En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

lundi 31 mars 2014

Pfuuiiiit !

Après avoir vibré toute la journée comme un pont encaissant le passage d'une troupe au pas, l'édifice s'est effondré.
Certains crient au sauve-qui-peut, d'autres se placent près du nouveau prince le Fuet de Catalogne.
Le seul qui m'a paru digne dans la tourmente, curieusement c'est le clown blanc Ayrault.
Déjà la minuscule grenouille se met à enfler, elle se regarde de profil pour cultiver un menton mussolinien, soigne sa mèche en bataille et essaie de fendre le miroir par le regard.



Las, comme toute grenouille qui enfle elle subira le même sort que ses sœurs , l'éclatement.

Chacun prend ses distances, tous les motifs sont bons, trop à gauche, trop à droite, trop trop, enfin tout.

Au résultat, la majorité présidentielle devrait en sortir fragilisée et en grande partie paralysée, un espèce de syndrome de la cohabitation mais au sein de la gauche.
A moins que le fuet ne se lance dans une énième chasse au facho pour regagner en crédibilité auprès de son aile gauche.
Je dis "à moins" mais c'est une certitude, il va se lancer dans une chasse au facho bouc émissaire moderne. Ami blogueur soit prudent.

Quelles que soient ses gesticulations, le fuet est condamné à gérer le quotidien jusqu'aux présidentielles dans trois ans. Il va s'y user et sera ensuite bon à jeter . Oublié de tout le monde il retournera dans la capitale du Mali : Evry Ville nouvelle.


51 commentaires:

  1. Tu me sembles un peu trop optimiste sur l'avenir du Fuet. Après la débâcle des municipales, il va se prendre la Bérézina des européennes... Et là, il pourrait bien sauter prématurément sur cette mine anti-personnel ! (Ca peut faire partie du plan de Porcelet) Quoi qu'il arrive, il ressortira de cette affaire carbonisé et encore plus ridicule que Rocard.

    RépondreSupprimer
  2. En regardant la photo on dirait Un sujet psi ;-)

    RépondreSupprimer
  3. @ CCRIDER
    Je crois que Hollande espère bien griller le plus dangereux adversaire de son camp pour 2007 . Les manœuvres d'arrière-scène c'est son truc.

    RépondreSupprimer
  4. @ Bielka
    Je savais bien que vous faisiez aussi dans la psychologie :-D

    RépondreSupprimer
  5. Vous saviez ? ;-) Vous ne pouvez pas le savoir, vous ne pouvez que deviner, mon cher Paul-Emic.

    RépondreSupprimer
  6. auriez vous un Master en psychologie appliquée ?

    RépondreSupprimer
  7. Pourquoi vous me ranger dans la psychologie tout le temps , Est-ce que j'en ai l'air ?

    RépondreSupprimer
  8. il y a parfois dans votre discours un petit côté analyste.

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai que Ayrault m'a étonnée par sa dignité, quand il a reconnu la bérézina socialo...
    Il doit être soulagé ^^

    RépondreSupprimer
  10. je pense que oui. Il vaut mieux se mettre en "réserve de la République " maintenant.

    RépondreSupprimer
  11. C'est innée chez moi, je suppose.

    RépondreSupprimer
  12. Et votre petit doigt me dit quoi?;-)

    RépondreSupprimer
  13. vous me demandez ce que me dit mon petit doigt, je vous demande si vous parlez de l'image en regard de mes commentaires nommé avatar par l'usage.

    RépondreSupprimer
  14. évidemment, Paul-Emic,
    Comme la phobie de psychanalyser, selon vous, me caractérise, je voulais détecter le message envoyé par votre petit doigt. Il y en a bien un, je suppose.

    RépondreSupprimer
  15. je vous expliquerai cela demain je dois aller me coucher, le réveil est matinal demain

    RépondreSupprimer
  16. D'accord,
    Bonne nuit et faites de beaux rêves, cher Paul-Emic !

    RépondreSupprimer
  17. Mon petit doigt qui est mon majeur en l'occurrence, donc mon gros doigt, dit qu'il ne veut pas d'une Europe des apatrides et sans frontière et qu'il ne veut à aucun prix de la Turquie à l'intérieur de ladite Europe et qu'à l'occasion si cela survenait il serait prêt à se grouper avec les quatre autres pour former un poing

    RépondreSupprimer
  18. Ouuu, vous me faites peur !!!;-)
    Et votre poing, pourra t-il aussi se lever contre l'Ukraine ?

    RépondreSupprimer
  19. l'Ukraine ne nous menace en rien et jusqu'à l'Oural je n'ai pas d’ennemi a priori. Avec la Turquie, comme avec le Maghreb on change de monde et de civilisation.

    RépondreSupprimer
  20. Ah, vous me rassurez, pour l'Ukraine. Mais qu'est-ce que vous avez contre d'autres civilisations, mon cher Paul-Emic ?

    RépondreSupprimer
  21. Mais je n'ai rien du tout contre aucune civilisation ... chez elle.
    Les temples à pagode en Thaïlande, les mosquées en Afrique ou au moyen orient, les Hamburgers sucrés et les téléfilms hyper violents à New York et je serai le plus heureux des hommes.

    RépondreSupprimer
  22. "les Hamburgers sucrés", quel horreur !!!
    Et là maintenant vous n'êtes pas heureux ?

    RépondreSupprimer
  23. je suis une exception je suis inoxydable.

    RépondreSupprimer
  24. Ne me dites pas que vous ingurgitez ces "saloperies étranges" ? C'est pour cela que vous n'êtes pas heureux, cette nourriture malsaine bouche des artères et des canaux énergétiques.

    RépondreSupprimer
  25. je mentirai en disant que je n'en ai jamais mangé, parfois nécessité fait loi, mais ce n'est pas mon truc.
    Je suis heureux, je vous ai dit que j'étais inoxydable

    RépondreSupprimer
  26. Je croyais que le mot "inoxydable" était utilisé par rapport aux hamburgers. Alors, vous m'expliquez ?

    RépondreSupprimer
  27. inoxydable : qui ne rouille pas, ce qui veut dire que rien ne m'atteint durablement, j'arrive à toujours trouver le bon côté des choses.
    Dans le Wiktionnaire on trouve au sens figuré :
    Qui ne se laisse pas atteindre par l'adversité, qui est au-dessus des épreuves.

    RépondreSupprimer
  28. Donc, vous êtes un adversaire redoutable ?

    RépondreSupprimer
  29. non parce que je ne suis pas hargneux

    RépondreSupprimer
  30. Je ne pense pas que l'on dit "adversaire redoutable" de qqn qui est hargneux." Mais plutôt de qqn qui tient bon devant son adversaire,qui ne se laisse pas dominé par son adversaire.

    RépondreSupprimer
  31. alors j'en suis peut-être un.

    RépondreSupprimer
  32. Sûrement.
    Vous connaissez votre adversaire ?

    RépondreSupprimer
  33. je n'ai pas d'adversaire et je n'en cherche pas

    RépondreSupprimer
  34. Vous en êtes sûr ? Cela se trouve parfois tout seul.

    RépondreSupprimer
  35. si vous avez un tuyau ne le gardez pas pour vous.

    RépondreSupprimer
  36. Vous n'avez qu'à me rencontrez, mon cher Paul-Emic.

    RépondreSupprimer
  37. Bielka vous m'intriguez, je me demande parfois combien vous êtes à tapoter sur vos petits claviers.
    vous n'avez pas une ligne orthographique constante.

    RépondreSupprimer
  38. Paul-Emic, je suis bien toute seule. La ligne orthographique non-constante ne prouve que mes origines étrangères, ou ma nature féminine qui est bien connue pour son inconstance.

    RépondreSupprimer
  39. étrangère et femme certes mais aussi traductrice et plus.

    RépondreSupprimer
  40. Et alors, ma nature prend dessus parfois sur mon professionnalisme. Et vous m'avez pas encore entendu parler. Parfois, j'ai la voix qui tremble. C'est très touchant,il parait.

    RépondreSupprimer
  41. c'est vrai que je rate ça.

    RépondreSupprimer
  42. Et oui, mais rien n'est perdu.

    RépondreSupprimer
  43. Cela suffit juste d'essayer ;-)

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.