En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 12 février 2014

La visite américaine

La visite du président français outre Atlantique comme on dit dans les articles de journaux est certainement préparée de longue date mais elle offre néanmoins des points saillants qui méritent qu'on s'y attarde.

J'en fais l'analyse suivante.
Dans un premier temps, le président français effectue une visite politique et mémorielle. Oui nos deux républiques proviennent des mêmes divagations philosophiques et maçonniques, nous sommes bien de la même eau malgré nos divergences ponctuelles. Le président français renouvelle son allégeance au grand frère américain qui l'assure de sa protection indéfectible.
Je résume  espionnez tout ce que vous voudrez mais soyez discrets. Réponse on fera plus attention.

Question du président français : j'aimerais accéder aux dossiers de certains de mes dissidents anti-mondialistes, nationalistes et anti-sionistes, mais ces petits futés  communiquent via les réseaux sociaux de vos majors informatiques qui font la sourde oreille à mes demandes. Pourtant vous le savez bien, ce qu'ils font est très mal, vous en avez mis à Guantánamo pour moins que ça.
Réponse : Je suis de tout cœur avec vous , vous irez les visiter dès demain avec un message spécial de ma part. Mais ils vous en veulent de les avoir taxé.
- Je sais bien mais il fallait que j'aie de quoi négocier.

Grande claque dans le dos à décoller les poumons : Allez-y Françoâââ, ça se passera bien.

Tout cela n'est que la fiction bien sur, sauf si dans quelques semaines ...

6 commentaires:

  1. Pas tant de la fiction que ça...
    Sans oublier, le gros accord transatlantique, autre quenelle bien plus nocive que celles de Dieudonné !

    RépondreSupprimer
  2. ça c'est une quenelle que nous aurons du mal à digérer

    RépondreSupprimer
  3. C'est très bien résumé.
    Va voir le commentaire de Dim !

    RépondreSupprimer
  4. nonon ^^
    Un commentaire sous mon billet sur Dresde !

    RépondreSupprimer
  5. ok :-)
    je l'avais lu en fait; c'est bien ce que nous disons tous à notre façon

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.