En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 30 novembre 2009

La Gauche tremble quand les minarets vacillent

Ce qu'il y a de bien avec la gauche, c'est qu'elle est parfaitement prévisible.
Première règle de la Gauche, ne jamais donner la parole au peuple, deuxième règle, toujours jouer contre son camp.

L'épisode des minarets en est une parfaite illustration.
Les Suisses ont tout à fait le droit de se défier de l'érection de minarets de la part de musulmans dont on sait que la règle de base est "ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable avant d'être à moi".
Ce vote n'est donc ni scandaleux, ni populiste, ni fasciste et ne fait courir aucun danger à rien ni à personne. Il marque une défiance raisonnable à l'égard d'un comportement invasif.
Le contraire par contre est porteur de dangers sinon certains du moins hautement prévisibles.

On sait que l'islam divise le monde en deux parties, la terre d'Islam, jamais cessible et la terre à conquérir. Quand on commence à ériger des minarets c'est que la terre à conquérir est en passe de devenir terre d'islam avec les conséquences que l'on connait.
Une autre règle que nos bonnes âmes de gauche, laïcards à tout crin, toujours prêts à bouffer du curé, devraient avoir à cœur, c'est la règle de la réciprocité.
Je ne comprends même pas que ces frères trois points acceptent qu'un pays comme l'Arabie Saoudite puisse se permettre et être autorisé à financer des mosquées en Europe, alors qu'il n'est naturellement pas question de construire là-bas la moindre chapelle, pas plus d'ailleurs qu'un centre du planning familial ou un temple maçonnique, emblèmes bien connus de la laïcité. Après le sabre et le goupillon qui ont fait la gloire de l'Europe, la curette et le tablier qui en font sa perte.
Quand je dis l'Arabie Saoudite, n'y voyez qu'une facilité de langage, parce que c'est pareil dans tous les pays musulmans, même en Turquie dont on nous vante sans cesse la laïcité de pacotille.

Les Suisses ont fait là œuvre de précurseurs, nous ne pouvons qu'espérer que la graine va germer et la plante essaimer l'Europe entière. Nous ne voulons pas que la religion musulmane s'établisse en Europe parce que ce n'est pas une religion qui correspont aux valeurs de notre culture formée de classicisme gréco-latin et de religion chrétienne. Cela dépasse largement le simple "racisme" ou la "xénophobie" auxquels la gauche voudrait sans cesse tout réduire. Il s'agit d'une antinomie profonde. Ces gens là ne sont pas de notre monde, comme nous ne sommes pas du leur. Avec le recul on s'aperçoit que la colonisation a été une erreur, ne recommençons pas l'erreur dans l'autre sens, sinon on sait comment ça va se terminer.
.
.
.

3 commentaires:

  1. On n'imagine pas un semblable référendum en France!

    RépondreSupprimer
  2. déjà qu'ils n'en dorment plus à cause du Oui Suisse, on n'imagine pas en effet que l'on puisse faire ce genre de referendum ici.
    Toute ma compassion va à Polanski obligé de demeurer dans ce pays populiste beeerrrk !

    RépondreSupprimer
  3. Pour info avant une probable "léonisation" :

    http://www.dailymotion.com/video/xb3s0j_face-a-marine-le-pen-ramzy-hammadi_news

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.