En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mardi 11 février 2014

La librairie Facta attaquée pour la seconde fois


Seconde attaque de la librairie Facta d... par ERTV

6 commentaires:

  1. Il y en a eu une autre à Nantes aussi !
    Sus aux librairies, ils disent...

    RépondreSupprimer
  2. oui ça les gêne vraiment le fait qu'il puisse y avoir une pensée dissidente.

    RépondreSupprimer
  3. Les racailles de Rennes, les Femen, la LDJ et le Bétar, le saccage de cette librairie, les provocations policières multiples, tous ces événements, ne peuvent se produire qu’avec l’aval, la complicité, la couverture et la logistique du pouvoir en place.
    Ces groupuscules sont noyautés et manipulés dans le but de provoquer des réactions (si possible violentes) de la part des organisations patriotes.
    Une fois ce résultat obtenu, les apprentis sorciers –inutile de les nommer – comptent sur le « sursaut » d’une partie de la population pour qu’elle demande la mise au pas de ces organisations patriotes, arrivant ainsi au résultat désiré.
    Souvenons-nous des BR en Italie ou la RAF en Allemagne (elles aussi manipulées) qui imaginaient les mêmes manips.
    Monsieur Valls devrait peut-être expliquer pourquoi il ordonne à sa police de traiter différemment ses casseurs protégés et les Français qui s’opposent à cette dictature socialiste, si ce n’est pour provoquer des divisions et semer le trouble en France…
    La répression est son arme, évitons de lui fournir des prétextes.

    RépondreSupprimer
  4. Véritable milice du pouvoir, ces groupes de voyous peuvent tout se permettre vu qu'ils profitent d'une totale impunité pour ne pas dire plus...
    Serait-on en train de gagner la bataille des idées pour que tous ces enragés perdent à ce point leurs nerfs et montre le vilain groin des bolchos, gardes rouges et autres "sans culottes" ?

    RépondreSupprimer
  5. en tout cas ça les dérange

    RépondreSupprimer
  6. Alors Waldo, tu boudes toujours ?

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.