En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 16 mars 2014

La pollution au service des municipales

Le gouvernement a cédé dans l'urgence aux injonctions du parti extrémiste qui se prétend écologiste, en limitant la circulation à partir de lundi, sur le principe de la parité (état pour un nombre d'être pair ou impair) de l'immatriculation des véhicules.

On s'aperçoit à cette occasion, une fois de plus, que les grands principes de liberté de circulation des personnes et des biens s'arrêtent à notre porte dès que les vieux appareils hérités du trotskisme et du marxisme branlent leur chef rongé par les vers (avec jeu de mot siouplait).
On peut polluer à mort une nation par l’immigration jusqu'à lui faire perdre son âme et sa substance mais il faudrait veiller à ne pas dépasser le seuil critique mais complètement arbitraire, d'une prétendue pollution aux "particules fines" . Quand les gaz délétères disparaissent il faut bien trouver un autre vecteur mortifère, du moins prétendu tel .
Au passage, notons que personne ne s'interroge sur l'effet éventuel des bouchons organisés à dessein par la municipalité socialiste parisienne ...

Naturellement tout cela se passe dans la précipitation, l'impréparation, le cafouillage, comme d'habitude quand on gouverne au sondage. Cette mesure qui avait disparu du fait de son inefficacité et des problèmes logistiques qu'elle entraînait, en particulier pour ceux qui travaillent donc font vivre le pays, au contraire des rentiers de la place des Vosges, réapparaît, tels les os d'un dinosaure mis à jour par un tremblement de terre.

L'écologie, la vraie, est un domaine qui recouvre tous les aspects de la vie et devrait concerner tous les partis. L'existence même d'un parti écologique est un non sens. Dans ce domaine toutes les décisions doivent être réfléchies analysées, pesées, il ne peut pas y avoir de position partisane.
L’alternance paritaire n'aura aucune influence durable sur le problème, pour autant qu'il y ait un problème. Un bon coup de vent fera beaucoup mieux.
Par contre cela va donner l'occasion au pouvoir de contrôler la population, de la culpabiliser de la pressurer.
Une fois de plus et c'est bien le but  en fait.

Gageons que chaque voix que le pouvoir a cru gagner pour les prochaines municipales en prenant cette mesure inadéquate sera contrebalancée par une voix opposée ou au mieux une abstention.

Rendez-vous dimanche dans l'isoloir !


Tout est dans l'art du photographe !
Même météo, même monument, pratiquement même distance de prise de vue, et pourtant ...







2 commentaires:

  1. C'est vrai qu'il y a une espèce de brume partout.
    Mais pourquoi ne pas y voir une respiration de la terre gorgée d'eau, qui fait s'évaporer son eau de surplus ?
    Evidemment, ça ne vaut pas pour Paris...
    Mais là, l'essentiel était de tirer quelques sous. Et 22 Euros par PV, ça ne se refuse pas.

    RépondreSupprimer
  2. ce que je me dis surtout c'est qu'il y a certainement des choses à faire, mais certainement pas le vendredi pour le lundi.
    22 euros x 8000 pv = 176000 euros soit 251 euros par policier mobilisé pour l'opération, ce qui reste relativement peu rentable.
    C'est de l'esbrouffe comme d'habitude avec les socialos..

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.