En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 31 décembre 2009

jeudi 24 décembre 2009

Label réac

Puisqu'à l'initiative de l'amiral Woland, une sorte de concours d'infographiste est lancé (ici), et que certains y ont répondu () voici ma contribution (juste pour le plaisir).

lundi 21 décembre 2009

Principe de réalité

On dirait qu'en cette fin d'année, le Grand Barbu a décidé de remettre les pendules à l'heure.
Dans la même semaine, les écolos se heurtent au mur de la réalité à la conférence de Copenhague ayant pour thème le réchauffement planétaire, pendant que, quasiment tout l'hémisphère nord subit une vague de froid, sinon inhabituelle, du moins peu fréquente ces toutes dernières années.
Simultanément, le transport de masse en commun étale ses lacunes mises en exergue par des conditions climatiques somme toute normales et une grève de nantis.
L'inhabituel réchauffement de ces 10 ou 15 dernières années a permis aux écolo-technocrates de mettre au point des échafaudages technologiques qui ne tiennent pas une soirée devant une baisse de température de 5°C.
Au fait, à quand une publication du bilan énergétique des éoliennes par ces jours de temps froid sans vent ?

Que serait devenu ce pays si cette dernière semaine, sensibles au sirènes vertes, les Français avaient remisé leur voiture au profit de vélo ou du train ?
Ligne C barrée pour plusieurs jours par un incident somme toute mineur, tunnel sous la Manche hors d'usage, aéroports embouteillés, grèves multiples sur le réseau RER RATP. Seule la voiture a, à peu près, tiré son épingle du jeu : on met du temps mais on fini par passer, bien que les moyens adaptés comme les pneus à clous soient désormais quasi interdits pour on ne sait quelle obscure raison.

La paille et la poutre

Il est plaisant de voir les réactions de la hiérarchie religieuse juive, pour autant que ce terme ait un sens, à l'annonce de l'élévation au rang de vénérable du pape Pie XII.
Ce que j'en sais, c'est que le Grand Rabbin de Rome, pendant la guerre 39/45 a été tellement choqué par le rôle du Pape à l'égard des Juifs, qu'il s'est converti au catholicisme, l'épreuve passée.
Les premiers dirigeants d'Israël, comme Mme Golda Meïer, ceux qui avaient vécu cette période, tenaient ce pape en grande estime .
Par contre il me semble que les dirigeants du consistoire juif de France, ou du conseil central des Juifs d'Allemagne, ou tout autre dirigeant d'une autorité religieuse juive pourraient utilement s'interroger et enquêter sur ce qu'il se passe en Palestine.

samedi 19 décembre 2009

Ecologie appliquée



On sait le Brésil très impliqué dans l'écologie. Enfin ... dans l'écologie politique parce que pour ce qui est de l'écologie pratique on repassera.
Toutefois, dans un souci louable de mettre en accord actes et paroles, le gouvernement a décidé "d'écologiser" une partie de sa police.
On ne sait pas si les manifestants en face sont "pour la planète" ou bien pour la démocratisation du 4x4.

lundi 14 décembre 2009






Omelette norvégienne au Danemark ?

je pourrais faire de l'humour sur la baisse des températures à Paris tandis qu'à Copenhague des gugusses théorisent sur le réchauffement de la planète.
Je ne le ferais pas pour égard aux malheureux qui se les gèlent pendant que les autres là-bas pètent dans la soie.

dimanche 13 décembre 2009

Tout est bon dans le cochon !

Une nouvelle provocation contre une mosquée, à Castres, donne bien évidemment lieu à l'habituel manège des élus et des fonctionnaires qui se croient obligés d'aller se prosterner devant l'imam du coin et les représentants de SOS racisme qui se trouvaient bien désœuvrés à la veille de la trêve des confiseurs.
Comme d'habitude tout ce tintamarre est sans rapport avec la gravité des faits, auxquels on s'empresse de donner une valeur que peut-être ils n'ont pas.

Mais moi je pose la véritable question : N'est-ce pas un crime de gâcher ainsi des pieds de cochon ?

Quand on l'a dans la manche ...

Quand on a un candidat comme Strauss Kahn dans la manche, on ne bâtit pas un système pour l'exclure», selon Pierre Moscovici. Au passage, il le qualifie curieusement de "Chance pour la France".
Comme disait une ex-employée du FMI, "Quand on a Strauss Kahn dans la manche on ne l'a pas ailleurs".
Strass Kahn qui avait fait l'objet d'un article élogieux et prémonitoire dans Libération de juillet 2007
DSK " dont tous les médias connaissent le goût pour une sexualité débridée, risquait des ennuis dans un pays qui ne plaisante pas avec la morale, en général, et le harcèlement sexuel en particulier .... Le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes. Trop pressant, il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). "
Et aussi en aout 2008 : "L’ancien ministre des finances socialiste est connu pour ses très nombreuses aventures et ses méthodes de drague lourde qui confinent parfois au harcèlement."

Il faut savoir que depuis 2002 proposer deux fois de suite à une femme de venir boire un café peut mener directement à la prison.

Art.222.35 code pénal
Le fait de harceler autrui dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende.

Par harcèlement il fut comprendre toute conduite insistante, la notion de contrainte, pression et abus d'autorité qui existaient auparavant ayant disparu en 2002.
Alors s'il est candidat, puis élu , avec un peu de chance au bout d'un an, on le verra escorté par des motards mais pas pour une visite officielle.

Allez Dominique, tu as les meilleurs vœux de Moshe Katzav !
.
.
.
Source Liberté Politique .com
Pédopornographie : Frédéric Mitterrand suspend le directeur du Conservatoire de Paris

7 décembre 2009

Nommé par Frédéric Mitterrand à la tête du Conservatoire national supérieure de musique et de danse de Paris, le pianiste Pascal Dumay, 53 ans, a été placé sous contrôle judiciaire cette semaine, accusé de pédopornographie. Le ministre l'a suspendu.

Pascal Dumay avait pris la tête du Conservatoire le 1er septembre dernier. Il comparaîtra en janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Versailles.

D’après l’agence Reuters (5 décembre), l’information vient d’une source anonyme citée par le Parisien : « Pascal Dumay a avoué avoir téléchargé plusieurs photos mettant en scène dans des situations pornographiques des enfants, filles et garçons, âgés de 7 à 15 ans. » L’information a été depuis confirmée par une source judiciaire reprise par le Point (6 décembre).

Frédéric Mitterrand a suspendu le pianiste. Dans un communiqué du ministère, il annonce avoir « pris connaissance de la procédure engagée à l'encontre de Pascal Dumay » et « aussitôt décidé de suspendre cet agent de ses fonctions, dans l'attente du jugement pénal ou du prononcé d'une sanction disciplinaire ».

Le communiqué indique que le ministre « suivra bien entendu avec la plus grande attention les suites qui seront réservées à cette affaire par le parquet de Versailles ». Le ministère rappelle que « la suspension de fonction est une mesure d'urgence, prise à titre conservatoire et sans caractère disciplinaire, qui n'entraîne pas par elle-même l'arrêt du versement de la rémunération ». Le Point précise que cette suspension est d'une durée maximale de quatre mois, « délai dans lequel une décision disciplinaire doit être prise ou des poursuites pénales engagées ».

On ne doute pas que Frédéric Mitterrand suivra cette affaire « avec la plus grande attention ». Mais on se demande si le ministre, amateur revendiqué de « jeunes garçons », est bien l’homme de la situation. Le Premier ministre serait bien avisé de s’en apercevoir.

Quand on croit être arrivé au fond on s'aperçoit qu'il y a encore des abysses en dessous. Jusqu'où descendront les "élites" qui nous gouvernent ? Jusqu'où nous entraîneront-elles ?
.
.
.

vendredi 11 décembre 2009

Les logos ambigus

Logo de l'"Instituto de Estudos Orientais".
Il paraitrait que c'est une pagode sur fond de soleil couchant
Mais bon ...


Je suis presque sûr que ce site va plaire à l'ami Pharamond.

jeudi 10 décembre 2009

mardi 1 décembre 2009

Tranches de vie

Dialogues surpris dans les allées d'une supérette de quartier.
Le vigile, Noir d'Afrique discutant avec une jeune femme approvisionnant les rayons.
Elle manifestement d'origine sud méditerranénnne : mais je suis fière d'être française, je suis née ici.
Lui : tu peux plonger un morceau de bois dans la rivière, quel que soit le temps, il n'en ressortira jamais un caïman...

Quelques minutes plus tard, à proximité de la caisse, le même vigile discutant avec un client d'origine nord-africaine.
Le client : pour l'Aïd tu ne dois pas travailler, tu dois rester à la maison, même si tu es seul, et recevoir tes amis.
le vigile : non moi je travaille.
Et le client de poser son seul achat, ses trois packs de bière, sur le tapis roulant.

ça ne s'invente pas.

lundi 30 novembre 2009

La Gauche tremble quand les minarets vacillent

Ce qu'il y a de bien avec la gauche, c'est qu'elle est parfaitement prévisible.
Première règle de la Gauche, ne jamais donner la parole au peuple, deuxième règle, toujours jouer contre son camp.

L'épisode des minarets en est une parfaite illustration.
Les Suisses ont tout à fait le droit de se défier de l'érection de minarets de la part de musulmans dont on sait que la règle de base est "ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable avant d'être à moi".
Ce vote n'est donc ni scandaleux, ni populiste, ni fasciste et ne fait courir aucun danger à rien ni à personne. Il marque une défiance raisonnable à l'égard d'un comportement invasif.
Le contraire par contre est porteur de dangers sinon certains du moins hautement prévisibles.

On sait que l'islam divise le monde en deux parties, la terre d'Islam, jamais cessible et la terre à conquérir. Quand on commence à ériger des minarets c'est que la terre à conquérir est en passe de devenir terre d'islam avec les conséquences que l'on connait.
Une autre règle que nos bonnes âmes de gauche, laïcards à tout crin, toujours prêts à bouffer du curé, devraient avoir à cœur, c'est la règle de la réciprocité.
Je ne comprends même pas que ces frères trois points acceptent qu'un pays comme l'Arabie Saoudite puisse se permettre et être autorisé à financer des mosquées en Europe, alors qu'il n'est naturellement pas question de construire là-bas la moindre chapelle, pas plus d'ailleurs qu'un centre du planning familial ou un temple maçonnique, emblèmes bien connus de la laïcité. Après le sabre et le goupillon qui ont fait la gloire de l'Europe, la curette et le tablier qui en font sa perte.
Quand je dis l'Arabie Saoudite, n'y voyez qu'une facilité de langage, parce que c'est pareil dans tous les pays musulmans, même en Turquie dont on nous vante sans cesse la laïcité de pacotille.

Les Suisses ont fait là œuvre de précurseurs, nous ne pouvons qu'espérer que la graine va germer et la plante essaimer l'Europe entière. Nous ne voulons pas que la religion musulmane s'établisse en Europe parce que ce n'est pas une religion qui correspont aux valeurs de notre culture formée de classicisme gréco-latin et de religion chrétienne. Cela dépasse largement le simple "racisme" ou la "xénophobie" auxquels la gauche voudrait sans cesse tout réduire. Il s'agit d'une antinomie profonde. Ces gens là ne sont pas de notre monde, comme nous ne sommes pas du leur. Avec le recul on s'aperçoit que la colonisation a été une erreur, ne recommençons pas l'erreur dans l'autre sens, sinon on sait comment ça va se terminer.
.
.
.

vendredi 27 novembre 2009

L'Etat sarkoziste se dote des outils pour brader le patrimoine immobilier national.

Relevé dans la Tribune de l'Art : l'État pourra désormais céder aux collectivités locales tout ou partie des éléments immobiliers du patrimoine national, palais, cathédrales, etc . Celles-ci dans le silence de la loi pourraient ensuite les transférer entre d'autres mains, pourquoi pas privées .
Extrait :
Signalons que Le Journal des Arts, sous la plume de Sophie Flouquet, a été le premier (et le seul à notre connaissance), à alerter l’opinion sur cet article ( nda : dans la loi de finance 2010) « ajouté en catimini […] à la demande du Premier Ministre, sur lequel Frédéric Mitterrand s’est bien gardé de communiquer ».

Il est donc prévu de supprimer tous les garde-fous qui avaient malgré tout été posés en 2003 :

- une liste, établie par une commission présidée à l’époque par René Remond, avait été constituée afin de prendre en compte certains critères patrimoniaux ; celle-ci prévoyait notamment que les monuments considérés comme d’importance nationale devaient rester dans le giron de l’Etat : demain, tous les monuments appartenant à celui-ci pourront être transférés au collectivités locales ;

- seuls les édifices dépendant du Centre des Monuments Nationaux pouvaient être transférés : désormais, ce sont tous ceux appartenant à ses « établissements publics » ;

- les bâtiments devaient être cédés comme un ensemble : demain, c’est « tout ou partie des immeubles » dont la propriété pourrait changer,

- les objets mobiliers étaient relativement épargnés puisque seuls ceux appartenant aux monuments transférés étaient également cédés et que la liste n’en comportait aucun : désormais, n’importe quel objet mobilier classé ou inscrit peut être cédé à une collectivité territoriale.

- La possibilité de transfert était très réduite dans le temps (un an après la parution du décret précisant les monuments pouvant être concernés) : à l’avenir, cette possibilité de transfert sera permanente,

- Le ministère de la Culture n’étant pas prévu dans le processus initial, n’aura jamais son mot à dire : tout dépendra du « représentant de l’Etat », c'est-à-dire du préfet.


... Si un jour la collectivité territoriale n'est plus capable de prendre en charge l’entretien de l'édifice, rien ne l'empêchera de le revendre à n’importe qui puisque aucune disposition contraire n’est prévue. Ainsi, chaque monument ou musée appartenant à l’Etat aurait vocation à se retrouver en mains privées.


Vraiment, ensemble tout est possible

jeudi 26 novembre 2009

Les embarras de Paris

J'ai dû aujourd'hui me rendre à Paris en voiture, à une heure de pointe.
Cela faisait quelques années que je ne m'étais pas livré à ce genre d'activité et j'ai mesuré là tout le bonheur qui est le mien chaque jour.
J'avais prévu 1h30 pour une vingtaine de kilomètre, il m'a fallu 2 heures normal !
Mais ce n'est pas de cela dont je voulais parler.
Pendant une plus d'une heure passée sur l'autoroute du Sud, j'ai été doublé par une bonne demi douzaine de gyrophares bleus accompagnés de leur lot de sirènes hurlantes, roulant sans retenue. Un anti-radar incorporé sans doute.
Et curieusement, ce n'étaient pas que des voitures de police et des ambulances. D'ailleurs quand on voit la densité de flic au mètre carré dans la capitale, on se dit qu'il n'y a pas de raison qu'il en rentre encore plus.
J'ai comme l'impression qu'élus de tout poil et hauts fonctionnaires usent et abusent de cette facilité de circulation. Une manifestation de plus de la démocratie combattante sans doute.

Un petit mot aux motards, de la part d'un ancien motard.
Dans l'ensemble, motards franciliens, vous êtes quand même des gros c..s.
S'engouffrer dans la brèche créée par les véhicules indiqués ci-dessus à quasiment 100 à l'heure quand les autres roulent au pas et en prime faire simultanément une queue de poisson par la gauche et par la droite au risque de se télescoper ou de me toucher, justifie que je rigole chaque fois que je vois un bouquet ficelé à un arbre ou un lampadaire.

Comme il ne faudrait pas oublier dans la distribution le plan de circulation de Paris, je le dis, Bertrand, ton plan c'est de la me..e. Mais ça, ce n'est pas une découverte !
.
.
.

lundi 23 novembre 2009

Dura Lex Sed Lex

Ce qui est extraordinaire dans la dernière affaire donnée à ronger aux médias, c'est à dire l'affaire de la fermeture des entreprises employant des travailleurs "sans-papiers", ce n'est pas que le gouvernement se décide enfin à donner l'impression*, à l'approche d'élections difficiles, qu'il va faire quelque chose.
Cela aurait dû être fait depuis trente ans.

Non, l'extraordinaire, c'est que cela prête à débat. Qu'il se trouve des gens pour affirmer que la loi doit être bafouée, que les frontières n'ont aucun sens, qu'il est normal d'importer à tour de bras une main d'œuvre sous qualifiée, payée une misère, suant la misère, générant les plaies de la misère, draînant derrière elle une infinité d'ayants-droits qui tous les jours appauvrissent le pays, altèrent le peu qu'il reste de sa civilisation et de son génie.

* on en est pour l'instant au stade des voeux, du remue-ménage médiatique. Attendons le jugement de César avant de nous réjouir. D'ailleurs à mon avis, c'est forcément de l'esbroufe.
.
.
.

samedi 21 novembre 2009

Le LHC fonctionne de nouveau à mi-puissance.

Le CERN rallume son accélérateur de particules, endommagé par un incident électrique en septembre 2008, 36 heures après son lancement officiel.

On ne nous dira pas si cet 'incident" a quelque chose à voir avec l'arrestation d'un ingénieur "islamiste" en octobre de cette année.
On peut toujours le supposer, car celui-ci travaillait depuis 2003 sur le projet.

Le Cern prévoit de faire fonctionner son accélérateur à mi-puissance jusqu'à sa réparation totale dans quelques mois. Peut-être en décembre 2012 ? Ce qui tomperait pile poil pour un outil chargé de trouver le boson de Higgs dit "la particule de Dieu".

jeudi 19 novembre 2009

Avec la manière SVP !

Le grand échiquier

Les vraies raisons de la guerre en Afghanistan selon Global Research via Polémia.
Finalement plus complet mais très proche de notre propre analyse

qualification pour le championnat du monde de handball !

L'équipe de France de football a ceci de particulier, n'en déplaise à certains, qu'elle est une représentation quasi parfaite du pays :
Une équipe sur-métissée, composée d'une pseudo-élite surpayée pendant que des gogos payent et s'extasient, truqueuse, tricheuse qui rechigne au travail et qui manque d'efficacité.
La France de Sarkozy et l'équipe de France de football c'est du pareil au même.
Vive l'Irlande et malgré tout, bonne route à l'équipe de France de handball.

On nous l'avait promis : ensemble tout est possible. Vraiment tout ...

samedi 14 novembre 2009

In Memoriam
















C'est la mémoire commune qui crée l'identité nationale

vendredi 13 novembre 2009

Grippe soviétoïde.

Un proche de santé fragile vient de recevoir le document lui permettant de se faire vacciner contre la grippe aviaire/porcine/mexicaine/A/H1N1 , enfin LA grippe.
Cette personne habite dans un département de l'Ile de France, donc a priori bien équipé en médecins, laboratoires, bâtiments publics etc.
Or on lui impose d'aller se faire vacciner dans un local situé à 7/8 kilomètres de chez lui, non relié directement par les transports en commun.
Lui est motorisé, mais je pense aux petits vieux, personnes plus ou moins impotentes, qui par essence sont en grande partie parmi les personnes retenues pour la première vague de vaccination.
Qu'a donc de si particulier ce vaccin qu'on éprouve le besoin de tout centraliser ?
J'y détecte comme une "légére" aberration de type soviétoïde. Pas vous ?

jeudi 12 novembre 2009

Ubiquiste

Comme nous le prouve le caricaturiste Langelot, Sarkozy n'a pas simplement fait tomber le Mur, certains l'ont aperçu ailleurs comme Pharamond dans des acions toutes aussi héroïques.

Quant à moi je crois le reconnaitre là :

mercredi 11 novembre 2009

tout ça pour ça

Commémorer la fin de cette boucherie, de cette fin d'un monde qu'a été la Grande Guerre, par la remise de la Légion d'Honneur à un saltimbanque comme Dany Boon, marque bien l'aboutissement d'un système.
Et encore ne nous plaignons pas nous aurions pu avoir droit à Djamel Debbouze.


Poilu se préparant à éclater de rire à la vue de "Bienvenue chez les Chtis"
.
.

mardi 10 novembre 2009

moi j'ai deux mamans

Cet article nous rapporte qu'un couple d'homosexuelles aurait gagné (sic) le droit à adopter une enfant.
En tout cas c'est ce que le ton de l'article tend à démontrer.
Pourtant en s'y attardant un peu plus on voit que seule une des deux femmes a eu un rôle actif dans cette adoption.
Or l'adoption d'un enfant par un ou une homosexuelle n'est pas rare en France.
C'était même avant le PACS le moyen le plus sûr de faire hériter son compagnon ou sa compagne.

J'aimerais bien que les médias fassent leur métier de manière un peu plus complète et nous précisent s'il s'agit d'une adoption conjointe ou pas. Ce qui permettrait de savoir si nous progressons sur la route illuminée du progrès ou bien s'il s'agit d'un non-évènement dont le lobby homo se sert pour faire parler de lui.

Edit du 14 novembre

Voici ce que l'on peut lire dur le site Europa Gentes
Contrairement à ce qui est annoncé partout, la justice n’a pas autorisé un couple de femmes homosexuelles à adopter mais une femme célibataire, qui se trouve être homosexuelle et vivant avec une compagne.

En l'espèce, l'adoption n'a pas été demandée par le couple (article 343-1 du Code civil) mais par une personne seule (article 343 du Code civil). Il est tout simplement faux de dire que le couple a été autorisé. C’est une personne seule qui, bien que vivant de fait en couple, a été autorisée, et non le couple lui-même.

L'adoption par un célibataire, reconnue par la loi du 5 juillet 1996, autorise depuis cette date l'adoption d'un enfant par un ou une célibataire vivant au sein d'un couple homosexuel.

Il n'y a là aucune reconnaissance de l'adoption par un couple homosexuel en tant que tel (ceci fait l'objet d'une proposition de loi qui n'a toujours pas été votée) ».


Il s'agit bien d'une énorme esbroufe, ce que je pressentais, dont le but est de tester la réaction de l'opinion publique et de voir si la société a encore des anticorps efficaces. Ensuite on légiférera avec les voix UMP. Comme d'habitude.

lundi 9 novembre 2009

La chute du Mur

Je devrais m'en réjouir, mais cette commémoration de la chute du mur de Berlin et du rideau de fer d'une manière plus générale me laisse d'autant plus indifférent que je n'habitais pas à l'Est.
Objectivement que nous a apporté, à l'Ouest cette chute ?
Pour nous, ce sont en vac, le traité de Maastricht dont il n'y a pas vraiment lieu de se réjouir, l'irruption d'une main d'œuvre bon marché hors de chez nous, la mafia albanaise, les guerres de Yougoslavie, la mainmise complète des USA sur toutes les armées occidentales pour accomplir ses basses oeuvres dans des régions où elles n'ont aucun intérêt propre à défendre. Accessoirement, le "terrorisme" est aussi un enfant de la chute du Mur.
Alors oui, j'en suis heureux pour ces Européens libérés du joug communiste, bien conscient que pour eux le résultat n'est pas toujours si rose que cela.
Mais à la question de je ne sais plus quel journal qui de savoir ce qu'il restait du communisme après la chute du Mur, je réponds : les institutions européennes qui par certains aspects sont soviétoïdes, les institutions françaises, sclérosées jusqu'à la moëlle, nos pseudos "intellectuels" dont la pensée a peine à rayonner au-delà du périphérique, notre culture de chiottes et d'édicules, devenue hideuse et subventionnée par le contribuable, la chape de plomb tombée sur toute pensée libre, l'ostracisme qui frappe qui n'est pas du système.
Toutes bonnes choses que nous savons faire fructifier ici.
Le Mur reste encore à abattre.

samedi 7 novembre 2009

Démographie et politique

Depuis Giscard, il est commun de justifier les renoncements de la France par le faible poids démographique qu'elle occuperait dans le monde.
Sans même tenir compte du fait que la puissance n'est pas nécessairement liée au poids démographique, ce raisonnement ne peut-être que la justification d'esprits faibles ou retors.
Outre que la situation économique de la France est (encore) loin d'être négligeable, son poids démographique ne l'est pas non plus puisque sans ses DOM-TOM, elle occupe le 21ème rang mondial derrière tous les géants, dont la moitié sont encore des nains économiques et militaires.

En fait la puissance, c'est dans la tête qu'elle réside. Et la décadence aussi.

Ministère évanescent.

Selon la newsletter internet Audiofanzine :

Comme on dit chez les jeunes : LOL.

Pourquoi LOL ? Parce que le Ministère de la Culture a oublié de renouveler la location du nom de domaine jaimelesartistes.fr, adresse du site web lancé l'an dernier pour promouvoir la loi Hadopi. Du coup, des petits malins se sont emparés de l'URL pour la faire pointer sur jaimelesartistes.info, le site des anti-Hadopistes. On sourit moins quand on songe que le Ministère de la Culture a payé avec l'argent du contribuable entre 50 000 et 85 000 euros Hors Taxes pour la réalisation du site en question. En tout cas, nous voici rassurés sur un fait : au Ministère de la Culture, on sait de quoi on parle…


D'autres préoccupations sans doute. Les vacances de fin d'année au Maroc, en Tunisie ou en Thaïlande ?

vendredi 6 novembre 2009

Incompétence et magouilles municipales.

Nous sommes vraiment gouvernés par des incompétents voire des escrocs.

Tout le monde doit encore se souvenir de cet incendie qui a pris à l'Est de Marseille à la fin de l'Eté. Cet incendie nous disait-on ne devait sa cause qu'à l'incompétence d'un gradé, mais pas trop quand même, adjudant ou adjudant-chef, au demeurant excellent élément qui dans l'armée américaine - on y a le compliment moins difficile - aurait été qualifié de héros de la guerre d'Afghanistan et ailleurs.

Morin, cette carpette, avait entièrement fait reporté la faute sur ce légionnaire responsable d'une séance de tir avec balles traçantes.
Or, l'enquête vient de démontrer qu'aucune balle traçante n'avait été tirée ce jour là. Donc, si faute il y a, elle incombe à toute la chaîne de commandement dont l'adjudant est l'élément le moins haut placé et le ministre, le haut de la pile.

Moi, on ne m'ôtera pas de l'idée que cet incendie arrange trop la mairie de Marseille et d'éventuels promoteurs pour qu'il ne soit dû qu'à la fatalité.
Au pied des collines que vous voyez sur la photo, la mairie vient d'obtenir la fermeture d'une usine de fabrication de soude, très polluante et empêchant le développement de l'urbanisme dans le secteur.
Maintenant, ce sont les terrains militaires qui vont , à court terme être libérées, en haut de la colline.
Et vous croyez encore que ce n'est dû qu'au hasaerd et à la fatalité ? Pas moi.

La non violence mène à la violence

Usa : le psychiatre "non violent" d'origine palestinienne pète un plomb et tue 13 personnes.
Sans doute l'avait-on contraint à entrer dans l'armée ? A moins qu'il n'ait été victime de comportements "racistes" ; c'est l'argument "tarte à la crème", mais ça m'étonnerait qu'on ne nous le serve pas. Bref, c'est une victime, n'en doutons pas .


Un émule de Screwball Squirrel ?

jeudi 5 novembre 2009

La repentance, tu peux te la mettre où tu veux !

L'Algérie exige encore plus de repentance de la France Source Novopress
Que ce soit bien clair personnellement j'emmerde l'Algérie de l'indépendance et plus particulièrement tous ses cadres .
Je n'espère qu'une chose c'est que nous saurons sous peu nous inspirer de leur méthode de nettoyage ethnique pour remettre un peu d'ordre ici.

mardi 3 novembre 2009

1er décembre 2009 jour de deuil


Le président de la république tchèque a signé aujourd'hui le traité de Lisbonne. Celui-ci entrera en vigueur le 1er décembre 2009.
Jour de deuil pour la France, jour de deuil pour l'ensemble des nations européennes. Jour de deuil pour l'Europe en fait.

lundi 2 novembre 2009

démocratie appliquée !


Karzaï vainqueur par forfait et félicité par BHO !
Tu parles d'une légitimité ! Nos pioupious vont pouvoir continuer à se faire tuer pour les pourris du gouvernement afghan.
Longue vie au commerce d'opium.

dimanche 1 novembre 2009

Sécession


Puisqu'il paraît désormais acquis que le traité de Lisbonne s'appliquera au plus tard au début de 2010, il n'y a plus qu'une chose à envisager : la sécession.
Et puis quel traité de Lisbonne , le nôtre, celui des Britanniques, des Polonais, des Irlandais, des Allemands ou bien des Tchèques ? Quel est donc ce traité multiforme, sans contour pour lequel seuls les plus bêtes, c'est à dire nous, n'ont su réclamer des aménagements ?

vendredi 30 octobre 2009

SCANDALE !

A BAS LES POURRIS !

Le débat sur la légitime défense s'était invité dans la campagne dans la campagne électorale pour la présidentielle, après un échange épistolaire entre le garde des Sceaux de l'époque Pascal Clément et le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy. Ce dernier avait demandé à Pascal Clément de faire prévaloir la légitime défense à propos de ce commerçant, mis en examen et incarcéré pour "homicide volontaire", alors qu'il avait tué en 2006 un cambrioleur chez lui à Nogent-sur-Marne, dans le Val-de-Marne. Pascal Clément lui avait sèchement répondu que le ministre de l'Intérieur n'avait pas à interférer dans les enquêtes et décisions de justice. Une divergence aussitôt commentée par l'autre candidate, Ségolène Royal, qui avait dénoncé l'attitude de Nicolas Sarkozy. Avant que la polémique ne retombe.

Nous voici trois ans après. L'affaire a suivi son cours auprès de la justice française. Et le commerçant est finalement renvoyé devant la cour d'assises pour meurtre, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier, confirmant une information du site du Parisien. Dans son ordonnance rendue mercredi, le juge d'instruction de Créteil n'a pas retenu pas la légitime défense invoquée par le commerçant et l'a renvoyé devant la cour d'assises du Val-de-Marne pour homicide volontaire. Les deux complices du cambrioleur tué en octobre 2006 ont, eux, été renvoyés pour tentative de vol avec arme. En avril, le procureur de la République de Créteil, Jean-Jacques Bosc, avait requis un non-lieu dans ce dossier à l'égard du commerçant et demandé la mise en accusation des deux complices. Le parquet de Créteil a indiqué qu'il allait faire appel de l'ordonnance rendue par le juge d'instruction.

Le 27 octobre 2006 trois hommes s'étaient introduits au domicile, à Nogent-sur-Marne, de René Dahan, directeur commercial en textile de 58 ans, pour le voler. Ce dernier avait réussi à retourner l'arme d'un des assaillants, blessant l'un d'eux, âgé de 26 ans et connu des services de police. Ce dernier était ensuite tombé par la fenêtre du premier étage, faisant une chute de quatre mètres. Touché à trois reprises, dont deux dans le dos, il avait succombé à ses blessures et ses deux comparses avaient pris la fuite. Ceux-ci, âgés de 23 et 27 ans à l'époque, avaient été interpellés quelques jours plus tard, le 3 novembre, à Brétigny-sur-Orge (Essonne), mis en examen et incarcérés. Le commerçant avait été remis en liberté sous contrôle judiciaire le 10 novembre 2006 par la cour d'appel de Paris.
source 20minutes.fr


Mettre un arme sur la tempe d'un citoyen c'est un acte bénin, désarmer le gangster et le flinguer c'est un acte criminel !
En France, ce pays dégénéré, on ne peut se défendre contre une agression que si auparavant on a eu la délicatesse de se laisser tuer.

A BAS LES POURRIS !
JUSTICE DE MERDE !

mardi 27 octobre 2009

allons enfants

On dira que je fais du mauvais esprit mais j'en ai marre des chevènement-onneries, sarko-nneries et maintenant des besson-neries.
Régulièrement on nous ressort du placard, la Marseillaise à l'école et le retour de l'instruction civique sur toile de fond de définition de l'identité française (1).
De préférence à l'approche d'élections quand il s'agit de ramener aux urnes, la frange nationalisto-gogo de nos concitoyens, écœurés par le laisser-aller de l'État, assoiffés de paix et d'ordre. Ce qui au demeurant est une aspiration parfaitement légitime.
L'État n'existe même que pour cela.

Français mes frères, je vous le dis, ne croyez pas une seconde en la gesticulation de ces pantins aux trois points.


Lui achèteriez-vous une voiture d'occasion ?
Non ! alors pourquoi lui faire confiance pour le reste ?


Ils vous mentent comme ils vous ont toujours menti. Rien ne les empêchera de poursuivre leur œuvre de destruction et votre avenir est le cadet de leurs soucis. Vous n'êtes qu'un paramètre d'ajustement comme disent si bien les économistes et n'attendez pas d'eux votre salut.
Votez en votre âme et conscience, ou ne votez pas, préparez du mieux que vous pourrez vos enfants aux épreuves qui les attendent, ne vous laissez ni intimider, ni attendrir.
C'est la seule attitude qui vaille.

(1) le fait même que l'on s'évertue depuis des décennies à vouloir sans succès la définir, prouve qu'elle est mal assurée, pourtant entre Français on se reconnait rapidement. Curieux non ?

lundi 26 octobre 2009

Abrégé

Un pédophile souhaiterait qu'on lui coupe les couilles pour mettre fin à sa perversité, ce qui pose un gros problème au Législateur.
Et si on s'arrêtait au cou ?

samedi 24 octobre 2009

Le délire continue

BHO président des USA vient de décréter l'état d'urgence aux USA relativement à la grippe H1N1.
Les USA ont eu environ 1000 morts de la grippe H1N1 depuis le mois d'avril soit en 6 mois.
Annuellement la grippe saisonnière tue bon an mal an 36000 (trente six mille) personnes au USA.
Cherchez l'erreur.
De plus aux USA certains États et entreprises ont rendu la vaccination obligatoire.

jeudi 15 octobre 2009

Que la bête meure

Il ne viendrait l'idée à personne sauf quelques grincheux, de contester la notion d'état de droit.
L'état de droit c'est dans le mythe démocratique collectif, le contraire d'arbitraire et de pouvoir absolu. L'état de droit, c'est la victoire de l'écrit et de la raison sur le fantasque et le caprice .

En vérité, citoyens-consommateurs, ne vous a-t-on pas pris pour des billes ?

Arbitraire et pouvoir absolu ne sont réellement nuisibles que lorsqu'ils sont aux mains de souverains dévoyés.
On pourra dire ce que l'on voudra de l'Ancien Régime, mais la quasi totalité des rois qui ont gouverné la France avaient une très haute opinion de leur mission, de leur fonction qu'ils exerçaient dans la crainte de Dieu.
La justice ne pouvait être inéquitable ce que permettait l'absolutisme et l'arbitraire du Roi qui exerçait la décision en dernier recours en son âme et conscience.
J'entends déjà les quolibets : c'est une vision idéalisée de l'Ancien Régime qui comportait aussi sa part de bandits, de canailles etc.
Certes tout n'était pas parfait, loin de là mais il y avait au moins une différence fondamentale, celui qui commettait le mal faisait profil bas par crainte des représailles.

Voyons maintenant comment l'état de droit nous a fait entrer dans la "modernité".
L'état de droit c'est un système basé sur des lois le plus souvent écrites, dont généralement une fondamentale que l'on appelle "constitution".
Les lois sont censées prévoir toutes les situations de la vie et tout ce qui n'est pas défendu expressément par la loi est autorisé.
Quand l'Ancien Régime, en cas de problème nouveau se référait en ultime recours à la loi de Dieu : en gros à la notion de bien et de mal que chacun porte en soi , l'état de droit exige que le cas ait été envisagé auparavant.
Ce qui est intéressant dans l'état de droit c'est qu'il inclut en son sein sa propre référence éthique (la morale n'existe plus en état de droit) .
La conséquence, c'est qu'il n'existe plus de loi "éternelle", immuable. Tout peut changer en permanence, ce qui amène nécessairement à une certaine désagrégation de la société qui s'y réfère.
Tout peut changer, donc tout change, tout peut aussi être le contraire de tout.
Dans la plupart , voire dans la totalité des sociétés humaines, tuer autrui est condamnable . C'est une des clés de voute d'une société. Si chacun peut en toute impunité tuer autrui, il n'y a pas de société, c'est l'état sauvage, l'état de nature.
Naturellement la mort d'autrui reste autorisée dans certaines conditions, généralement les mêmes quelle que soit la société en question : la guerre et la punition des crimes. Ces morts contribuent à la solidité de l'édifice en éliminant les ennemis extérieurs et intérieurs, les forces qui veulent désagréger cette société.
L'état de droit , puisqu'il constitue sa propre référence a changé cela.
La mort en punition de crimes n'est presque plus appliquée, certains verraient bien des guerres sans l'autorisation de tuer.
Par contre la mort est autorisée pour l'enfant à naître dans le ventre de sa mère, le vieillard, le malade . En un mot les ultra-faibles mais porteurs de l'avenir et de l'histoire. Ainsi la société qui vit sous le règne de l'état de droit nie son passé et ne revendique aucun avenir.
La mort est également, sinon autorisée, du moins tolérée quand elle est donnée par un marginal de la société, quelqu'un qui pour diverses raisons se met en marge de la société en donnant la mort à ses contemporains qui par rapport à lui sont des faibles puisqu'on ne leur reconnait pas le droit ni de se défendre ni de se venger. Il y acquiert d'ailleurs une protection de sa vie pour tout le temps où il sera sous la protection de l'État (en prison, mais pas nécessairement). Il y a une certaine logique à cela puisque le tueur contribue à renforcer l'état de droit en participant indirectement à l'élaboration de lois supplémentaires. C'est la justification la plus évidente du système.
Je vous passe le culte de l'égalité en lieu et place de l'équité, la quête sans fin aux "droits à", sans devoir quand les "droits de" liés à des devoirs s'étiolent. Chaque droit à est nécessairement universel et fini par se retourner contre le citoyen, donc contribue à l'affaiblissement de l'ensemble, tandis que les droits de sont perçus comme des menaces par le système. Il est clair que leur mise sous le boisseau affaibli tout autant la société qui perd ainsi le ciment qui la faisait tenir debout : l'adhésion de ses membres à la société qu'ils composent.

Un tel système ne peut perdurer, il est clair qu'il va imploser sous le poids de ses propres contradictions. Surtout que la pression extérieure n'a pas cessé . Aujourd'hui l'immigration, demain pourquoi pas la menace militaire.
Les époques de décadence brillent souvent de mille feux. La notre laissera sans doute des regrets quand on aura oublié son côté obscur. J'ignore naturellement quels évènements conduiront à la chute de l'Occident. Mais une chose est sûre, à chaque fois qu'une civilisation sombre, c'est qu'elle a rencontré son pire ennemi, à savoir elle-même.

samedi 10 octobre 2009

Exit la démocratie

Jean Sarkozy, un morveux mal torché qui se voit investi d'une baronnie à moins que ne ce soit d'un comté alors qu'il n'est rien, sinon le fils de, n'a rien fait, n'a même pas le niveau d'étude que l'on demande maintenant à un quasi smicard ; Frédéric Mitterrand, un dévoyé promu ministre de la cul-ture par le fait du prince, pourtant Fassbinder n'a pas sa galerie au Louvre ; Carla, qui dans les romans de Zola n'aurait pas eu d'autre appellation que demi-mondaine et tant d'autres, promus uniquement par leur appartenance à une communauté ou à une société sinon secrète du moins souterraine.
Le chef du clan lui même, féal fidèle d'une puissance étrangère, voire de deux, passionné par le clinquant et le brillant, menteur, trompeur, méprisant, hautain, traitre à sa patrie, traitre à ses électeurs, traitre à la République aussi.
Et c'est cela qui nous gouverne, qui nous impose son "éthique" (le mot morale est ici déplacé) , veut nous imposer sa manière de voir et de penser, son éthique anale, son demi-monde composé de déviances sexuelles, de violences commises sur les faibles, de coups de force, de paroles vides, de promesses non tenues.
Ce monde, cette société, cette classe de merdeux, de petites mains, d'exécuteurs de basses oeuvres, je le hais, je l'exècre, je l'abomine, et le moment est venu ou je ne souhaite que sa chute, quelle qu'elle soit, pourvu qu'elle soit proche et totale. Surtout totale.

vendredi 9 octobre 2009

Le "vert" est dans la pomme !

L'un des deux frères arrêtés jeudi matin dans l'Isère, soupçonnés d'avoir entretenu des relations par internet avec Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), avait manifesté son envie de commettre un attentat, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier. Il en était au stade de "souhait, d'envie", mais ne semble "pas avoir commis d'actes matériels de préparation" d'attentat, a-t-on ajouté de mêmes sources.

L'individu, un Français d'origine algérienne de 32 ans,
travaillait comme chercheur au Centre de recherche nucléaire de Genève (Cern), a révélé le figaro.fr. Le suspect, interpellé avec son frère, était en contact avec des personnes proches d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), la branche nord-africaine de la nébuleuse islamiste. Toujours selon le Figaro.fr, il "aurait renseigné Al Qaïda sur des sites à frapper dans l'Hexagone".

Les deux frères ont été interpellés jeudi par des policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) sur commission rogatoire d'un juge antiterroriste, indique-t-on de source policière. "Il appartiendra à l'enquête de démontrer quels étaient les objectifs poursuivis par ceux-ci", avait alors déclaré le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux. "Peut-être l'enquête démontrera que, grâce à ces deux interpellations, le pire a pu être évité", avait-il ajouté.

source LCI

Cela confirme que les pires sont souvent ceux que l'on pense "intégrés".

jeudi 8 octobre 2009

Pourriture et pétoncle.

[cette polémique ] est indigne [...] Il n'y a pas de faits [contre lui]. Il a écrit un livre.
C'est ainsi que Henri Guaino défend Frédéric Mitterrand.

Alors de deux choses l'une, soit ce Mitterrand est un parano qui n'écrit que des c....ries, et on se demande ce qu'il fait au ministère de la culture, soit le fait d'écrire les pires insanités en opposition avec la loi n'entraine aucune conséquence.
Pour ma part je me féliciterais volontiers de cela si la parole était vraiment libre dans ce pays. Je crois qu'il y a un certain nombre de militants et d'hommes politiques français qui ont payé assez cher pour savoir que c'est faux.
Ici, on peut dire qu'on aime pratiquer, contre de l'argent, des actes contre nature avec des "garçons" mais pas que, peut-être, l'occupation n'était pas aussi terrible que cela . Dans les deux cas vous en conviendrez, l'acte technique est le même et il n'y a pas plus de faits matériels dans le cas A que dans le cas B.
Mesurez bien le degré d'horreur, qui dans l'esprit de nos gouvernants pourris jusqu'à la moelle , sépare ces deux déclarations.
Ainsi va la décadence.
Pour reprendre une citation du général Rondot, ils considèrent vraiment que ceux qui ne sont pas de leur (hyper) classe ont des QI de pétoncle !

Le virus AH1N1 supporterait-il mal le vin rouge et le camembert ?

Curieusement, l'apocalypse virale prend du retard.
On nous avait promis que nous approcherions du pic de l'épidémie début octobre.

"Anne, ma sœur Anne ne vois-tu rien venir ?
Rien que la route qui poudroie et Roselyne qui s'agitoie."

mardi 6 octobre 2009

Bugaled Breizh et complotisme.

Le complotisme est partout.
Depuis le naufrage du Bugaled Breizh, les familles n'ont de cesse de vouloir impliquer un sous-marin de l'OTAN dans celui-ci.
Ainsi des thèses sinon improbables, du moins surprenantes circulent.
Des marins auraient été recueillis vivants puis assassinés par des militaires tandis que les corps enlevés par hélicoptère auraient été déposés à proximité des côtes britanniques.
Loin de moi l'idée de nier qu'un sous-marin puisse se prendre dans le chalut d'un bateau de pêche, mais en l'occurrence cette histoire me parait improbable.
Il faut savoir que les risques d'une telle collision pour un sous-marin de la taille du Dolphin, sous-marin diésel, sont au moins aussi importants pour lui que pour le chalutier.
Ensuite il faudrait admettre que toute la hiérarchie du commandant du sous-marin ainsi que tout l'équipage seraient impliqués dans cet accident, suivi selon certains de deux meurtres.

Cela me parait tout à fait invraisemblable, parce qu'on discerne mal quels auraient été les enjeux, si importants que cela, pour que la vérité soit ainsi dissimulée.

Aujourd'hui je peux l'avouer, j'ai participé à certaines opérations en liaison avec les sous-marins et dans certains cas le secret le plus total était de mise et l'est toujours. Mais les enjeux étaient autrement importants. La guerre froide battait son plein, les Américains disposaient d'un système de détection ultra sophistiqué et ultra secret dont ils ne laissaient filtrer que quelques bribes à des alliés choisis et selon les circonstances.
Pareillement les Américains, les Français, les Anglais protégeaient leurs secrets nucléaires .
Tout cela dans un environnement de sous-marins soviétiques chargés à bloc de quoi stériliser une partie de la planète et de sous marins d'attaque pistant les SNLE et parfois pistés eux-mêmes.
Le film "Octobre Rouge " montre un aspect de ce qu'il se passait pendant cette période.

Mais pour le Bugaled Breizh, rien de tout cela. La guerre froide était finie depuis quelques années, la Manche n'a jamais été très fréquentée par les sous-marins soviétiques puis russes. La présence des sous-marins était connue et notifiée, pas de présence secrète à masquer. Il s'agissait d'un exercice.
Pourquoi tout un système de plusieurs nations se serait mis en branle pour protéger une erreur de navigation toujours possible d'un sous marin, ou l'infraction d'un chalutier (les zones dangereuses à la navigation pour cause de sous-marin sont portées à la connaissance des bâtiments civils) ?
Ce qui me gêne dans la démarche des familles, ce n'est pas la possibilité d'une collision entre un sous-marin et des apparaux de pêche entrainant un naufrage, c'est le manque totale de mobile pour mettre sur pied un tel complot.
Pendant la guerre froide un tel accident aurait pu être dissimulé, car le reconnaitre aurait pu révéler la présence d'un sous-marin sur les lieux, donc révéler à un sous-marin soviétique qu'il était suivi, donc que sa présence et ses caractéristiques physiques étaient connues. Autant dire que c'était un sous-marin en sursis qui ne naviguait que par le bon vouloir de ses adversaires, chose à ne jamais révéler à son ennemi.
Encore une fois dans cette affaire rien de tout cela mais je suis partisan de ce que toutes les hypothèses soient creusées à fond, car rendre un non lieu en laissant des zones d'ombre nuirait bien plus aux marines occidentales qu'une enquête menée à son terme.

dimanche 4 octobre 2009

Où l'on reparle de l'AF 447 Rio Paris

Dans son édition d'aujourd'hui, le Journal du Dimanche publie une interview du président du syndicat des pilotes d'Air France qui publie un rapport mettant clairement en cause le givrage des tubes pitots, hypothèse à laquelle nous nous étions rallié rapidement dès qu'il était apparu que c'était la seule hypothèse vraisemblable.
Tout le travail de désinformation du BEA, d'Air France dans une moindre mesure d'Airbus avec la complicité active du gouvernement, va pouvoir désormais être mis à plat. Et que l'on ne vienne plus mêler les familles à ce travestissement de la vérité pour protéger les intérêts de certains, certaines de celles-ci viennent de se décider à porter plainte.

samedi 3 octobre 2009

A quand la belle ?

Comme prévu, les Irlandais votent oui.
Un coup non, un coup oui. A quand la belle ?
A moins que les européistes ne soient pas fair play ?

Une pensée pour les Irlandais

Il ne faut pas se leurrer, les Irlandais, quelles que soient leurs qualités ne sont certainement pas des héros du quotidien, pas plus que nous, pas plus que n'importe quels citoyens européens.
Déjà, s'il s'en trouve 40% pour rejeter Lisbonne, on pourra dire qu'ils ont bien mérité.

Les journaleux fêtent la victoire, optant pour un ton condescendant à l'égard des Irlandais, rappelant à l'envi qu'emplis d'une sainte frayeur devant la crise, ils étaient désormais prêts à aller à Canossa et à faire contrition en célébrant l'alléluia du futur Laïc Empire Germanique. A moins que ce ne soit l'hymne à la Sublime Porte ?

Ce qu'oublient de dire nos servants du Veau d'Or, c'est que pour les Irlandais, la crise a débuté dès le dernier bulletin du précédent référendum dépouillé. A ce moment là, La ministre Lagarde déclarait à qui voulait l'entendre que les voyants étaient au vert !
Les politiques et les financiers européens avaient décidé que les Irlandais iraient revoter et pour cela quoi de mieux que de frapper au portefeuille.
Ça marchera, n'en doutons pas, mais l'UE n'en sortira pas grandie et surtout va continuer d'engranger des haines sourdes mais tenaces jusqu'au jour où ...

Au fait, si le "Oui" l'emporte cette fois, on la joue quand la troisième manche ?

lundi 28 septembre 2009

Où est le problème ?

En France tout le monde est pour "l'état de droit", tout le monde est contre la pédophilie, et tout le monde trouve tout à fait normal que l'on traque des vieillards supposés avoir commis des crimes il y a plus de 65 ans.
Pour une fois qu'on tient un vieux pédophile et que l'on respecte les règles du Droit (même si ce n'est pas le nôtre) pourquoi tant de remue-ménage ?
J'ai lu quelque part (les commentaires d'articles sur 20minutes.fr en fait) que la Suisse ferait mieux de s'occuper de rendre l'or que les Nazis auraient volé aux Juifs plutôt que d'emprisonner un Juif dont la famille aurait été exterminée par ces mêmes Nazis.
J'espère que ce n'est pas la vraie raison.

dimanche 27 septembre 2009

Saint Ouen tsoin tsoin

Puisque le couple police-justice n'est plus capable de faire son boulot, on ne peut que regretter que les règlements de comptes entre dealers ne soient pas plus fréquents.

La suggestion et la médecine font-elles bon ménage ?

"les résultats des essais réalisés à cette date suggèrent (sic) que le vaccin pandémique [contre la grippe H1N1] est aussi sûr que les vaccins contre la grippe saisonnière" avec des effets secondaires "similaires", a indiqué l'OMS dans un communiqué.


Et si dans deux ans le vacciné développe une sclérose en plaques, on lui suggérera quoi ?

samedi 26 septembre 2009

Pas retouché !

Le Cran veut que "toute la lumière" (sic) soit faite sur l'affaire des gendarmes se disant victimes de racisme.

Source 20 minutes
On notera déjà que le sujet est fermé pour cause de "débordements systématiques". Sans plus de précision.
Ensuite on se posera la question de savoir comment peut être autorisé en contradiction avec la loi (Code pénal art. 225-1) un mouvement, sinon raciste, du moins racialiste comme le CRAN.
Comment un mouvement qui est illégal de facto peut-il avoir une tribune dans un journal national à grande diffusion sans que celui-ci ne réponde de ses actes ? (selon la jurisprudence gaucho-droitdelhommiste)

Nous noterons qu'un bizutage même non violent se doit de respecter les aspects méconnus d'une religion exotique (l'histoire des galons tempés dans de la bière) . Avaient-ils leur dispense signée en bonne et due forme ? Les a-t-on empêchés tout simplement de se lever et de partir ou de proposer que l'on substitue de l'orangina à la bière ?

Quant aux quotas ils sont demandés par des mouvements comme le CRAN. Quoi de surprenant à ce qu'un gradé relève ce "détail" ? Est-il interdit de le dire mais pas de le faire ? Quand on se souvient que le gouvernement veut "simplifier" les conditions d'accès aux grandes écoles pour accepter des ignares exotiques à la place de lettrés du cru, où est la surprise ? qui ignore qu'il y a dans la gendarmerie aussi, des quotas de facto ?
Quelle est cette république bananière qui empêche les gens de parler ?

Le mot bougnoule, naturellementn'a jamais été prononcé. C'est de la pure affabulation, par définition impossible à prouver mais également impossible à nier. Et quand la charge de la preuve est inversée, il suffit de dire que son chien a la rage n'est-ce pas ?

vendredi 25 septembre 2009

Sarkozy pète un plomb ... une fois de plus !

Cet homme est incapable de la moindre retenue.
Mercredi, à l'issue de son interview, Sarkozy s'emporte contre Arlette Chabot à la suite d'une remarque tout à fait bénigne sur les divergences entre Bernard Kouchner et Naboléon sur la position à tenir à l'égard de l'Iran.
Source Le Point .
Avec Sarkozy, c'est au choix : la démesure verbale orientale ou la poissonnerie marseillaise qui a accédé au pouvoir.

mardi 22 septembre 2009

Big Brother pour les nuls...

... ou pour les simplets




Valérie Boyer, député UMP des Bouches-du-Rhône, veut une loi pour signaler au consommateur que telle ou telle photo est retouchée, ceci afin de lui permettre de "sortir du virtuel" et d'éviter les comportements dangereux comme l'anorexie ou voter pour celui qui a une belle affiche électorale.

50 ans de société de consommation et voilà où on en est arrivé : un consommateur qui ne sait même pas faire la part des choses au point que l'Etat bon enfant se propose de lui tenir la main !
source : 01Net.com



Ps : le port de talonnettes entre-il dans le domaine de la retouche ?

lundi 21 septembre 2009

Le Corbeau enfin démasqué !

Trahi pas ses empreintes génétiques ! : il léchait ses timbres le bougre !

mercredi 16 septembre 2009

Au nasibus, au frontibus !



Oui au short !

Le proviseur d'un lycée d'Etampes ayant interdit le port du short dans son lycée, puis ayant exclu l'organisatrice d'une journée short, organisée en signe de protestation, je tiens ici à exprimer mon soutien le plus total à cette jeune fille.
Plutôt le short que la Bourqa.
Etampes est très célèbre pour ses lycées. Dans l'un on poignarde les professeurs, dans l'autre on céderait au sirènes intégristes ?

L'hypocrise antiraciste

Pour votre édification je vous propose de lire les deux articles suivants de Polemia :

mardi 15 septembre 2009

L'"Epidémie" de suicides chez France Telecom

ne serait-elle qu'une grosse blague ?
Ce n'est pas impossible.
Le taux de suicide en France est de l'ordre de 16,2 pour 100 000 (1) par an.
Rapporté au nombre d'employés de FT, et à la période considèrée, on arrive à un taux, en dessous de la norme, de 15,2 pour 100 000 par an.
Pas de quoi se réjouir, mais pas de quoi se suicider non plus.
Le forum Sanqua fait assez précisément le point sur le sujet.

Cela me rappelle la grosse entourloupe des femmes assassinées par leur conjoint (oh les gros méchants !).

(1) ce qui est vraiment une estimation hyper basse cf Le Figaro

Pas de petit profit !

Sa grandissime éminence Naboléon a tranché. La contribution taxe carbone sera de 17 euros hors TVA . Eh non vous ne rêvez pas : une taxe soumise à la TVA !! En clair ça nous la met à 20,4€ puisque nous, consommateurs ne récupérons pas la TVA.
Bon ! c'est vrai qu'on a déjà l'impôt soumis à impôt comme la CSG.

Notre fisc déborde vraiment de fonctionnaires brillants . Je suis persuadé que le monde entier ne nous les envie pas .

Tramways parisien : un autre son de cloche

Je vous invite à consulter cet article de Delanopolis qui donne un tout autre son de cloche que le discours officiel de la Mairie de Paris relativement au tramway parisien:
coût d'infrastructures prohibitifs pour une fréquentation ridiculement basse

lundi 14 septembre 2009

Les députés UMP sont des c...

c'est bien clair, les députés UMP sont des [censuré].
Pas qu'eux d'ailleurs, les sénateurs tout pareil, ainsi que le premier ministre et le président.
Ils nous avaient sorti une idée de derrière les fagots, qui avait la particularité de n'être souhaitée par personne d'autre que l'UMP : Le test ADN pour filtrer les regroupement familiaux.

La droite (à droite de l'UMP quoi ! ) la trouvait inutile car pas assez sélective. En gros si je me souviens bien le type de test choisi laissait la porte ouverte à beaucoup de monde puisqu'on ne testait qu'un des deux parents. Quant à la gauche, fidèle au principe de laissez-venir-à-moi-les-damnés-de-la-terre elle s'élevait en chœur contre cette (voix chevrotante d'indignation et d'émotion mal contenue) violation inqualifiable des Droits de l'Homme (avec majuscules naturliche).

Là-dessus un transfuge du PS hérite du dossier et décide malgré le vote du Parlement, l'avis de Conseil Constitionnel et la volonté (affichée) du premier ministre et du président qu'il va nous faire un caca nerveux et ne pas signer.

Déjà que la Véme constitution a enlevé aux députés une grande part de la compétence qu'ils avaient sous les régimes précédents, si les ministres n'en font qu'à leur tête où va-t-on ?
Notez bien qu'en fait ce n'est pas une première, la loi sans décret d'application, voire la loi dotée de décrets d'application disant exactement le contraire de la loi, c'est une grande spécialité française.

En clair, Besson, certainement soutenu par chouchou qui ne refuse (encore) rien à madame, met au placard un énième chantier de Sarkozy, gage prétendu à l'extrême-droite.
Comme ça les rigolos qui ont voté pour lui savent clairement à quoi s'en tenir. Ou devrais-je dire devraient savoir, tant on a l'impression que ces gens ne tirent aucune expérience des faits qui se déroulent chez nous.

Accessoirement on en tirera la conclusion que désormais Sarkozy trouve que le PS est suffisamment décati pour imaginer gagner sa réelection à gauche en 2012.
Ça promet au niveau de la démagogie.

dimanche 13 septembre 2009

La Bavure d'Hortefeux

C'est bien sûr de la faute d'Internet qui diffuserait des propos biaisés tenus dans un cercle privé.
Paf ! manque de bol Hélène Risser, présidente de la société des journalistes de Public Sénat, a déclaré que lorsqu'il a tenu les propos litigieux, BH était suivi par une équipe de Public Sénat avec une caméra dûment identifiée.

Ce que reprochent les politiques ce n'est pas que des propos litigieux aient été tenus, tous les Fréres sont sur les rangs pour soutenir BH (1), c'est qu'ils soient diffusés auprès des pauvres nases comme nous.
Eux ont le droit aux grasses plaisanteries sur un sujet qu'ils connaissent bien, puisqu'ils sont à l'origine de tous les problèmes, mais nous sommes les criminels, coupables de ne goûter que moyennement à la mixité et à la multi-culturalité parce qu'inconsciemment ou pas nous voyons bien qu'elle est nocive pour ce pays, notre pays n'en déplaise à ces messieurs.

Je considère que le problème vient de la censure et non pas de la liberté de parole. Parce que sans liberté de parole, tout le reste s'effondre. Il ne peut pas y avoir de domaine sacré que l'on aurait interdiction d'aborder. Je reconnais deux limites : naturellement la diffamation, c'est à dire qu'on doit toujours être en mesure de prouver ce que l'on avance. Quand Untel se déclare homosexuel alors qu'on le lui demande rien, je ne vois pas où est le crime au détour d'une phrase de déclarer que ce monsieur Untel est un PD.

Autre limitation qui va de soit, l'appel au meurtre envers une personne ou un groupe. Mais déclarer qu'un groupe récemment installé serait mieux employé à développer les richesses de son pays d'origine ce n'est pas un appel au meurtre, pas plus que de constater que certaines professions ne respectent pas vraiment la règle des quotas qu'on nous assène pour justifier de nombreux passe-droits anti-républicains.
C'est cela le vrai et unique problème : la volonté d'un groupe de pouvoir de désagréger ce pays au nom de principes dont ils ne sont pas dupes et dont ils plaisantent grassement "en cercle privé".




(1) y compris Jack Lang et Daril Boubekeur !

Une arête dans la gorge

Le projet de sécurité sociale d'Obama reste en travers de la gorge d'un grand nombre d'Américains.
Obama a beau tenter de museler l'opposition, les contribuables américains n'ont pas encore l'habitude de se faire mettre sans vaseline, habitude qui est devenue chez nous une seconde nature.
Comme je le dis souvent, que l'on aime ou pas les USA en tant que puissance, je reste admiratif des Américains qui savent encore qu'un sou est un sou et qui ont encore la force de résister à l'État.
Au sein de la manifestation 20 minutes.fr
du Rififi chez les représentants 20 minutes.fr
Le blog conservateur Redstate
l'avis du correspondant britannique du Telegraph

On a vraiment l'impression que depuis l'accession à la présidence de BHO, se met en place toute une stratégie visant à plomber les USA avec les mêmes tares qui empêchent l'Europe de résister à la fois au mondialisme et à l'invasion du Sud.

samedi 12 septembre 2009

Retour sur l'info !

Alors le Darfour, la nucléarisation de l'Iran, le soldat Gilad Shalit qu'est que ça devient ?
Les mondialo-sionistes mollissent un peu il me semble !

vendredi 11 septembre 2009

Lettre ouverte au Président et à toute la clique des entretenus de la République

Je suis un Français moyen, qui vit moyennement, qui part rarement en vacances, qui possède une voiture et qui a la chance d'avoir un travail moyen rapportant moyennement.
Mon travail a quelques particularités, comme celles de s'effectuer sur un cycle n'étant pas la semaine, et d'alterner les réveils très matinaux avec les couchers très nocturnes.
Je réside en banlieue, car je ne dispose ni d'un palais présidentiel, ni d'un logement de fonction, ni d'un logement aidé, ni d'un ou plusieurs chauffeurs à ma disposition, encore moins d'un feu rotatif de complaisance pour m'affranchir des embouteillages et des contrôles de vitesse.
Partant tôt le matin (très tôt) ou rentrant tard le soir (très tard) travaillant dimanches et jours fériés tout au long de l'année bien avant que vous ne décidiez que le dimanche c'était dépassé pour les autres que vous, je ne peux emprunter les transports en commun, soit qu'ils ne circulent pas à l'heure où j'en aurais un cruel besoin, soit qu'ils soient complètement inadaptés à mon trajet qui, en automobile, ne me demande qu'une vingtaine de minutes (compter une bonne heure et demie par les moyens communs mais pas commodes).
Je ne voudrais pas faire pleurer dans les HLM, car mon sort n'est pas moins enviable ou pire, c'est selon, que celui d'un grand nombre de mes concitoyens.
J'aimerais tout de même savoir en quoi la taxe carbone souhaitée par les membres du parti Vert-bobo, comptant le plus grand nombre de gens aisés de la classe politique (les études sociologiques sont parfois cruelles), dans mon cas particulier, va sauver la Planète, qui n'en demande pas tant, ou encore améliorer mon sort un tant soit peu.
Si demain, vous monsieur le Président et vous monsieur le ministre, ou encore vous monsieur le député, vous vous déplaciez en bus ou métro dans la capitale, cela contribuerait certainement bien plus à l'effort planétaire que vous me demandez : vous êtes plus d'un millier sur Paris, sans compter tous vos personnels et courtisans et je suis tout seul. Ne disposerais-je que d'un tracteur agricole des années 50 que, sur mes 20 kilomètres d'aller-retour effectués à 30 km/h, je polluerais bien moins que vous qui ne vous déplacez qu'à cent à l'heure dans trois voitures escortées de quatre motards !

jeudi 10 septembre 2009

Même plus maître chez soi !

c'est d'une grande ironie que brice Hortefeux, juste après avoir viré malproprement le préfet soupçonné à tort de propos racistes, prenne en retour la porte dans la g.... pour des propos soit-disant racistes.
On en crève de cette censure permanente qui empêche tout un chacun de parler.


Mon film culte

mardi 8 septembre 2009

Grippe hystérique (2)

Avis aux tire-au-flanc de la grippe:
En dessous de 40° de fièvre, ce n'est pas la grippe !
20minutes

Grippe hystérique

L'hystérie grippale se poursuit.

Dans la supérette qui est à proximité de chez moi, la direction de la chaîne a décidé que le personnel devait prendre des mesures préventives afin d'éviter toute (?) contamination.
Il a donc imposé le port de gants chirurgicaux à ses caissières.
Les voilà donc affublées de gants en latex pour faire toutes leurs opérations de caisse : déplacement des marchandises sur le tapis, encaissement et rendu de monnaie.

Résultat, au bout de quelques minutes ces gants sont sales (et je ne sais même pas si elles peuvent en changer tous les jours) . Elles continuent néanmoins à avoir les gestes réflexes de tout un chacun, se gratter le bout du nez, derrière l'oreille etc.
Quant au client il est sûr de récupérer par l'intermédiaire des gants, tous les miasmes du quartier .

La direction de la chaîne pourrait-elle expliquer au simple client que je suis comment cette décision ridicule participe en quoi que ce soit à des mesures prophylactiques anti A-H1N1 ?

Le professeur Debré déclarait sur Radio Courtoisie que, pendant l'hiver dernier, le virus saisonnier de la grippe, a tué environ 7000 personnes en France. Plus de 1000 par mois, et bien plus que la fourchette habituelle .
On est loin des 3 ou 4 malheureuses victimes de cette pandémie .

La coopération c'est bon.

Les négociations commerciales entre le Brésil et la France étant en bonne voie : transferts de technologie dans le domaine aéronautique et maritime vers le Brésil contre l'achat de Rafale et de Scorpène, il ne reste plus qu'à attendre l'annonce officielle de la reprise des recherches des boîtes noires de l'AF 447, dont je suis prêt à parier qu'elles seront cette fois-ci parfaitement fructueuses.

samedi 5 septembre 2009

Racisme anti-blanc au Gabon

Ce qu'il y a de bien dans l'actualité africaine, c'est que quel que soit le pays, le scénario est toujours le même.
Un évènement se déroule, ou bien ne se déroule pas, c'est selon et cela n'a en soi aucune espèce d'importance.
Le bouc émissaire est tout trouvé. Il s'agit forcément de la faute du Blanc et de préférence du Français dans le pays non anglophones.

Omar Bongo a fait venir des Français, entre autres, dans son pays, pour le développer.
Ils y ont trouvé leur intérêt, mais il s'agissait d'une opération gagnant-gagnant comme on dit de nos jours. Le pays d'accueil y trouvait aussi un intérêt, comme la Côte d'Ivoire en son temps, comme beaucoup d'autres pays.
Que les dirigeants aient évacués les bénéfices vers des comptes bancaires Off-shore ne concerne en rien l'exploitant forestier ou minier, ou l'importateur de denrées manufacturées.
La corruption il en était victime comme les locaux. Le bakchich est un mal endémique dans beaucoup de pays et particulièrement en Afrique.
Devrions nous faire une ratonnade ici chaque fois qu'un ministre, député, conseiller général est pris la main dans le sac ?
Si nous devons tirer un enseignement de ces évènements, c'est que le mélange ne se fait nulle part. Ami un jour, ennemi le lendemain, c'est là règle là-bas et ici aussi, même s'il ne faut pas le dire. Même si c'est aller contre le dogme.
Un jour pas si lointain va venir où, bon gré, mal gré, nous allons, sous la pression économique, être, ici, confrontés à ce même genre de situation.

Président de tous les Français qu'il disait !

Nicolas Sarkozy a envoyé ce matin un SMS sur les téléphones portables des 1.800 jeunes de l'UMP rassemblés à Seignosse (Landes) pour l'université d'été du mouvement majoritaire, a annoncé l'Elysée. "Je pense bien à vous tous aujourd'hui. Je sais pouvoir compter sur vous pour défendre nos idées qui sont en train de changer la France", écrit le chef de l'Etat, dont le message a été communiqué par ses services.
Le Figaro
Voilà ce qu'il se passe lorsqu'on élit un bateleur de foire à la présidence : la confusion des genres.

En parlant de changer la France, c'est bien le moins qu'il puisse dire. On peut même supputer qu'on le surnommera plus tard l'Attila de la République.
Sous son quinquennat, la France aura fini de perdre tout à la fois son identité ethnique, religieuse et culturelle sans laquelle ses jours sont comptés, quant au système politique qui prévaut acutuellement, regardez le bien, il s'agite dans ses derniers soubressauts.
La seule chose qui me console, c'est que pas un seul de ses descendants ne pourra sévir ici après lui.

De la taxe carbone.

Pour ceux qui comme Nabotléon et ses ministres s'entêteraient à parler de contribution carbone au lieu de taxe carbone, rappelons que l'un des principes budgétaires est celui de l'universalité budgétaire selon lequel, "il est fait recette du montant intégral des produits sans contraction entre les recettes et les dépenses".
En français contemporain ceci signifie qu'une recette de l'État ne peut-être a priori affectée à un besoin de dépense. Donc, que la deuxième ou troisième année de perception, rien ne peut garantir, et surtout pas la parole du personnel politique, que cet argent ira bien dans les postes liés à la lutte contre le pseudo-réchauffement.
C'est un impôt supplémentaire, ni plus ni moins !

vendredi 4 septembre 2009

Illusions perdues ? (suite)

publilcde

Dans un récent article je faisais part d'une vidéo qui exprimait des doutes sérieux sur la véracité des missions Apollo, du moins sur leur déroulement réel.
Aujourd'hui je vous invite à aller consulter ces photos de la NASA prises par le LRO (lunar reconnaissance orbiter) au début de l'été semble-t-il.
Sites d'alunissage

jeudi 3 septembre 2009

Alors ! timide ?


L'inhabituelle discrétion de Nicolas Sarkozy

Le président a regagné mercredi la propriété de la famille Bruni-Tedeschi, au bord de la Méditerranée, après un passage à Paris.

Trois vraies semaines de vacances, c'est une première depuis des années pour Nicolas Sarkozy. Le président de la République, qui avait regagné Paris en début de semaine, est revenu mercredi soir au Cap Nègre, près du Lavandou, dans le Var, pour prolonger ses congés.

Un rythme peu habituel pour Nicolas Sarkozy. "Il ne fait pas de sport, et avec ses invités il parle très peu de politique, ça le repose", raconte un visiteur. Mais les proches assurent que le rythme du président n'a rien à voir avec son malaise du mois juillet.

Source Europe 1

ça n'a rien avoir avec son accident cardiaque de juillet, c'est clair, aussi clair que le crash de l'AF 447 n'a rien à voir avec les tubes pitots défaillants de chez Thalès. C'est gravé dans le marbre !
Outre que ça nous repose, on a une chance sur deux qu'il ne se représente pas aux prochaines élections .

mercredi 2 septembre 2009

Burkini : après le Danemark, le Groenland ?



Après que le Danemark a autorisé, le burkini dans les piscines, notre correspondant spécial nous informe que le Groenland semble vouloir embrayer le pas. Un hic toutefois, le chauffage des piscines pose toujours problème !