En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 31 mars 2011

Quand faut y aller, faut y aller !

Finalement l'Occident se décide à intervenir sur le terrain en Libye.
Devant l'inorganisation et le combat tout en posture (déclaration va-t-en guerre, lunettes Ray Ban, pick-up Toyota à l'aller et fuite éperdue une demi-heure après) des opposants à Khadafi, l'Occident se décide à envoyer quelques spécialistes sur place, la CIA pour les USA, des forces spéciales pour le Royaume-Uni, probablement quelques troupes spécialisées dans le renseignement et l'infiltration du côté français. De toute façon on ne le dira , ici, jamais officiellement.
Comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, cette intervention n'a de valeur que si cela  aboutit finalement à l'éviction de Khadafi., parce qu'après on sait ce qui se mettra en place dans ce pays islamo-pétrolifère.

2 commentaires:

  1. Malgré tout, on n'a pas vraiment l'impression que la cible principale soit Khadafi... Qu'on ne nous raconte pas que l'emplacement de ses bunkers n'est pas connu... Ne serait-on pas en train de nous refaire le coup de Ben Laden, introuvable, fantomatique, mais toujours là quelque part entre le Yémen et les zones tribales paki ?
    Plus cette affaire s'enlise, plus il me semble qu'on nous cache des choses et que certains mènent des doubles voire des triples jeux...

    RépondreSupprimer
  2. chacun poursuit ses propres buts bien éloignés des objectifs avoués.
    Sarkozy son compte de campagne, les USA le pétrole et un pied à terre en Méditerranée, les islamistes une base arrière pour toute la région etc .

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.