En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 27 juillet 2013

Fait divers estival particulièrement inquiétant

L’histoire aurait pu être dramatique. Elle s’est bien terminée grâce à un spectateur attentif, selon leparisien.fr qui relate cette anecdote. Mercredi soir, vers 21h40, Fouad Ben Ahmed s’apprête à retirer trois places pour le  blockbuster «Man of Steel» aux guichets de l’UGC de Rosny 2.

Un homme  entre alors dans le cinéma  armé d’un fusil de chasse. «Il s’est d’abord adressé à une caissière avant de se diriger vers l’intérieur du cinéma», raconte Fouad au quotidien. Ce père de famille de 37 ans indique à cet instant avoir «eu très peur pour [ses] enfants». Aussitôt, il décide de suivre discrètement l’homme avant de le maîtriser grâce à une prise de ju-jitsu brésilien.

Nous ne étendrons pas sur le mauvais gôut qu'il y a à aller voir Superman en période de ramadan. Nous ne sommes pas moralistes, mais quand même ...

Une bien belle histoire ... si elle est vraie

Toutefois on peut constater que cet homme a, en fait, procédé à l'agression gratuite et non motivée d'un paisible spectateur venu aérer son tuyau d'aspirateur ou je ne sais quoi, puisqu'en aucun cas le geste de monsieur Ben Ahmed ne peut entrer dans la catégorie très enviée et controversée de l'auto-défense. Aucun fait objectif ne permet de valider la thèse de l'auto-défense !
Comme dirait le juge. Monsieur étiez vous mortellement blessé ET agonisant lorsque vous vous êtes défendu ?

Rappelons quelques précédents .

Un homme pris en otage avec sa famille, chez lui, arrive à se libérer alors que les agresseurs menacent de tuer sa femme et dans l'échauffourée © qui s'ensuit, l'agresseur est tué.
Le père de famille est mis en examen et condamné.
Ne citons pas les cas où des commerçants ou des particuliers arrivent à mettre en fuite des agresseurs armés en se servant eux-mêmes d'une arme. Généralement ça se termine très mal pour celui qui s'est défendu.
Plus récemment, citons l'affaire dite Clément Méric où le jeune Esteban agressé par de petites frappes gauchistes se retrouve en prison pour ne s'être que défendu.
Au passage l'affaire dérape sur le plan politique puisque le gouvernement en profite pour se faire mousser , prétendant éradiquer la peste brune en supprimant quelques organisations groupusculaires.
Encore une fois les agresseurs s'en tirent plus que bien. on verrait bien la légion d'honneur décernée collectivement le 14 juillet prochain à tous les antifas qui gagneraient ainsi le droit de porter la fourragère rouge dans les manifs.
Plus généralement, l’État se sert des affaires d'auto défense pour rappeler au citoyen ordinaire qu'il n'est qu'une merde qui doit marcher droit  et aux cailleras et autres assassins en devenir, que la République est bonne fille publique et qu'ils trouveront toujours le lit et le couvert chez elle .

Ce paisible spectateur aurait-il été victime d'un délit de sale gueule ?


Or  le cas qui nous préoccupe, nous interpelle d'autant plus que le "défenseur" est en fait l'agresseur puisqu'il a attaqué dans le dos un paisible spectateur cherchant sa place dans la salle. La diversitude  a fait jouer à tort, selon la jurisprudence en cours, son droit d'autodéfense, qui plus est  manifestement disproportionné et  se permet de parader devant un micro et une caméra.

Où va-t-on madame la ministre ? où va-t-on monsieur le ministre ?
Devrons nous en appeler à l'autorité suprême, le PNTF (Président Normal de Tous les Français) ?

Solennellement, nous rappelons  l'éminente garde des Sots, et  son collègue ministre de l'Intérieur et autres territoires en voie de sécession  à leurs devoirs. Ce Ben Ahmed doit aller en prison!

A défaut cela créerait un précédent fâcheux. Imaginons un moment que les citoyens lambdas se mettent à faire respecter la loi. Où irait-on !

échauffourée © appartient au sinistre le l'intérieur le ci-devant Valls.

4 commentaires:

  1. Fouad Ben Ahmed s'apprêtant à visionner le blockbuster hollywoodien "Man Of Steel" maîtrise un spectateur armé à l'aide d'un prise de jiu-jitsu brésilien.

    Excellent ! Cela prouve que la bouillie multiculturelle ça marche. Un peu comme l'équipe black-blanc-beur en son temps.

    RépondreSupprimer
  2. un peu aidée par la tourista en son temps et par la surprise cette fois-ci

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui va sauver (peut-être) ce vil auto-défenseur sauveur d'une salle, c'est son nom.

    S'il s'était appelé Bernard Durand, j'aurais vraiment craint pour lui.

    Au fait, où étaient passés les gros vigiles noirs ?

    RépondreSupprimer
  4. ce reportage est truffé d'invraisemblances, à commencer par le fait que la groß presse n'en n'ait pas parlé.

    On est passé à côté d'un "Aurora shooting" et nibe sur France 2 au 20 heures quand on nous em...quiquine avec la divagation de morpions dans le maquis corse et la noyade saisonnière de zombis rincés du cerveau ? Non mais allô quoi !

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.