En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 26 septembre 2009

Le Cran veut que "toute la lumière" (sic) soit faite sur l'affaire des gendarmes se disant victimes de racisme.

Source 20 minutes
On notera déjà que le sujet est fermé pour cause de "débordements systématiques". Sans plus de précision.
Ensuite on se posera la question de savoir comment peut être autorisé en contradiction avec la loi (Code pénal art. 225-1) un mouvement, sinon raciste, du moins racialiste comme le CRAN.
Comment un mouvement qui est illégal de facto peut-il avoir une tribune dans un journal national à grande diffusion sans que celui-ci ne réponde de ses actes ? (selon la jurisprudence gaucho-droitdelhommiste)

Nous noterons qu'un bizutage même non violent se doit de respecter les aspects méconnus d'une religion exotique (l'histoire des galons tempés dans de la bière) . Avaient-ils leur dispense signée en bonne et due forme ? Les a-t-on empêchés tout simplement de se lever et de partir ou de proposer que l'on substitue de l'orangina à la bière ?

Quant aux quotas ils sont demandés par des mouvements comme le CRAN. Quoi de surprenant à ce qu'un gradé relève ce "détail" ? Est-il interdit de le dire mais pas de le faire ? Quand on se souvient que le gouvernement veut "simplifier" les conditions d'accès aux grandes écoles pour accepter des ignares exotiques à la place de lettrés du cru, où est la surprise ? qui ignore qu'il y a dans la gendarmerie aussi, des quotas de facto ?
Quelle est cette république bananière qui empêche les gens de parler ?

Le mot bougnoule, naturellementn'a jamais été prononcé. C'est de la pure affabulation, par définition impossible à prouver mais également impossible à nier. Et quand la charge de la preuve est inversée, il suffit de dire que son chien a la rage n'est-ce pas ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.