En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 28 septembre 2009

Où est le problème ?

En France tout le monde est pour "l'état de droit", tout le monde est contre la pédophilie, et tout le monde trouve tout à fait normal que l'on traque des vieillards supposés avoir commis des crimes il y a plus de 65 ans.
Pour une fois qu'on tient un vieux pédophile et que l'on respecte les règles du Droit (même si ce n'est pas le nôtre) pourquoi tant de remue-ménage ?
J'ai lu quelque part (les commentaires d'articles sur 20minutes.fr en fait) que la Suisse ferait mieux de s'occuper de rendre l'or que les Nazis auraient volé aux Juifs plutôt que d'emprisonner un Juif dont la famille aurait été exterminée par ces mêmes Nazis.
J'espère que ce n'est pas la vraie raison.

2 commentaires:

  1. On pourrait ajouter qu'en matière d'or nazi, la Suisse a déjà beaucoup fait ces dix ou quinze dernières années, dans le sillage de l'affaire dite des fonds juifs.

    Pour le reste, si elle n'avait pas coffré Polanski, il se serait certainement trouvé quelqu'un, très vite, pour le lui reprocher.

    RépondreSupprimer
  2. je soutiens la Suisse à 100%. Après l'affaire des comptes d'Américains en Suisse, je trouve que c'est un merveilleux renvoi d'ascenceur que de leur mettre Polanski dans les pattes pour qu'ils s'en débrouillent.
    Quant à l'or nazi, je me souviens d'un dessin du dessinateur Konk où l'on voyait un homme en pelisse et chapeau mou au pied de la tour Eiffel disant à un autre homme "je me souviens bien, ça appartenait à mon grand-père".
    http://dessins.de.konk.free.fr/
    (rubrique "Au pays d'Israël" Devoir de mémoire).

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.