En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 10 octobre 2010

La manne

La manne, cette substance miraculeuse qui a permis au Peuple Elu de survivre pendant ses premiers mois dans le désert, a réapparu en France au début du XXIème siècle après JC.
En abrégé, la manne se nomme l'AME, preuve qu'il s'agit bien d'une manifestation divine.
D'aucuns nomment la manne ou l'AME, l'aide médicale d'Etat, mais c'est juste pour laïciser cet acte divin.

A  quoi sert l'AME ?
Vous êtes un pauvre immigré clandestin dit sanpapié et ne voilà-t-il pas que votre enfant a une bronchite ou que vous même attrapiez un lumbago.
Ailleurs ce serait la catastrophe : la souffrance ou les services de l'immigration sur le dos. Voire plus probablement les deux.
Ici non.
Vous vous pointez chez le médecin avec votre carte de sécu de clandestin ou votre carte officielle de clandestin (?) et vous criez AME ! et le médecin ou l'hôpital vous soignent tout de suite et gratos.
Si le médecin est complaisant parce qu'il niche au coeur de la cité et qu'il tient à sa peau vous pourrez même soigner à distance tout votre bled.

Autre cas. Vous êtes citoyen d'un pays outre mer de l'autre côté de la Mare et vous avez une maladie que vos médecins ne peuvent pas soigner  parce que l'argent destiné aux hôpitaux sert à garnir les coffres de banques installées loin des vicissitudes  de notre monde si vil.
A moins qu'il ne serve à armer quelque groupe terroriste, bonne assurance sur la vie si le vent venait à tourner.
Bref,  on ne peut vous soigner ici, mais là-bas il existe un pays peuplé de demeurés, le pays de cocagne.
Tu peux y aller et gagner ta vie avec ta queue, mais tu peux aussi y aller, te faire soigner gratos et revenir ici.
N'oublie pas de ramener une pleine valise de médicaments et dis leur merci en les traitant de sale race, ils aiment bien cela ces demeurés. Qui d'autre emprunterait pour soigner gratuitement la misère de monde que des demeurés ?
La divine providence est vraiment sans limite.

2 commentaires:

  1. Je savais ! ...mais je tenais à dire que c'est excellemment raconté ...

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.