En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 10 février 2013

Comment abattre le Leviathan ?

Comme l'annonçait radio courtoisie mercredi ou jeudi dernier, il n'a pas fallu longtemps aux maçons pour ramener leurs frères dans le droit chemin et faire sentir aux autres d'aimables pressions.
Les débats sont terminés depuis samedi soir  et les 9000 et quelques amendements ont été "examinés" et rejetés. Examinés entre parenthèses, parce que lorsqu'on lit un peu les comptes-rendus de séance, ce qui frappe, c'est quand même le manque de débat. On s'agite pour la télé, on fait des effets de manche, mais on ne débat point. Au mieux on s'invective par Reduction ad Hitlerum interposée.

Il n'aura fallu que 10 jours à la gauche idéologique, sectaire, suicidaire et satanique pour effacer au moins 10 000 ans d'évolution sociale pour ne pas dire quelques centaines de millions d'années si on se base sur l’évolution physiologique. Un retour vers des temps immémoriaux est proprement révolutionnaire au sens propre de la révolution, un retour au point de départ. Nous voila revenus au temps des protozoaires au mieux à celui des mollusques gastéropodes et hermaphrodites.

Maintenant portes-ouvertes à la barbarie !

Au passage un excellent rappel de Koltchak sur les positions de PCF à l'époque où il défendait encore la classe ouvrière.

Je n'oublie pas au passage que si la gauche, dirigée (mais pas trop) par Normal I er, est le maitre d’œuvre de cette réforme, celle-ci n'a été possible que par l'impéritie de Sarkozy, qui de toutes façons aurait procédé à la même réforme, parce que c'est une réforme mondiale et mondialiste voulue par le NOM.
Quand j'entends certains gugusses souhaiter le retour aux affaires de Sarkozy j'ai comme des poussées d'urticaire !

Cette réforme confirme une fois de plus que le temps du politique est fini.

4 commentaires:

  1. Oui , effectivement c'est une bonne question :

    Comment abattre le Lévy à temps ?

    RépondreSupprimer
  2. L'argument tueur : fo faire comme les autre pays européens moutons qui se sont déjà noyés.

    RépondreSupprimer
  3. c'est d'ailleurs leur seul argument "noyons nous ensemble !"

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.