En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 24 avril 2010

Pauvres Belges, pauvres de nous !

J'avoue n'avoir jamais très bien saisi le pourquoi de la crise belge.
Fut un temps cette querelle linguistique tenait du folklore et ne prêtait pas à conséquence. Cela nous faisait sourire. Aujourd'hui ça fait plutôt pleurer.
Voilà un tout petit pays composé de trois peuples autochtones dont majoritairement les Flamands parlant le Néerlandais ou quelque chose d'approchant et les Wallons parlant le français à la sauce belge. Plus une petite partie germanophone.
Un empire en réduction.
Ce pays au cœur de l'Europe subit les pressions centrifuges de l'Union dues au statut de quasi capitale européenne de sa propre capitale Bruxelles et est soumis à une migration pratiquement inassimilable provenant du monde maghrebo- musulman et de l'Afrique sub-saharienne.
Les habitants ont donc une multitude de défis à relever et doivent innover en matière sociale et politique ne serait-ce que pour, à terme,  espérer survivre au sein de leur propre pays .
Et bien la seule chose qu'ils trouvent à faire, c'est de se déchirer par des combats fratricides entre Wallons et Flamands sous prétexte de différents linguistiques.

Je vous l'annonce amis Belges . Dans moins d'une génération, vous serez tous d'accord. Vous parlerez arabe et mènerez une vie paisible sous l'égide protectrice et bienveillante du Cheikh du Brabant ou autre appellation d'outre Quiévrain. Bouffez vous la rate, vos vrais ennemis rigolent sous le voile.

7 commentaires:

  1. D'abord on ne te demande pas de comprendre. Moins encore de décider à la place des concernés. Il y a bien des manières pour un peuple de mourir. Il y a l'Invasion migratoire. Il y a, en amont, la dépossession de soi-même. C'est là qu'en sont les Flamands.
    En outre, comment ne vois-tu pas que si les Flamands avaient l'idée de se protéger des Zafricains ils ne le pourraient qu'à la condition expresse de récupérer la souveraineté de leur nation et que l'Etat "belge" n'est qu'une construction déjà anti-ethnique et toute prête à intégrer les Africains...

    L'Etat belge fonctionne sur le principe de l'Etat français. Nous savons qu'avant d'imposer aux Français les Africains il a fallu commencer par déposséder les petites patries de France de leur identité. C'est le même processus là-bas.

    Non, ne t'inquiète pas. Les Français, avec leur Etat unitaire, périront sous le poids de l'Invasion bien avant les Flamands!

    L'Etat français doit être détruit!
    L'Etat belge aussi !!

    RépondreSupprimer
  2. Très remonté Ivane !
    D'abord j'essaie de comprendre si ça me chante, ensuite je ne vois aucun endroit de ce petit article où je déciderais à la place des Belges, je ne vois pas où les Flamands qui n'ont dans l'histoire pratiquement jamais été souverains seraient dépossédés de quoi que ce soit par les Wallons ; Je trouve curieux que l'immigration soit étrangement passée sous silence dans ce conflit de clochemerle.
    S'imaginer qu'une parcellisation des nations permettrait de résister à un mouvement de fond puissant me fait doucement rigoler.

    RépondreSupprimer
  3. "S'imaginer qu'une parcellisation des nations permettrait de résister à un mouvement de fond puissant me fait doucement rigoler."

    la "parcellisation", c'est se soustraire aux Etats-Nations qui portent l'entière responsabilité de l'Invasion et du désarmement identitaire. C'est à peu près comme avec le christianisme. C'est par le mal que vous prétendez réagir. On n'a pas besoin de plus d'Etat ou de plus d'unité. On a besoin de retrouver notre liberté aliénée par la statolâtrie occidentale. Rappelez-vous que c'est contre la volonté des peuples que ce mouvement d'invasion se déroule. Sans les grandes structures étatiques liberticides des réactions populaires auraient peut-être changé la donne... C'est l'Etat qu m'empêche d'élever comme je l'entends mes enfants. C'est l'Etat qui m'empêche de m'armer quand dans les banlieues les ados s'amusent avec les armes. C'est la flicaille et la justice de l'Etat qui m'enverraient en taule si je m'avisais de défendre les miens contre les hyènes que l'Etat nous impose... Les seuls à réagir contre l'Invasion sont justement ceux qui n'oint pas ce réflexe statolâtrique... Voyez les Corses...

    RépondreSupprimer
  4. Je crois Ivane que vous confondez État et République ou plus largement Démocratie occidentale.
    Quels que soient vos griefs contre l'État qui nous gouverne, griefs que je partage aussi, s'imaginer pouvoir résister seul ou à quelques-uns me parait illusoire, je le maintiens.

    Les Corses, ils sont déjà bien envahis et puis c'est plus le réflexe insulaire que toute autre motif qui les meut.

    Abattre la Gueuse, d'accord, abattre l'État pas d'accord et surtout, réduire les pouvoirs et la durée de mandat des élus, disposer d'une chambre sans majorité durable donc obligée d'œuvrer pour le bien commun, comme les anciens Romains, voila la clé du bonheur politique. Pour autant que cela existe.

    RépondreSupprimer
  5. un petit complément :

    "Rappelez-vous que c'est contre la volonté des peuples que ce mouvement d'invasion se déroule."

    Cela je l'ai longtemps cru, mais d'un peuple qui persiste dans la même erreur depuis 50 ans peut-on dire qu'il ait été trompé ?

    RépondreSupprimer
  6. "d'outre QuiévRAin"

    Rassurez vous, même les belges ne comprennent pas ce qui se passe actuellement en Belgique avec leur gouvernement. En fait pour être très clair personne ne comprend.

    Bref c'est bien une histoire belge.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour la correction orthographique, je modifie de ce pas.
    Notez qu'en France on raconte souvent des histoires belges pour en fait se moquer de nous-mêmes. En l'espèce les problèmes belges sont une sorte de condensé des nôtres.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.