En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 28 mars 2014

Exécution industrielle en devenir.

L'Egypte vient de condamner à mort plus de 500 Frères Musulmans.

Je n'ai aucune sympathie particulière pour cette confrérie et je veux bien admettre  qu'ils méritent leur sort. Je suis même un partisan déclaré de la peine de mort.

N'empêche ! A l'heure où dans notre beau pays on s'inquiète quand un tueur en série américain qui séjourne dans le couloir de la mort tousse un peu, je trouve le silence de nos médias incongru, comme lorsque,  habitué à entendre le train passer, il vous manque quelque chose inconsciemment les jours de grève.

Où est passé leur furieux enthousiasme pour les coups d'Etat printaniers ?

Qu'est-ce donc qui les distrait de leur fameux devoir de veille/conscience/mémoire (on s'y perd un peu en matière de devoirs) .

105 commentaires:

  1. Paul-Emic, peut être ils ( les médias )ont des priorités ou des préférences;-)

    RépondreSupprimer
  2. Des priorités et des préférences, il n'y a aucun doute . Ils en ont . Ils n'ont même que ça.

    RépondreSupprimer
  3. Paul-Emic, dans ce cas là ils sont comme tout le monde.

    RépondreSupprimer
  4. peut-être, mais le problème en démocratie c'est que la presse a un rôle essentiel à jouer. on ne peut exercer pleinement son rôle de citoyen sans être informé objectivement.
    On observe, dans les démocraties occidentales et je pense plus particulièrement en France, qu'il y a une sorte d’inversion. L'information est prodiguée en fonction d'un but à atteindre rejoignant en cela la propagande des pays totalitaires.
    Donc nos démocraties n'en sont plus vraiment malgré les apparences.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec vous. Il y a beaucoup de propagande et de désinformation dans la presse ainsi que les nondits tout à fait intempestifs. Et nous avons pu observer cela avec les événements en Ukraine.
    Si vous êtes à la recherche de l'information objective, mon cher Paul-Emic, vous êtes un rêveur.

    RépondreSupprimer
  6. A défaut une information plurielle me satisferait, mais là non plus le compte n'est pas bon;

    RépondreSupprimer
  7. L'information plurielle donne embarras de choix à ceux qui ne peuvent pas forcément faire le choix entre l'information et la désinformation. Tout le monde n'a pas la capacité de discernement Donc, c'est pas bon du tout.

    RépondreSupprimer
  8. si on admet que les gens seraient incapables de discernement il faut reconnaître que la démocratie est une impasse et arrêter de vouloir imposer une démocratie viciée aux quatre coins du monde à coup de bombes si nécessaire.
    Moi ça ne me dérange pas je ne suis pas un furieux démocrate.

    RépondreSupprimer
  9. Je suis d'accord, cher Paul Emic. Et je ne suis pas une furieuse démocrate non plus. Et malheureusement pour la démocratie , beaucoup de gens ne sont pas capables de réfléchir et de distinguer le vrai du faux. Mais ce n'est pas toujours leur faute. Cela rassure ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Clairement ils sont trompés et manipulés.
    Reste après la volonté de se retourner ou pas vers l'entrée de la caverne pour faire la part des ombres et de la réalité.

    RépondreSupprimer
  11. Oui, bien sûr, mais il faut aussi être conscient. Il y en a certains qui ne se posent même pas de questions, c'est là aussi le problème.

    RépondreSupprimer
  12. finalement politiquement nous ne sommes pas si divergents que cela .

    RépondreSupprimer
  13. Ah bon ? Vous avez voté qui aujourd'hui ? ;-)

    RépondreSupprimer
  14. si le maire de ma ville n'avait pas déjà été élu je doute que nous ayons voté du même bord mais je vois que sur certains points nous avons des convergences... et certainement de nombreuses divergences :-D

    RépondreSupprimer
  15. Excellent, comme ça il y a un équilibre dans notre couple virtuel, mon cher Paul-Emic.;-)

    RépondreSupprimer
  16. je ne sais pas si c'est le cas mais il est vrai que je ne m'attendais pas à vous voir prendre une position plutôt hostile à la démocratie à l'occidentale. Comme quoi il ne faut désespérer de rien :-)

    RépondreSupprimer
  17. Moi, prendre une position hostile à la démocratie à l'occidentale ? ;-. Jamais de la vie!!! A moins qu'il y ait un jeu de mots ou d'esprit quelque part dans votre phrase, comme d'habitude, d'ailleurs, mon cher Paul-Emic

    RépondreSupprimer
  18. pourtant quand je vous ai fait remarquer que les électeurs ne s’intéressaient pas vraiment à leur sort en me servant de l'allégorie de la caverne de Platon, c'est bien vous qui avez renchéri en ajoutant :
    Oui, bien sûr, mais il faut aussi être conscient. Il y en a certains qui ne se posent même pas de questions, c'est là aussi le problème.
    On ne peut pas imaginer qu'une démocratie fonctionne malgré ses citoyens, ce qui pourtant est bien le modèle de démocratie à l'occidentale.

    RépondreSupprimer
  19. J'ai parlé de l'absence de la conscience chez beaucoup de monde. C'est vrai, les gens ne sont pas encore réveillés et le pire c'est qu'ils ne le savent même pas.

    Vous voulez dire qu'ici sous une couverture démocratique on vit sous une dictature ?

    RépondreSupprimer
  20. Je le dis et je l'affirme en effet .

    RépondreSupprimer
  21. Alors, comment réveiller ceux qui dorment d'un sommeil profond ?

    RépondreSupprimer
  22. C'est une question importante qui dépasse la simple boutade . En fait c'est tout le problème de la France contemporaine. Comment sortir nos concitoyens de la narcose entraînée par les allocations diverses et la peur que distille l'antiracisme ?
    Les municipales sont peut-être l'amorce du réveil mais rien de certain.

    RépondreSupprimer
  23. "la peur que distille l'antiracisme"
    vous êtes sérieux ?

    RépondreSupprimer
  24. Naturellement que je suis sérieux.
    L'antiracisme légitime n'a pratiquement plus lieu d'être dans ce pays et surement pas contre ceux auquel on l'applique . Par contre c'est une arme formidable pour tenir et même terroriser les masses.
    Alain Finkelkraut qui n'est pas un penseur du FN l'a bien dit avec sa phrase
    "L'antiracisme est le communisme du XXIème siècle."

    RépondreSupprimer
  25. Et le communisme du xx ème, c'est quoi ?

    RépondreSupprimer
  26. Le communisme du XXème siècle c'est le communisme et vous êtes mieux placée que moi pour savoir ce qu'il a fait et détruit.

    RépondreSupprimer
  27. Mon cher Paul-Emic, si vous faites allusion à l'URSS, vous le savez aussi bien que moi, que ce n'était pas un régime communiste, en tout cas nous ne sommes pas arrivés jusqu'au là. Mais c'était plutôt du socialisme détourné.

    RépondreSupprimer
  28. En Occident parler du communisme c'est en fait parler du soviétisme Russe ou des diverses dictatures qu’il a inspiré, pas de la doctrine politique théorique.
    Quand Finkelkraut parle de communisme du XXIème siècle il parle de la dictature psychologique voire dictature tout court que cela implique.

    RépondreSupprimer
  29. Les occidentaux ont toujours un avis sur tout. Mais dans ce cas là ils ont surtout un avis.

    RépondreSupprimer
  30. sur le dictature soviétique ou sur la dictature antiraciste ?

    RépondreSupprimer
  31. La dictature soviétique
    Votre "le" est un jeu de mots ?

    RépondreSupprimer
  32. non pas du tout c'est juste une faute de frappe

    RépondreSupprimer
  33. A votre contact, je commence à chercher le jeu de mots partout ;-)

    RépondreSupprimer
  34. "Alors, comment réveiller ceux qui dorment d'un sommeil profond ?"

    Et si je ne veux pas qu'on me réveille, moi ?
    Le sommeil, c'est sacré.

    RépondreSupprimer
  35. @ la mouette
    Sur le point précis dont nous parlons tu n'es même pas réveillée tu es aux aguets ;-)

    RépondreSupprimer
  36. @ Bielka

    Oui ça me fait sourire qu'à chaque phrase vous cherchiez un jeu de mots, mais il n'y en a pas tant que ça quand même .

    RépondreSupprimer
  37. @ Bielka
    vous pensez donc qu'en Occident nous nous méprenons sur la réalité de la dictature soviétique ?
    pourtant ce sont les peuples de l'Est qui l'ont mise à bas, non ?

    RépondreSupprimer
  38. Ce n'est pas grave, La Mouette, faites de beaux rêves.

    Oui, Paul-Emic, .J'ai seulement dit que nous n'avions jamais connu le régime communiste.

    RépondreSupprimer
  39. Le communisme idéalisé certainement pas, mais même celui là doit être une horreur à vivre.

    RépondreSupprimer
  40. "Idéalisé" serait beaucoup mieux à vivre, mais c'est de l'ordre de l'utopie. Sinon, je n'ai pas connu des temps d'horreurs, moi. N'oubliez pas que je suis plus jeune que vous, beaucoup plus jeune.;-)

    RépondreSupprimer
  41. quand vous êtes née on collait encore les dissidents en hôpital psychiatrique, on les démettait de leurs titres et fonctions, on les déportait ou assignait à résidence, c'est sûr qu'à côté des années 30 c'était de l'amateurisme petit-bourgeois, mais quand même...

    RépondreSupprimer
  42. Vous êtes en forme aujourd'hui ;-). En 1971 ?

    RépondreSupprimer
  43. Oui en 71
    L'affaire Sakharov s'étale du début des années 70 jusqu'à la chute de l'URSS, Soljenitsyne a été expulsé d'URSS dans les années 80, pour les plus connus ici.
    Piotr Grigorenko un de vos compatriotes, ancien colonel, défendait le droit des Tatars et les Droits de l'Homme en général, placé en hôpital psychiatrique en 69. En 71 son médecin diagnostique qu'il n'est pas malade, celui-ci est alors déporté pour 7 ans dans un camp de travail en Sibérie.
    etc ...
    Effectivement il ne se passait plus grand chose quand vous êtes née Bielka.

    RépondreSupprimer
  44. Non, effectivement.
    Vous avez vu le film "Good-bye Lenine" ?

    RépondreSupprimer
  45. non mais j'en connais le thème

    RépondreSupprimer
  46. le thème du film, les grandes lignes, un jeune homme qui reconstitue l'environnement de la RDA soviétique pour ne pas faire un choc à sa mère qui vient de sortir du coma.

    RépondreSupprimer
  47. Oui, mais ce genre de films il faut regarder, parce qu'il vous donne des émotions. Vous comprenez ?

    RépondreSupprimer
  48. les émotions j'en ai ma dose pas besoin d'aller pleurnicher au cinéma, je n'y vais plus beaucoup mais tant qu'à faire je préfère les fils d'action ou drôles bien que ce soit un genre qui se meure

    RépondreSupprimer
  49. Dommage, avoir des émotions ne veut pas forcément dire "pleurnicher", tout simplement être touché. Vous n'aimez pas être touché, mon cher Paul-Emic ?

    RépondreSupprimer
  50. ce n'est pas une sensation que je recherche surtout venant de pure fiction. Ce genre de film est aux émotions ce que le hamburger est à la nourriture.

    RépondreSupprimer
  51. Paul-Emic, ne m'énervez pas !!! Vous n'avez pas vu ce film, vous avez juste lu un bref pitch, alors, abstenez vous de donner les commentaires sur qch que vous ne connaissez pas.

    RépondreSupprimer
  52. :-))))
    je ne l'ai pas vu mais je parle de l'essence même de ce genre de film qui est de créer des émotions fausses puisque issues de situations factices.
    D'ailleurs les acteurs vous le diraient, il est bien plus facile de faire pleurer que de faire rire.
    Comme le système commercial vise à la facilité on trouve bien plus de films qui font pleureur la ménagère de moins de 50 ans que de films qui la feraient rire.

    Énervez vous maintenant :-)

    RépondreSupprimer
  53. Chiche !!!énervez vous vous même !!!

    On ne peut pas tout généraliser, et surtout donner de l'opinion sur qch que nous ne connaissons pas. venant d'un homme intelligent comme je vous perçois, cette attitude m'étonne.

    RépondreSupprimer
  54. nobody is perfect.

    Je ne critique même pas le film, je ne l'ai pas vu, je ne prends pas au sérieux ce genre de film et je n'ai pas envie d'y ressentir des émotions .
    Je préfère un bon documentaire sur les Aztèques et c'est mon droit le plus strict

    RépondreSupprimer
  55. Vous parlez l'anglais tout d'un coup ? ;-) En plus,vous avez des préjugés en vers qch que vous n'avez même pas vu. En plus vous ne me faites pas confiance quand je vous dit que c'est un bon film et que cela vaut la peine de le voir. Après on pourra en discuter. En plus, vous commencez à avoir des doutes bizarres à mon égard, genre "combien de personnes tapotent sur un clavier". Qu'est-ce qui vous prend ? ;-), mon cher Paul-Emic

    RépondreSupprimer
  56. il ne s'agit pas de préjugés envers CE film, c'est un genre de film que je n'aime pas a priori mais si j'ai l'occasion je le regarderai et on en parlera.
    Nobody's perfect c'est une expression connue, anglaise certes mais qui a dépassé ses frontières.

    RépondreSupprimer
  57. Oui, je sais. Il s'agit du film avec Merilyn Monroe "Certains l'aiment chaud". Mais, la phrase était prononcée tout à fait sur un autre sujet, ah ?

    RépondreSupprimer
  58. c'est le propre des citations d'être servies hors de leur contexte.

    RépondreSupprimer
  59. "Certains l'aiment chaud" fait partie des films que vous affectionnez, apparemment.

    RépondreSupprimer
  60. je l'ai vu très jeune mais effectivement c'est un film que j'ai aimé sans en comprendre à l'époque toutes les subtilités

    RépondreSupprimer
  61. Moi aussi je l'ai vu jeune et j'ai adoré. Je l'ai vu plusieurs fois. J'adore les films qui me font rire. Et vous ?

    RépondreSupprimer
  62. Il y en a assez peu mais j'adore.

    RépondreSupprimer
  63. j'ai adoré "Le père Noël est une ordure".
    Mais il fallait le voir à l'époque car le contexte social a évolué depuis. Aujourd'hui le Bobo est devenu commun, le travesti est décoré de la Légion d'Honneur et l'immigré est notre devenir, quant au SDF c'est notre reproche permanent. Il est interdit de se moquer de tout cela.

    RépondreSupprimer
  64. J'aime aussi ce film. Mais la première fois quand je l'ai vu je venais juste de commencer à apprendre la langue français, donc je n'ai pas compris grande chose et j'étais furieuse. Après je l'ai revu.

    RépondreSupprimer
  65. dans un film où ça fuse en permanence c'est sûr , il faut maîtriser la langue.

    RépondreSupprimer
  66. Oui, c'est surtout Josette qui fuse dans ce film. Elle m'énervait tellement, que j'étais prête à l'étrangler.

    RépondreSupprimer
  67. Pauvre fille , Parce que je voulais l'étrangler ? ;-)Mais elle me donnait cet envie, je n'y suis pour rien.

    RépondreSupprimer
  68. C'est quand même une victime de la vie :-)

    RépondreSupprimer
  69. Oui, mais elle s'y plait bien, je crois.

    RépondreSupprimer
  70. c'est vrai, Josette représente les prémices de cette classe d'assistés irresponsables et glandeurs qui a tant prospéré depuis.

    RépondreSupprimer
  71. Josette et la prospérité, cela se marie ensemble, vous croyez ?

    RépondreSupprimer
  72. elle non mais elle est emblématique d'une sous classe qui malheureusement s'est largement multiplié depuis

    RépondreSupprimer
  73. Cette classe s'est largement multiplié depuis, malheureusement. Mais il ne s'agit pas de la prospérité, mon Cher Paul-Emic.

    RépondreSupprimer
  74. prospérer cela veut dire aussi être en période de croissance c'est un peut différent du mot prospérité.
    Nul ne peut nier que la misère ait augmenté ces 30 dernières années.
    C'est aussi une antiphrase, c'est à dire que j'utilise un mot qui évoque un certain bien-être pour décrire la misère.

    RépondreSupprimer
  75. A vous connaitre, j'aurais du chercher un jeu de mots ou un double sens;-)Par contre pourquoi vous utiliser le mot "sous classe", ce n'est pas gentil !:-)

    RépondreSupprimer
  76. j'ai utilisé le terme sous classe non pas de manière péjorative mais parce cette catégorie d'assistés est à mon avis partie du prolétariat qui constitue une classe à part entière. J'aurais pu, comme les marxistes l'appeler lumpen prolétariat, ce aurait pour le coup été plus méchant mais peut-être plus vrai.

    RépondreSupprimer
  77. Vous, méchant, est-ce possible! ;-)
    Seulement un tout petit peu cynique, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  78. Vous, réaliste ? ;-)
    Vous m'aviez pas dit que vous étiez un rêveur ? Ou c'était dans une vie antérieure ?

    RépondreSupprimer
  79. vous me prenez au piège de mes contradictions. Je pense être les deux aussi bizarre que cela puisse paraître.
    Je suis comme Taubira j'enchante la réalité :-D

    RépondreSupprimer
  80. Pouvez vous enchanter ma réalité, Monsieur Merlin Enchanteur ?;-)

    RépondreSupprimer
  81. je vais le faire à la Britney Spears
    "Oups ! "

    RépondreSupprimer
  82. Paul-Emic ! Vous m'enchantez, vraiment ! venant de vous ...;-)

    RépondreSupprimer
  83. A la Britney Spears ? Je croyais que vous n'aimiez pas danser, Cher Paul-Emic ? Qu'est-ce qui vous prend? ;-)

    RépondreSupprimer
  84. si on se met à parler de danse ici mes lecteurs habituels vont me lyncher .

    RépondreSupprimer
  85. Lyncher ? A ce point ? Vous exagérez un peu. Sur cet article il n'y a que vous et moi, j'ai vérifié. Je vous signale aussi que c'est bien vous qui s'est déguisé hier en Britney Spears. Et Britney Spears qui ne danse pas, n'est pas une vraie Britney Spears. ;-).

    RépondreSupprimer
  86. la pauvre elle a de plus en plus de mal à danser semble-t-il, mais elle a eu son heure de gloire.

    RépondreSupprimer
  87. Elle a aussi son petit côté jeune fille, non ?

    RépondreSupprimer
  88. Elle a aussi son petit côté jeune fille, non ?

    RépondreSupprimer
  89. elle a pris quelques kilos ce qui ne pardonne pas dans son métier.

    RépondreSupprimer
  90. Vous écoutez souvent Britney Spears ?

    RépondreSupprimer
  91. je ne connaissais pratiquement que de nom et j'ai découvert il y a quelques jours sur Youtube quelques vidéos.
    C'est distrayant.

    RépondreSupprimer
  92. Curieux, mais je ne suis pas du tout fan de Britney Spears, même si je l'a trouve pas mal.

    RépondreSupprimer
  93. Je ne suis pas "fan" non plus, mais vous savez, nous les petits vieux, nous ne boudons pas notre plaisir quand nous voyons un petit morceau de chair fraîche :-))

    RépondreSupprimer
  94. Mais vous êtes déguelasse !;-)Et après vous me demandez ce que je pense de DSK ? Franchement ? Vous n'avez pas honte ? ;-)

    RépondreSupprimer
  95. :-D
    la chair plus très fraîche de Britney Spears est dans le domaine public.
    Comme dit le proverbe "un chien regarde bien passer un évêque"

    RépondreSupprimer
  96. Paul-Emic, pourquoi vous utilisz cette expression ? Vous vous mettez en position inférieur par rapport à Britney Spears ?

    RépondreSupprimer
  97. non, cette expression signifie que quel que soit le rang que l'on occupe il y a une égalité fondamentale entre les êtres.
    le chien n'est en rien inférieur à l'évêque en ce qui concerne la liberté de regarder, pour ce cas précis.

    RépondreSupprimer
  98. Merci pour la précision par rapport à cette expression, car je la connais mais avec un autre nuance. Mais il y a parfois des expressions à doubles sens.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.