En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 18 novembre 2012

L'ajustice persiste dans l'ignominie.

Ermont, Val d'Oise.
Un bijoutier menacé à l'aide d'une arme à feu par un "jeune", blesse son adversaire avec sa propre arme.
Au lieu d'être décoré, cet homme est mis en examen.
Ainsi va la France.


 Encore une fois Konk a le trait juste

3 commentaires:

  1. C'était les 90.
    Un commercant à Strasbourg avait piégé un poste à transistors.
    Le machin pète, le cambrioleur a l'oeil crevé.
    Je me dis : c'est vrai que le commercant, il exagère peut-être quand même, puis j'apprend par la press que c'était la 13 ème fois qu'il était braqué.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis stupéfié par la passivité des Français ou de ce qui en tient lieu

    RépondreSupprimer
  3. Un braquage qui tourne bien.

    Coach Berny, journaliste indépendant.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.