En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 19 janvier 2014

Avortement et guerre de 14

A l'aube de cette année 2014 où l'on va commémorer la Grande Guerre, la boucherie européenne, celle dont la plupart des analystes admettent qu'elle marque sinon le départ  du moins les prémices de notre déclin, il m'est venu l'idée saugrenue de comparer cette saignée avec les dégâts commis par l'avortement, dont on sait qu'au détour d'un alinéa sur une loi Théodule, le gouvernement veut le libéraliser complètement, à tel point que toute incitation à ne pas le pratiquer sera passible des foudres de la loi.

La guerre de 14 a causé la mort d'un peu moins de 1,7 millions de personnes civiles et militaires (environ 1,3 millions d'hommes jeunes) soit en moyenne annuelle, 405 555 personnes par an pendant 4 ans 2 mois et 8 jours.
La guerre de 14, outre le fait qu'elle est la cause de celle de 40 a fait de nous un pays affaibli, d'un pacifisme lâche cause de notre défaite en 40 et de notre second, puis troisième, puis quinzième rôle depuis la guerre.

L'avortement en France a causé la mort d'environ 8,3 millions d'enfants (215 000 par an environ) répartis sur les deux sexes en 39 ans d'ignominie (vous trouverez les chiffres sur le site de l'INED).

Quand on connait le rôle moteur et essentiel des enfants sur l'économie et la confiance qu'une nation a en elle, on comprend mieux que la France s'enfonce et s'enfonce et pourquoi elle est dans un tel état. On s'est très mal remis de 14. On ne se remettra probablement pas de la "guerre de 40 ans" causée par  la loi scélérate de Simone Veil.

11 commentaires:

  1. A l'origine de ce crime... Simone comment ? Weil...
    Abolition de la peine de mort (et explosion de la délinquance)... Robert comment ? Badinter...
    Sang contaminé, va-t-en guerre en Syrie... Laurent comment ? Fabius...
    Liberté d'expression bafouée... Manouel comment ? Valse/Gaz...
    Bizarrement tous ces néfastes ont un point commun... Celui d'exercer ou d'avoir exercé le pouvoir ! (L'autre ne saurait se dire)

    RépondreSupprimer
  2. Courageuse intervention de Jean Marie Le Méné sur Canal+ :
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Avortement-Jean-Marie-Le-Mene-tente-de-relancer-le-debat-sur-Canal-22813.html

    Apathie est vraiment un pourri de première. Je crois que là en plus, il avait les boulles de réaliser qu’on peut être chauve et beau.

    RépondreSupprimer
  3. le pouvoir nuit gravement à la santé ... des autres

    RépondreSupprimer
  4. @ Kolia
    Apathie, Duhamel, et consorts, une bande de néfastes qui sont "l'opinion publique" et qui devront bien rendre des comptes un jour ou l'autre

    RépondreSupprimer

  5. Je parie que les plus excités à défendre le « droit à l’avortement » (cf. Bachelot, Apathie, Massenet, sur le plateau du Grand Journal) sont tous mêlés de près ou de loin à un ou plusieurs avortements. Bachelot et Massenet ont dû tuer au moins l’un de leurs enfants, tandis qu’Apathie a du inciter une femme à assassiner sa progéniture.
    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’avis de ces gens là sur l’avortement, a la même valeur que celui d’un type qui a tué de sang froid sur le meurtre.

    En fin de compte, tous ces gens défendent bec et ongles ce qu’ils appellent l’IVG en la présentant comme un droit imprescriptible, une liberté fondamentale, uniquement parce qu’ils ne veulent pas admettre qu’ils ont détruit des vies humaines.

    RépondreSupprimer
  6. @P-E

    Absolument. Ces gens-là, auxquels s’ajoutent bien d’autres, notamment Barbier, sont le « système ». Ils le défendront jusqu’au bout, mais lorsqu’il tombera ils sombreront dans le néant.

    RépondreSupprimer
  7. @Kolia
    sur le premier commentaire : il y a en effet fort à parier qu'ils s'entêtent et persistent dans leur faute.
    sur le second : le plus tôt sera le mieux

    RépondreSupprimer
  8. Apathie est une grosse bouse qui n'a même pas la qualité de sa condition: le silence.
    Sa force, c'est l'interruption de parole. Ses interlocuteurs ne devraient accepter de lui parler que si on le baîllonne quand ce n'est pas son tour de parole.
    Ca devrait faire partie d'un contrat écrit avant toute intervention.

    Ou alors il faut apprendre à ne plus être courtois, et à hurler lorsqu'il vous interrompt, pour couvrir sa sale voix de vendu.

    RépondreSupprimer
  9. Les yeux bleus de Simone Veil ne peuvent faire illusion, pour prospérer le vice et l'ignominie revêtent toutes les couleurs. Sa loi scélérate équivaut à une politique de stérilisation de masse de notre peuple, voilà le crime ! Aussi, Simone Veil, ceux qui ont contribué à son ascension, et tous les propagandistes de sa loi, portent dans cette affaire criminelle la même responsabilité. Nous vivions un totalitarisme, qui sous couvert de liberté et de démocratie, avance de moins en moins masqué.

    L'ami CCRIDER voit juste, difficile de ne pas observer la même chose que lui. Mais il y a Veil et Weil, il le sait bien sûr.

    Du « laideron magnifique » je propose cet extrait de « La pesanteur et la grâce » :

    « Les Juifs, cette poignée de déracinés a causé le déracinement de tout le globe terrestre. Leur part dans le christianisme a fait de la chrétienté une chose déracinée par rapport à son propre passé. La tentative de réenracinement de la Renaissance a échoué parce qu'il était d'orientation antichrétienne. La tendance des « lumières », 1789, la laïcité, etc., ont accru encore infiniment le déracinement par le mensonge du progrès. Et l'Europe déracinée a déraciné le reste du monde par la conquête coloniale. Le capitalisme, le totalitarisme font partie de cette progression dans le déracinement ; les antisémites, naturellement, propagent l'influence juive. Mais avant qu'ils déracinent par le poison, l'Assyrie en Orient, Rome en Occident avaient déraciné par le glaive. »
    Chapitre, Israël.

    Chacun entendra ces paroles inspirées comme il le souhaite. Il s'agit pour moi de rendre ici hommage à Simone Weil, la grande.

    RépondreSupprimer
  10. C'est pour cela que parler "des Juifs" en général en assimilant origine et religion n'a pas grand sens. Un peu comme on le fait avec Arabes et Musulmans, ce qui n'a pas plus de sens, même si les intégristes de ces deux camps y voient tout leur intérêt. .

    RépondreSupprimer
  11. Autant pour moi ! Il faut lire Veil bien sûr.
    Je me suis rendu compte trop tard de la confusion.
    Mille excuses !

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.