En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 6 février 2017

Les Trente premiers jours de Marine Le Pen

Le second tour des présidentielles a lieu le 7 mai tandis que le premier tour des législatives aura lieu le 11 juin.
Marine Le Pen élue présidente aura donc un peu plus d'un mois pour mettre en place les réformes essentielles qui lui permettraient ensuite de gouverner la France.
Il faudrait donc qu'avant le 11 juin un référendum ait lieu lui donnant les pleins pouvoirs, ce qui lui laisse effectivement moins d'un mois.

Ce référendum, posera plusieurs questions et de fait sera un plébiscite ce qui n'est pas formellement interdit que je sache.
  • La première question porterait sur le rétablissement du droit de dissolution de l'AN par le Président. On pourrait lui associer le droit de dissoudre le Sénat ou de l'empêcher de siéger pendant une période donnée.
  • La seconde question sera de reporter sine die les législatives et d'autoriser le Président à gouverner par ordonnances ce qui n'est actuellement autorisé que si le parlement siège. 
  • La troisième question sera d'autoriser le Président à modifier le statut de la fonction publique et à renvoyer une partie des fonctionnaires  récalcitrants.
  • La quatrième question portera sur l'interdiction de siéger du Conseil d’État et la dissolution du Conseil Constitutionnel.
  • Enfin la dernière porterait sur le mandat du peuple en vue de suspendre la constitution  actuelle et d'établir une nouvelle constitution.

Vu la portée des questions, ça passe ou ça casse.
Si ça passe tant mieux les chemins de la réforme sont ouverts, si ça casse, le nouveau président démissionne immédiatement avant les législatives et laisse les Français dans leur m....

Si Marine Le Pen n'envisage pas ce type d'action, autant qu'elle ne se présente même pas aux présidentielles, il y a assez de maquereaux et de poissons suceurs dans la mare .

9 commentaires:

  1. Mais un référendum ne pourrait pas porter sur 5 questions...

    RépondreSupprimer
  2. "Procédé par lequel un homme (une femme) qui a accédé au pouvoir demande aux citoyens de lui accorder leur confiance en se prononçant par oui ou par non sur un texte donné."
    On peut donc y mettre autant de questions que l'on veut mais il n'y aura qu'une seule réponse.
    L'avantage de poser des questions c'est qu'ensuite personne ne peut dire "ah mais je n'ai pas voté pour ça", l'inconvénient c'est qu'on peut perdre le plébiscite à cause d'une question, mais il vaut mieux cela que des grèves en roulement et des émeutes qui se réclamerait d'une majorité qui n'existe pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des émeutes qui se réclameraient" au pluriel naturellement

      Supprimer
  3. Je ne veut pas jouer les rabat-joie mais elle n'aura jamais toute cette latitude, surtout sans le concours déclaré minima de la gendarmerie, l'armée et la police.

    Ce serai qualifié de coup d'état immédiatement.
    Un coup d'état au sein de l'Eurodictature, nul ne sait la réaction de la bête, mais les eurodictateurs cachés derrière leur anonymat c'est capable de tout... Eurogendfor, les ONG, les kapos gauchistes et tous les délinquants + les occupants veillent à leurs intérêts.

    Le seul espoir serai d'avoir un franc soutien extérieur de Trump, un genre de véto tacite "pas touche aux populistes Européens".
    Si le même soutien venaient de Poutine ce serai direct interprété comme "intelligence avec l'ennemi", donc étiqueté coup d'état.
    Les deux en même temps ce serai le scénario idéal, ce pour la planète entière au niveau de l'apaisement des conflits internationaux !

    Nous savons qui il y a en face et ce dont ils sont capables contre une élection démocratique US qui ne remet pas en question la constitution.
    Je n'ose pas imaginer ce dont ils seraient capables en France, ceux qui connaissent les USA et la France savent parfaitement que ce serai pire, de en plus MLP ne dispose ni de la fortune et de l'agenda de Trump. (soyons réalistes, ça compte)

    Reste le scénario raisonnable, louvoyer avec prudence et faire ce qu'il est possible de faire jusqu'où il est possible de le faire.
    Pour moi PRIORITÉ absolue : Placer la bonne personne au bon poste dans toute l'administration. (première chose qu'a fait De Gaulle pour ses camarades communistes, ce qui nous a donné le syndicat de la magistrature actuel... Pathétique ...mdr)

    Trump a déjà fait pas mal de travail pour recadrer les médias, le système médiatique est en train de prendre un gros coup aux USA. ^^
    Si la théorie des dominos se vérifie, "un battement d'aile de papillon à Washington peut déclencher un ouragan à Bruxelles, dans l'ONU, l'OTAN".
    On a le droit de rêver mais ça illustre la situation, tout peut basculer dans un sens ou l'autre, ce très rapidement, les choses ne sont plus du tout pareilles avec Trump.

    Pas la peine de souhaiter un cataclysme, le cataclysme on y est, on est sur une poudrière : État démissionnaire et complice des délinquants-colons-terroristes, Eurodictature, invasion migratoire, remplacement de population, endettement au delà des capacités de remboursement, chantage aux énergies fossiles, islamisation, arnaque écologique, faux réchauffement climatique, crise de régime, crise médiatique, subvention de médias Pravda etc...

    Forcément ça va finir par bouger d'une façon ou d'une autre, soit diplomatiquement soit moins diplomatiquement.
    Ne soyons pas trop impatients, des portes s'ouvrent ce n'est pas le moment de faire un courant d'air...

    __

    Ceux qui comparent ce que nous vivons à la fin de l'empire Romain m'ont fait réfléchir.
    Rien n'est plus faux à mon sens, rien à voir avec l'empire Romain, absolument rien à voir.
    L'islam n'existait pas, le christianisme n'existait pas, tous les blancs n'étaient pas qualifiés de "Romains", la haine atavique anti-blanc des afro-maghrébins sur 10 générations n'existait pas, la densité de population était différente, la majeure partie du peuple était des fermiers pas des dealers, violeurs, braqueurs, délinquants sur plusieurs générations nourris aux prestations sociales et aux syndicats gauchsites estampillés par César lui-même.
    En gros sous Jules césar le gauchisme et son idéologie n'existait pas, le Spartacvs de la TV a été réalisé par un délégué syndical de Jewllywood, les images ne sont pas d'époque. ^^
    La chute de l'empire Romain et la destruction volontaire de l'occident, rien à voir, sinon autant comparer les dégâts d'une fronde avec les dégâts d'une bombe de dix méga tonnes équivalence TNT.

    Enfin, si vous avez un autre point de vue, vous pouvez m'éclairer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne nous leurrons pas sans coup d'état, même pas la peine de se présenter aux élections, elle n'a aucune chance sauf éventuellement à y perdre la vie, c'est une dimension que le FN ne semble pas gérer. Si elle se prend pour un bisounours les raclures se chargeront rapidement de lui démontrer que eux ne le sont pas.
      Votre vision de la fin de l'Empire romain date un peu. Plusieurs auteurs ont montré le rôle important du christianisme naissant dans la mise à bas de l'empire par l'ambiance délétère à laquelle il a participé. Le peuple romain n'était pas composé majoritairement d'agriculteurs mais de glandeurs depuis que les propriétés avaient été regroupés en latifundia exploitées par des esclaves. D’où l’expression du pain et des jeux. Quand les Empereurs ont déserté Rome et que l'Egypte et l'Afrique du nord ne pouvaient plus fournir le blé, le peuple s'est désintéressé de l'Empire. Il ne servait plus non plus dans l'armée composée en grande partie de mercenaires Germains ou autres. Le religion officielle partait en coui..e sous la pression des autres.
      Il y avait beaucoup d'orientaux dans les cités romaines et plus particulièrement à Rome, tous regroupés par communautés, Juifs (déjà) Perses, Syriens, Égyptiens, Libyens, Numides, Maures, Bretons, Espagnols, Chrétiens le lumpen prolétariat de l'époque, et une multitude de peuples dont on a oublié jusqu'au nom. Plus rien d’homogène. Tout cela ressemble curieusement aux allocs, islam, Juifs (encore), Africains de toutes sortes, peuple des banlieues télévision gétant le temps de cerveau disponible, défaite du civisme et du goût de servir, religion ex-officielle en pleine déliquescence etc. En fait, mutatis mutandis, c'est un copié-collé dont on connait la fin.

      Supprimer
    2. @Paul-Emic
      Je ne sais pas ce qu'il convient de faire, j'ai déjà donné mon sentiment avec les paramètres que nous avons.

      Merci pour cette rectification sur les réalités de la fin d'empire, il est vrai que...

      Si je me fie à ce scénario, si la même chose se rejoue, l'Islam religion "nouvelle et exotique" par nos contrées deviendra donc la religion officielle. ^^ (taquin)

      -"Il y avait beaucoup d'orientaux dans les cités romaines"
      25 à 30% de la population sur quatre générations dans toute l'Europe, à cette époque déjà ??? ^^ ;-)
      Reproduction rabique déjà à l'époque ? lol

      -"Tout cela ressemble curieusement aux allocs, islam, Juifs (encore), Africains de toutes sortes, peuple des banlieues télévision gétant le temps de cerveau disponible, défaite du civisme et du goût de servir.... c'est un copié-collé dont on connait la fin."

      Détroussage de cadavre c'était le message de 68 en effet :
      Se gaver,
      partager la curée avec toute l'Afrique,
      advienne que pourra pour ceux qui suivent,
      salauds d'occidentaux,
      la famille n'existe pas,
      le pays n'existe pas,
      seules les familles et les pays africains existent,
      je suis un blanc privilégié c'est le grand capital qui me le dis etc...

      Vieux message gauchiste entendu depuis 50 ans, effectivement cela me fait penser aux bobos de l'époque de fin d'empire Romain, j'imagine les mêmes dans les mêmes délires...

      Je ris avec des choses graves mais c'est ma façon de dédramatiser, j'imagine la scène du "Romain triste car ultra-privilégié, justice pour Théodore Luhaka". ^^ :-D

      Tout change pour ne pas changer ...

      Supprimer
    3. le parallèle est effrayant, l'islam et les DDH jouent le rôle déstabilisant de la religion chrétienne et des religions orientales qui ont elles disparu, sauf le judaïsme déjà présent ; les esclaves et les latifundia, c'est le mondialisme d’aujourd’hui dans ses effets ; le blé d'Afrique c'est quelque chose comme le pétrole qui se tarit d'un coup (à l’époque à cause des invasions vandales en AFN)
      La fin n'est jamais écrite bien sûr, mais le mépris que nos "élites" ont de notre histoire ne présage rien de bon.

      Supprimer
    4. " le mépris que nos "élites" ont de notre histoire ne présage rien de bon."

      De notre histoire seulement ?
      Les Français n'existent pas, la culture Française n'existe pas, les sous-chiens n'existent pas etc...

      Nier l'existence, c'est l'une des étapes pré-génocidaire classique.
      On ne peut pas tuer "ce qui n'existe pas" donc il n'y a pas meurtre...

      Supprimer
    5. Je sais, j'ai dû le dire plusieurs fois dans ce blog et ailleurs :-(

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.