, il n’est pas là pour ça. Ce n’est pas le sourire de la joie, c’est celui qui se lève après la fin du deuil de tout.
Les thanatopracteurs l’imitent très bien quand ils font la toilette d’un cher disparu.

samedi 12 avril 2014

Le socialiste Pascal Lamy prône la suppression du Smic:: Novopress.info – arme de réinformation massive

Le socialiste Pascal Lamy prône la suppression du Smic:: Novopress.info – arme de réinformation massive
La semaine dernière, l’ancien commissaire européen Pascal Lamy déclarait : « Il faut, à ce niveau de chômage, aller davantage vers la flexibilité et vers des boulots qui ne sont pas forcément payés au Smic. Un petit boulot, c’est mieux que pas de boulot ».

Que des économistes libéraux en arrivent à ce genre de conclusion ne me choque pas du tout . Chaque système économique porte à la fois ses axiomes et ses conséquences sur la société.

Que le prétendu socialisme contemporain  qui n'est qu'un outil d'endormissement de ce qu'on appelait autrefois "les masses laborieuses", en arrive aux mêmes conclusions, inspirées par des socialistes de la plus belle eau comme la banque Goldman&Sachs, pourrait nous faire croire qu'il existe en la matière une vérité universelle (de même que la démocratie en serait une autre)  .

Après le libéralisme, le marxisme qui tendent de plus en plus vers un but commun, il reste à inventer une troisième et pourquoi pas une quatrième voie.

Post-scriptum je sais que ce que je vais faire c'est bas mais lorsqu'il était à l'OMC en 2009, le pauvre Pascal ne touchait que 316 000 euros annuels et revendiquait à l'époque une augmentation modeste de 32% ... oui c'est bas , mais j'assume.

vendredi 11 avril 2014

SCOOP !

Patrick Bruel-Benguigui refuse désormais de chanter dans les communes où le FN l'a emporté.
Quel scoop !

Outre que cela montre bien en quel respect Bruel tient la démocratie, ce qui n'étonnera pas vraiment grand monde, nous suggérons à ce cher Patrick de pousser jusqu'au bout non pas la chansonnette, ce n'est plus qu'un cheval de retour, mais la logique de sa position et d'aller chanter là où on l'aime vraiment, dans son pays Israël.


Mais bon, magnanimes, nous lui pardonnerons cette petite faiblesse pour tenter de relancer sa carrière, parce que pour en être réduit à chanter à Hénin-Bomont, il faut vraiment être dans la dèche.

Sans rancune . Casse-toi et prend la voie !

mardi 8 avril 2014

#NoZilla : désintallez Firefox | CitizenGO

#NoZilla : désintallez Firefox | CitizenGO



Brendan Eich, (l’ancien) directeur général de Mozilla - qui a créé et entretenu le navigateur Firefox – a été forcé de démissionner pour avoir soutenu la vraie définition du mariage, une union légale entre un homme et une femme.

Eich a fait don de 1000 $ à une campagne lancée pour protéger la définition du mariage en Californie. Des groupes LGBT ont diffusé cette information et ont appelé le conseil d'administration de la société Mozilla afin de virer Eich.

Mozilla a cédé à la demande du groupe LGBT en forçant Eich à démissionner. Rejoignez l’engagement de NoZilla et faites entendre votre voix.

lundi 7 avril 2014

Humanitaire et démocratie, les mamelles de la discorde.

Il y a au moins deux choses dont il ne faut pas se mêler en Afrique, c'est l'humanitaire et la démocratie, ce dont nous sommes malheureusement coutumiers.

L'humanitaire,  parce que nous serons toujours accusés d'en avoir fait trop pour l'un et pas assez pour l’autre, de nous être mêlés d'affaires intérieures et finalement accusés d'avoir participé à un génocide, ce crime juste en dessous de la Shoah dans la vulgate mondialiste.
De plus, et là je sais que je vais être traité d'horrible bonhomme, pourquoi favoriser l'expansion d'une population incapable de se prendre ne charge et qui déborde par à coups ici créant les problèmes sociaux et démographiques dans lesquels nous nous débattons ?

La démographie, parce que cette croyance selon laquelle notre modèle de société dite démocratique, en fait une sorte d'oligarchie élective et cooptative serait, selon nous, un modèle idéal et universel.

Pour prendre l'exemple du Rwanda, qui est à la mode ces jours-ci, le modèle démocratique imposé par l'Occident et la France en particulier a fait que l'ethnie majoritaire Hutue avait la majorité démocratique et personne n'y pouvait rien. Naturellement l'ethnie minoritaire,  les Tutsis, ethnie traditionnellement détentrice du pouvoir considéra cela comme un casus belli . Parce que dans la plupart des pays africains aux frontières artificielles, cela fonctionne ainsi. On relèvera au passage les risques encourus lorsqu'on foule aux pieds les nations.

Ça s'est terminé, comme souvent en Afrique, au coupe-coupe. On connait l'histoire de ce massacre de population.

Ou plutôt, non, on ne la connait pas très bien.
Il y avait, avant les accords d'Arucha, accord destinés à revenir sur l'application stricto sensu des principes démocratiques, des troupes françaises au Rwanda au titre de ce qu'on appelle des conseillers militaires. Ceux-ci aidaient l'armée rwandaise-hutu à contenir la rébellion tutsie soutenue, en particulier, depuis l'Ouganda.
Les négociations d'Arusha ont été conduites en Tanzanie. Cinq accords furent signés à partir de juillet 1992. Le dernier accord fut signé le . Ces accords prévoient à terme l'intégration politique et militaire des différentes composantes internes et externes de la nation rwandaise et le départ des troupes françaises (à partir d'août 19921). Une mission des Nations Unies, la MINUAR, fut créée le 5 octobre 1993 pour veiller à leur application.(Wikipédia)
Quand les troupes françaises garantes d'une certaine stabilité se furent retirées, les Tutsis mettant en oeuvre des ruptures de cessez le feu successives balayèrent  les éléments armés Hutus, mettant à profit l'assassinat du signataire des accords d'Arusha, le président Hutu du Rwanda, autant victime de ses assassins, très probablement Tutsis, que des nations occidentales à côté de leurs pompes, comme d'habitude en Afrique depuis la décolonisation.
En réaction, des milices hutues massacrèrent celle qu'elles considéraient comme une menace, la population tutsie.
Aucune participation, ni avant, ni pendant, de l'armée française n'en déplaise à Kagamé et à deux ou trois pisse-copies du Monde. Il n'y avait plus d'armée française sur place .

L'armée française est revenue ensuite, après le début des massacres pour  les arrêter — on revient dans l'humanitaire — sécuriser les populations, désarmer les milices et accessoirement empêcher les glorieuses forces tutsies de régler son compte à une grande partie de la population hutue . Et de ça, le criminel Kagamé nous en veut beaucoup .
Les criminels de guerre endurcis n'aiment pas qu'on les arrêtent dans leur élan, c'est un peu comme lorsqu'on tague un gribouillis d'art contemporain, l'oeuvre perd en perfection.