En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 8 septembre 2009

La coopération c'est bon.

Les négociations commerciales entre le Brésil et la France étant en bonne voie : transferts de technologie dans le domaine aéronautique et maritime vers le Brésil contre l'achat de Rafale et de Scorpène, il ne reste plus qu'à attendre l'annonce officielle de la reprise des recherches des boîtes noires de l'AF 447, dont je suis prêt à parier qu'elles seront cette fois-ci parfaitement fructueuses.

3 commentaires:

  1. En fait un marché de dupes mené par un bien piètre négociateur à talonnettes. Mais que ne ferait-on pas pour complaire à ce grand phare de l'humanité progressiste qu'est ce Lula ?

    RépondreSupprimer
  2. marché de dupes, je n'irai pas jusque là. Mais ce que je pense c'est que, comme dirait Anne Roumanov, "on ne nous dit pas tout". En l'occurrence je suis persuadé que pour protéger Airbus et Air France, on achète le silence des Brésiliens. Ce qui fait que l'accord stratégique de vente d'armes qui était déjà programmé tombe à pic et qu'il devient un peu plus cher pour nous.

    RépondreSupprimer
  3. J'ajouterai que cela ne me choquerait pas outrageusement si au milieu de tout cela il n'y avait des familles que l'on balade et auxquelles on ment

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.