En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 16 mars 2011

De la vacuité de l'Europe politique.

Il n'est pas une émission historique sur la seconde guerre mondiale où l'on ne raille les négociateurs de Munich et l'immobilisme des démocraties face à la montée du nazisme.
Quand on voit les atermoiements de toutes les instances internationales face à ce qu'il se passe en Libye, chacun ou presque, de la classe politique, attendant avec une pointe d'agacement, parce que cela ne va pas assez vite, que Khadafi règle leur compte à ses opposants, pour vite retourner lutiner leur maitresse ou leur giton, on trouverait presque nos aïeux courageux.

Une autre constatation, c'est que, pire que de ne servir à rien, l'Europe politique est nuisible à ses membres qui se retrouvent pieds et poings liés face à des intérêts qui ne sont pas les leurs . Nos intérêts en Méditerranée ne sont pas les intérêts allemands et les leurs en Europe centrale ne sont pas les nôtres. Quant à ceux des Britanniques ils ne sont ceux de personne. Je n'ose même pas imaginer le foutoir que cela serait avec les Turcs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.