En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 4 mars 2014

Le Contrarien Matin - Décryptage quotidien et sans concession de l'actualité économique

Le Contrarien Matin - Décryptage quotidien et sans concession de l'actualité économique



La crise ukrainienne disséquée en profondeur par Charles Sannat.

Il va au fond des choses et nous montre qu'en fait les Russes n'ont pas d'autre option que celle choisie.

4 commentaires:

  1. Certes nous devons partager plusieurs lectures communes.

    RépondreSupprimer
  2. Il ne fait aucun doute que Poutine voudra éviter la guerre et mettra tout en œuvre pour contrer les faiseurs de guerre, la plupart du temps les mêmes.

    Rien n'est encore joué pour les bellicistes à courte vue. Cependant un scénario catastrophe n'est pas à exclure.

    La diplomatie française, ridicule caniche de Big Brother, me paraît durablement disqualifiée dans cette affaire ukrainienne, économique et militaire certes, mais aussi ethnique. En revanche celle de l'Allemagne semble prendre l'ascendant, voilà une singulière nouveauté.

    Que l'Ukraine soit "neutralisée" comme une zone tampon, serait pour l'instant un moindre mal tant la tension est grande. Les Européens n'ont plus vocation à s'entretuer pour des intérêts qui ne sont pas les leurs. D'autres périls les menacent, autrement plus sérieux ceux-là.

    Que Bernard-Henri Lévy et sa clique aillent mourir pour Kiev si ça leur chante, nous ne les suivrons pas.

    Deux articles intéressants de Guillaume Faye ont retenu mon attention, je les soumets à votre bon vouloir.

    3 mars. « Ukraine : comprendre la position russe »
    11 février. « Vive Poutine, la bête noire des bien-pensants »

    Guillaume Faye : "J'ai tout compris" www.gfaye.com/

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour les liens
    Je relève que béhachehelle menace d'utiliser contre Poutine les méthodes qui ont été utilisées contre son homologie ukrainien.
    Cela veut dire que l'Occident revendique clairement la paternité du coup d'état et que du coup ça discrédite toutes le rodomontades d'Obama, Kerry, Hollande, Ayrault, Cameron et justifie pleinement la réaction de Poutine.
    J'attends avec impatience que ce guignol passe la frontière russe.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.