En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 6 avril 2010

Tempête dans un verre d'eau lourde

Obama a dit.
Le monde applaudit.

Et qu'a-t-il dit en fait ? Plutôt que devrait-il dire  car tout cela relève encore du domaine des hypothèses.
Qu'il s'engagerait à ne pas utiliser l'arme atomique contre un adversaire ne la possédant pas ... sauf l'Iran et la Corée du Nord, les seules puissances un peu menaçantes à l'égard des USA  en ce moment, ce qui dénote un pragmatisme de bon aloi.

Pour le reste, rien de neuf sous le soleil, les USA ayant toujours été les adeptes de la riposte graduée, donc de l'utilisation du nucléaire en fonction de la menace présentée.
On voit mal pour l'instant l'Azerbaidjan ou le Bélize envahir les USA, même menacer un tant soit peu ses intérêts vitaux.
Tous cela n'est qu'une obamanerie de plus, il faut bien justifier a posteriori de l'attribution du Prix Nobel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.