En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 31 janvier 2013

Un député martiniquais, de gauche, s'oppose au mariage homo




Une petite perle découverte via Nouvelles de France


Non seulement il s'y oppose mais avec les seuls arguments qui vaillent, la tradition et le bon sens.
Ne lui reste-t-il plus qu'à quitter la gauche puisque celle-ci semble vouloir se résumer désormais à deux projets porteurs, le mariage homo et le droit de vote accordé aux étrangers ?
Sur ce dernier sujet, peut-être qu'un député mahorais viendra nous expliquer que ce n'est pas exactement une bonne idée ? Quoi qu'on puisse en douter, l'unique députée de ce département envahi et sinistré appartient au MoDem.

Nestor Bruno Azérot est membre du groupe parlementaire Gauche démocrate et républicaine regroupant élus du Front de Gauche très gay-friendly et des députés ultramariens de gauche qui semble-t-il le sont un peu moins.
A la Martinique il est apparenté au rassemblement démocratique martiniquais qui est un parti autonomiste dont il est le seul député.

6 commentaires:

  1. Magnifique intervention !
    Bravo et merci à toi d'avoir déniché ça.
    Je la reprends sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  2. Le seul député sur 580 (?) à avoir le tête sur les épaules et le courage de dire ce qu'il pense.

    RépondreSupprimer
  3. Seuls 97 députés ont osé voter contre l'article 1 !
    Une fois de plus, ces gens-là trahissent la volonté populaire puisqu'il semblerait que 67% des Français soient opposés au mariage, à la conception et à l'adoption par les homosexuels. Tout comme 55% étaient contre le traité européen et plus de 70% contre l'abolition de la peine de mort (à l'époque...)

    RépondreSupprimer
  4. ces empaffés de députés de droite étaient pour beaucoup absents comme cela, aux uns ils peuvent dire je n'ai pas voté contre et aux autres je n'ai pas voté pour.

    RépondreSupprimer
  5. Il est même assez étonnant qu'il ait été le seul député Domien à s'opposer.
    Je ne sais pas comment Taubira va expliquer ça aux Guyanais.

    RépondreSupprimer
  6. je pense qu'après avoir tant donné au NOM, elle n'aura plus besoin de mettre les pieds en Guyane.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.