En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 7 novembre 2009

Démographie et politique

Depuis Giscard, il est commun de justifier les renoncements de la France par le faible poids démographique qu'elle occuperait dans le monde.
Sans même tenir compte du fait que la puissance n'est pas nécessairement liée au poids démographique, ce raisonnement ne peut-être que la justification d'esprits faibles ou retors.
Outre que la situation économique de la France est (encore) loin d'être négligeable, son poids démographique ne l'est pas non plus puisque sans ses DOM-TOM, elle occupe le 21ème rang mondial derrière tous les géants, dont la moitié sont encore des nains économiques et militaires.

En fait la puissance, c'est dans la tête qu'elle réside. Et la décadence aussi.

3 commentaires:

  1. Certes la quantité ne décide pas de tout. Mais quand à l'hiver démographique se joint une modification substantielle du substrat ET des représentations d'un peuple... ne reste que la philosophie... (et le 51 aussi)...

    RépondreSupprimer
  2. c'est vrai mais pour être dramatique, notre situation n'est pas celle que veulent nous faire croire nos politiciens qui de toute façon sont ceux qui nous ont mis dans cette m...

    RépondreSupprimer
  3. Pharamond9/11/09 19:07

    Il faut bien qu'ils trouvent des excuses pour cacher leur nullité : la démographie, la crise mondiale, le réchauffement climatique... en attendant la grippe A et la fin du monde en 2012.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.