En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 26 décembre 2010

La t'aite

En ces temps de Noël on nous rebat les oreilles avec ces enfants haïtiens que "leurs" familles ont été chercher en Haïti pour les ramener (sic) en France.
A priori je ne suis pas favorable aux adoptions transfrontalières, tout simplement pour éviter d'ajouter au traumatisme de la perte des parents celui de la perte de l'environnement familier.
Je pense qu'il aurait mieux valu investir dans des orphelinats corrects et promouvoir une adoption dans le pays même, au pire dans les Antilles que d'amener ces enfants dans un pays très différent, pour leur faire subir, à ce qu'on dit, les affres du racisme ordinaire.
Encore deux cents futures victimes et contestataires !

1 commentaire:


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.