En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 28 février 2017

Gérard Filoche démolit la loi Macron





Une démolition en règle des lois Macron et El Khomry ou l'avenir Macron-Fillonien

7 commentaires:

  1. Autant j'apprécie Chouard, je peux supporter Monique la merdenchoniste deux minutes mais Filoche c'est au delà de mes forces.
    (son passif est trop lourd, ridicule Gérard)

    Je note que Gérard et Monique sont de purs gauchiasses de la génération des despotes de 68, ceux qui nous ont imposé tout ce que nous vivons actuellement et qu'ils ne se sont pas imposé à eux-mêmes.

    Ces saloperies ne devraient pas avoir le droit de l'ouvrir, sauf pour se repentir éternellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quels qu'ils soient, ce qu'ils disent est vrai. Je crois l’avoir déjà dit si ce que dit mon ennemi est vrai, ça ne rend pas faux ce qu'il déclare.
      J'aimerais une telle clarté de raisonnement dans la bouche de gens de droite. La critique de Filoche est à la portée de tout le monde, j'ai juste trouvé réjouissant qu'elle soit faite par quelqu'un de gauche.
      Celle de Monique Pinçon-Charlot est beaucoup plus profonde, elle est vraie, elle est juste et pourtant reste l'apanage de l'extrême gauche . Dommage que le droite et l'extrême droite ne reconquièrent pas ce domaine de la lutte sociale (sauf à être des créatures de la Banque naturellement) . Comme l'avait dit Giscard à Mitterrand et quel dommage que ce soit justement lui qui l'ait dit, "vous n'avez pas le monopole du cœur". Le domaine de la lutte sociale n'a pas à rester confiné à gauche.

      Supprimer
    2. @Paul Emic
      J'écoute tout le monde au moins pour fouiner mais passer ce côté fouine :

      Les gauchistes n’ont aucune crédibilité, aucune.
      Je les ai vu perdre toute dignité dans les années 80, fusillant publiquement Georges Marchais pour délit d’opinion. Ces rats ont retourné leur veste en moins de 24 heures.

      Là ils ont définitivement perdu toute forme de respect possible, plus encore par la suite, lorsque j’ai vu leur 180° idéologique.

      C’est qu’il est allé trop loin le Georges, il a dit la vérité sur l’immigration avec 2 millions de chômeurs, sur les zones de non droit et la dope, sur l’islam et la laïcité.
      Il s’est fait massacrer par ses camarades, retournés comme des vieilles chaussettes gauchiasses. Faut dire que c’est une règle historique chez les gauchiasses de retourner sa veste.

      Des types qui sont capables de fusiller leur idole et se retourner contre leurs propres dogmes en 24 heures ne méritent aucun respect, aucun crédit, n’ont aucun honneur, aucune fiabilité. Des rats.

      La gauche ET les hommes de gauche ont soutenu la thèse du blanc génétiquement mauvais devant se repentir sur mille générations.
      Comme ils sont blancs ils ne se respectent pas eux-mêmes, que nul n’exige de moi que je respecte des gens qui se disent et se savent non respectables !!!

      Le gauchiste a définitivement perdu tout droit au crédit sur quelque sujet que ce soit.
      Après plus de 40 piges à subir les dictats des kapos de gauche, le seul et unique rapport que nous puissions avoir, c’est que je les transforme en chiens avec femmes et enfants, obligés de se repentir pour les 70 ans qui viennent en étant traités comme des sous-merdes. (qu’ils ont !)

      Après tant d’années de politburo qu’ils ne rêvent pas, quoi qu’ils fassent quoi qu’ils disent les gauchistes blancs sont des sous-merdes puisqu’ils le revendiquent eux-mêmes.
      En cas de conflit si j’avais deux ordures dans le viseur un étron et un gauchiste je donnerai la priorité du tir au gauchiasse.

      L’étron joue son rôle et ses intérêts, le gauchiste n’est qu’un kapo et un traitre, à la tête des plus grands crimes contre l’humanité. Le syndrome de Stockholm ne passera pas par moi, qu’ils crèvent !

      Cela vaut pour tous les plus de 30 ans qui se disent gauchistes depuis les années 80, ce sont des ennemis intime, les pires des ennemis, des traitres à leur race, à leur pays à leurs propres intérêts, des dangers publics, des kapos. Absolument rien d’autre.

      "Le domaine de la lutte sociale n'a pas à rester confiné à gauche" oui mais comme la gauche est maitre du monde, kapo des oligarques mondialistes, tenancière des médias et salles de rédaction, même si la droit avait voulu les kapos ne laissent aucune latitude.

      Me parler de lutte sociale de droite me fait penser à l'URSS, est-ce que Staline laissait un place démocratique à l'opposition, ne serait-ce que dans la lutte sociale ? mdr
      La lutte sociale de droite existait, mais je ne vais pas te faire un cours d'histoire, c'est après 1920 que tout a très subitement changé sur fond de christianophobie.

      Donc pour la lutte sociale on est d'accord, pour fouiner chez les gauchiasses on est d'accord, pour l'indulgence envers les gauchiasses ça c'est de la science fiction.
      Si je pouvais passer un pacte avec le diable pour damner et harceler les gauchiasses pour l'éternité toute, peu importe le prix, je signe immédiatement.

      Supprimer
    3. Personne ici ne défend les gauchistes et leur idéologie de merde. Mais je redis ce que j'ai dit plus haut, quel personnalité de droite hors FN peut-être, a jamais tenu le même discours - vrai - que Pinçon-Charlot ?

      Supprimer
    4. Je redis : Depuis 1945 la droite n'existe pas en EUROPE.
      Depuis 1945 les USA et le socialo-communisme se sont partagés l'Europe après avoir gagné la guerre.

      C'est normal qu'il n'y ai aucune tribune pour la moindre personne de droite ayant les mêmes discours vrais mais ils existent bien qu'ils ne soient pas relayés par la TV.

      Supprimer
    5. pourquoi depuis 45 ? les régimes fascistes n'étaient pas des régimes de droite . D'ailleurs qu'est ce que la droite ? une réaction à la gauche. Comme celle-ci a beaucoup évolué depuis 1792, on se trouve "à droite" quasiment sur la même ligne que le Front populaire. Même le Roi n'était pas de droite au sens qu'on lui donne aujourd'hui. C'est peut-être bien le problème de la "droite" un manque dramatique d'idéologue et d'idéologie quand à gauche ça déborde. On ferait mieux de se définir une bonne fois pour toute comme réactionnaires.

      Supprimer
    6. Bien sûr que les régimes fascistes n'étaient pas de droite, mais ils étaient incompatibles avec le socialisme international et avec le mondialisme adossé au dollar.
      Idéologies US-URSS qui ont gagné la guerre et se sont partagés la colonie Europe.

      Je comprends ta question, ce doit être un défaut de langage de ma part.

      J'aurai du dire :
      "le marxisme culturel allié au mondialisme du dollar est la seule idéologie admise après 45, c'est normal ce sont les USA et l'URSS qui ont gagné la guerre et se sont partagés la colonie Europe"

      Il y a eu un énorme tournant dans toutes les idéologies politiques après 45, un incroyable tournant gaucho mondialiste qui n'existait pas avant, y compris chez les socialistes.
      (les cocos eux obéissaient déjà à Staline)

      La droite a un manque dramatique d'idéologues, c'est normal la place n'est pas vacante, la place a été prise par le Gaullisme social, autrement-dit du socialisme.

      Lorsque je luis les textes de gauche d'avant 39-45, ils seraient attribués à l'ultra-droite en 2017.

      "Comme celle-ci a beaucoup évolué depuis 1792, on se trouve "à droite" quasiment sur la même ligne que le Front populaire."
      Très vrai mais ne pas oublier qu'à l'époque ce n'était pas une grande démocratie, ni une république, c'était les napoléons.
      Dire que Napoléon était de droite ce n'est pas vraiment possible, c'est tout l'inverse.

      Supprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.