En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 14 octobre 2010

De la retraite des moutards.

Je n'ai pas parlé des retraites jusqu'à présent parce qu'en fait ce "débat" ne m'intéresse pas.
Travailler deux ans de plus m'indiffère totalement parce que j'ai toujours été opposé à la réforme mitterrandienne de la retraite à 60 ans. Voilà pour la forme.
Sur le fond, j'estime que ce ne sont pas aux suppôts de mondialisme favorables à l'ouverture des frontières à tous vents, à la disparition de la nation, à "l'apatridisation" des entreprises de venir pleurnicher parce qu'il y a un prix à payer.
Je voudrais juste intervenir sur l'appel de la gauche à faire descendre les moutards dans la  rue.
Je dis à ces morveux lycéens, oser imaginer ce que sera sa retraite dans 50 ans c'est vraiment faire preuve d'un esprit ratatiné.
Un bon moyen de vous assurer une bonne retraite, c'est de faire des enfants et de mettre de l'ordre à gauche en vous interrogeant sur tout le "bien" que vous apporte l'UE, la mondialisation et l'importation de masses musulmanes africaines incultes. Vous aurez assez de 50 ans pour mener cela à bien..

4 commentaires:

  1. Oh ! ...que oui !
    Ils feraient pas mal de lire le lien que j'ai mis sur mon blog aujourd'hui .. les morveux ....histoire de mieux connaitre la UE ...

    RépondreSupprimer
  2. Quelle bande de trous du culs qui ne connaissent rien à rien, qui n'ont même pas l'age de voter, et pour qui c'est surtout l'occasion de ne pas aller en classe de foutre le bordel et d'aller titiller les CRS comme s'ils étaient dans un jeu vidéo. La législation sur les mineurs les rend irresponsables. Il y en a un à Montreuil (origine ethnique ignorée) qui ne pourra pas faire "game over" "reload". Bien sûr il est tout à fait normal de canarder les CRS, mais on proteste (Bécassine en tête, elle qui parait-il a incité les jeunes à descendre dans la rue, ce qu'elle réfute) quand les forces de l'ordre répliquent.
    Les TDC feraient mieux de finir leurs études, de trouver du boulot (là c'est pas gagné) et après ils pourront penser au problème des retraites.
    Au second tour des présidentielles les TDC avaient défilé contre LE PEN !!Lamentable !

    RépondreSupprimer
  3. Voilà qui est bien dit.

    RépondreSupprimer
  4. Depuis la tentative de réforme de l'enseignement sous la première cohabitation le système est bien rodé à gauche.
    Après les premières passes d'armes et en l'absence d'un contre-projet structuré, ce qui est une constante de la gauche depuis trente ans, on envoie les étudiants et de plus en plus souvent les lycéens dans la rue, en espérant la bavure qui susciterait un mouvement d'opinion dans la masse du peuple plutôt indifférent.
    Le cas Malik Oussekine est naturellement l'archétype du phénomène, mais le CPE c'était une tentative de réédition du modèle. Malheureusement dans le cas du CPE ce sont les petit blancs qui se se sont fait tabasser par la racaille de banlieue, ce qui n'a pas empêché le gouvernement de rendre les armes le pantalon sur les genoux.
    Une belle réussite comme le dit AHAE, les manifs anti-Le Pen au second tour des présidentielles (souvenons nous des slogans "plutôt un voleur qu'un fasciste" qui montre bien le niveau de réflexion de la gauche aujourd'hui )
    Cette fois-ci au bout d'un jour de manifestations lycéennes, la gauche tient son martyr, un jeune loubard qui s'est pris une flash-ball dans la poire.
    Pour l'instant le gouvernement demeure ferme et l'opinion ne semble pas se laisser faire par les sirènes gauchardes.

    En fait toute cette effervescence sert tout le monde, la gauche bien sûr parce que ça lui évite de dévoiler son "projet" : servir des retraites croupion à 60 ans ; mais aussi la droite, comme ça on évite de parler du fond du problème : pourquoi le travail part ailleurs ?

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.