En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 7 juin 2018

La haine du mâle blanc, le nouveau racisme

Nous sommes trahis par nos élites. Cette phrase est en passe de devenir (malheureusement) une banalité.
Et ce n'est pas qu'une phrase facile lancée en l'air.

La dernière manifestation est la déclaration de Françoise Ryssen, qui, outre le fait qu'elle envisage les moyens d'information comme des moyens d'endoctrinement et de propagande  -  on est bien loin de l'idéal républicain dans lequel la presse informe le peuple pour le rendre apte à voter en toute connaissance de cause - ostracise le "mâle blanc" comme cause de tous nos maux.

J'ignore qui est ce mâle blanc comme je ne sais pas ce qu'est un Français moyen.
Ce que je sais c'est que si on assimile le "mâle blanc" à un individu réactionnaire, ce n'est certainement pas lui qui est la cause de la situation actuelle car il n'a jamais été associé au pouvoir depuis au moins 50 ans.
Depuis au moins 50 ans, le pouvoir est détenu par des girouettes sans âme et sans courage, toujours prêtes à se plier à la moindre menace  du moindre lobby du moment qu'il soit à tendance féministe, homosexualiste ou philo-allogène. Regardez par la fenêtre et contemplez le résultat ! 
Si les principes de cet hypothétique "mâle blanc" avaient été appliqués, la France serait toute autre, probablement plus paternaliste et plus ordonnée, l'antithèse de la France d'aujourd'hui qui est avouons le, féminine donc bordélique (pardon mesdames je parle du principe féminin, pas d'une d'entre vous en particulier) .

On le dit peu mais le capital des USA est détenu depuis des lustres par les femmes et non pas par le "mâle blanc". J'ignore ce qu'il en est en France, car ici  les cercles de pouvoirs n'aiment pas les études qui dérangent, mais il n'y a pas de raison que nous soyons sur un schéma différent.
Depuis quelques années, le pouvoir des lopettes  a évolué puisqu'il s'est clairement féminisé et homosexualisé. Plutôt que féminisé, il faudrait dire féministé ce qui est plus conforme à la réalité.
Ces deux communautés ont en commun plusieurs aspects délétères  mais certainement celui qui les lie le plus c'est la haine d'un mythique "mâle blanc" supposé dominateur. Peu importe que ce soit le "mâle blanc" qui leur ait permis d'accéder au pouvoir, qu'il soit très tolérant et peu porté à la revanche.
Pourquoi le "mâle blanc" (que je vais abréger en MB) est-il l'objet de leur acrimonie ?
Tout simplement parce que le MB a bâti une civilisation pluri millénaire alors que ces deux communautés au pouvoir depuis peu se voient déjà aux bords de l'abîme.
La civilisation européenne occidentale ne survivra pas à un siècle de leur domination.
Elles en sont conscientes et comme leur idéologie de gauche ne leur permet pas d'assumer leurs fautes (responsables mais pas coupables) il faut que les fautifs soient ailleurs.

Si vous enlevez les féministes, les homosexuels, les 50 nuances de gris et les femmes, il ne reste que le fameux MB, lequel se retrouve ostracisé ou plutôt transformé en bouc émissaire, cet animal chargé de tous les péchés d'une communauté dans l'Antiquité .

Certes le MB a beaucoup péché  mais certainement pas par où l'on croit.
Il a surtout et avant tout péché par tolérance. Tant que le MB a été viril et responsable, le monde a poursuivi sa marche. La vie n'est pas un long fleuve tranquille et il y a eu des cascasdes et même des cataractes à franchir, Quand le MB a permis aux principes féminins de s'installer dans le domaine public, alors tout s'est délité.
En moins d'un demi siècle, la famille, la religion, les principes virils de la loi se sont délités. Il n'en reste déjà presque plus rien. Cela terminera par un cataclysme et nous serons remplacés non pas par cette civilisation de lopettes que tous appellent de leur vœux, mais par une civilisation dite de soumission, c'est à dire d’irresponsables notoires et d'autoritarisme masculin exacerbé, ce qui n'a bien sûr rien à voir avec le paternalisme.
Ceux qui auront détruit notre civilisation seront naturellement les premier à en pâtir, mais cela nous ne le regretterons pas.


7 commentaires:

  1. Tout ça n'est pas tombé du ciel, c'est planifié.
    C'est l'Ecole de Francfort : juifs immigrés aux US les années 50 - dont cette pourriture de Theodor Adorno.
    Le but de ce lobby est de mettre à mort la race blanche chrétienne européenne.

    Exemple : Les logiciels (IBM) des missiles sont programmés sur deux chiffres : 99. Dans un an, en 2000, ils seront obsolètes, ainsi, Clinton les distribue généreusement sur la Serbie à 95% chrétienne.
    Résultat : un an après, le Kosovo est passé 95% muzulmantes.

    Etc, etc, etc.

    C'est pourtant pas difficile.. suffit de demander ;) ;)

    Note : l'Ecole de Francfort s'installe le lendemain de la création de l'Etat des Juif.

    RépondreSupprimer
  2. Tout cela est limpide !
    Et tu as vu les pubs ?
    Les bobos-bobottes cons(nes) et cepteurs(ptrices) s'en donnent à coeur joie.
    Tu as la bonne femme qui fait un voeu en sirotant son café que son mec vient de lui apporter et là, tu vois la falaise s'ouvrir et le mec tomber...
    Tu as la pétasse qui jongle avec une bouteille d'huile d'olive que son mec a achetée chez Lidl, qui la casse bien sûr, et que c'est elle qui s'éclipse pendant que le mec va devoir nettoyer (avec le sourire et sans râler, sinon elle va demander le divorce).
    Tu as la grognasse chez le marchand de lunettes, qui harcèle le vendeur et lui pique ses lunettes, sans que celui-ci ne lui retourne une baffe illico, sinon il est bon pour Pôle emploi, après le tribunal.
    Tu as le père de famille qui regarde un matcheu de foute sur son mobile pendant que son enfant est sur scène à faire de la musique ou du théâtre. Salaud de père MB ! Heureusement que c'est la mère lesbienne qui a la garde !

    Et tous les jours sortent de nouvelles pubs putassières, c'est glam et tendance chez les fils de pub

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme toi, les rares fois où je passe devant la télé j'ai noté ce genre de conneries. ça va de pair avec la novlangue puisque clairement nous sommes de plain-pied dans le monde d'Orwell

      Supprimer
  3. EQUALIZER9/6/18 12:12

    Même des zarbis disent que si Israël existe c' est à cause des "nazis" qui les ont tant et tant et ratatant ... mouais , sauf qu' en 1916 le Foyer national juif (Balfour) on peut pas en accuser les "nazis" , quoique ... si on gratte bien , les "nazis" ça remonte à loin , déjà Ramsès II ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce qu'ils disent ou du vent c'est malheureusement pareil.
      De toute façon nazis, Israël, muzz ce sont tous des satanistes qui concourent à leur façon vers le même objectif.

      Supprimer
  4. Et même que c'est pas fini ^^
    Carine005

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.