En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 1 mars 2011

la nouvelle bête immonde !




On aura beau faire on aura du mal à nous convaincre que cette ... chose représente le nouvel archétype de l'homme nouveau rêvé par Adolf.

9 commentaires:

  1. Je ne sais même pas ce que ce guignol a bien pu raconter. Il a dit qu'il aimait Hitler ?
    Ca me fait penser à l'arroseur arrosé.
    La provoc est un art où il faut faire preuve de finesse et savoir jusqu'où on peut aller trop loin. Il aurait dû dire qu'il aimait Staline, Castro, Mao, Kim il Sung, Dracula, Gengis Khan ou Raël... Il n'aurait pas perdu son job !
    Mais on va pas pleurer.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense qu'il y a autre chose derrière. Attendons la nomination de son remplaçant et ça nous donnera sans doute la réponse.

    RépondreSupprimer
  3. Ahahahahahaha, excellent :)

    Bon, ben si on doit virer tous ceux qui racontent des conneries quand ils sont bourrés... On n'a pas fini. Si avec ça, l'auto-censure ne fait pas une perçée majeure, faudra en rajouter une couche. Un autre condamné pour l'exemple.

    Sinon, moi, perso j'aime... Dutroux, Jack the ripper, Khomeiny et Khadafi.

    RépondreSupprimer
  4. manu je vous abandonne vos choix sans remords

    RépondreSupprimer
  5. PAS DAC !
    au moins il l'a ouvert !
    http://brebisgalleuse.blogspot.com/2011/03/rose-gue-bonbon.html

    RépondreSupprimer
  6. On ne plaisante pas avec la caste des intouchables, a fortiori lorsque le PDG de Chritian Dior Couture n'est autre que le juif marocain Sidney Toledano. Enfin Johnny !...

    RépondreSupprimer
  7. un conflit professionnel peut-être ?

    RépondreSupprimer
  8. Pour une fois, je ne serai pas si sévère que vous tous.. Pas mal bossé dans le spectacle, la mode, le chaudbize, comme chez Salvador Dali. Ces frapadingo ne sont généralement pas méchants. Ca commence généralement par une volonté artificielle de paraitre, de frimer devant les adjectifs photo & ciné. Ca fait partie du jeux. Ce qui est grave, c'est quand 1 sur 2 finit par y croire, comme Gilbert Becaud qui avait giflé un journaleux parce qu'il ne l'avait pas reconnu !
    Dali, à Cadaques - chez lui, c'était comme toi et moi.

    RépondreSupprimer
  9. j'ai toujours considéré Galiano comme un guignol et à ce titre je ne lui portais aucune attention particulière. Il est difficile d'ignorer son existence vu qu'il fait la une du journal TV ou des autres moyens de communication au moins deux fois l'an à l'occasion de ses collections.
    Je trouve que le fait que le système le désigne du jour au lendemain comme LE raciste du mois voire de l'année parce qu'il a sorti une insanité de plus est complètement disproportionné . Surtout lorsqu'on voit la tronche de l'individu on se dit que ses rapports à Hitler et aux idéaux nationaux-socialistes doivent être sacrément délayés.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.