En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

mercredi 2 février 2011

L'UMP parti de la dhimmitude

Valérie Boyer, députée UMP, secrétaire nationale chargée de la santé, souhaite faire rembourser par la Sécurité sociale la circoncision des enfants musulmans (et aussi des enfants juifs, pour ne pas discriminer !)
la suite à lire sur Nations Presse.info

Il sont tellement cons ces roumis que ça serait bête de s'en priver , n'est-ce pas ?
Même si les Chrétiens obtenaient le remboursement de l'eau baptême ils seraient encore largement de la revue ! 

9 commentaires:

  1. De toute façon la circoncision peut être un acte médical prescrit.
    Alors comme disait ou chuchotait Desproges (qui serait maintenant censuré) dans un de ses sketchs :
    "Tous mes médecins sont juifs" alors je pense que depuis l'existence de la sécu on paye pour ces actes religieux.
    Nous entités taxables et non êtres humains avons une taxe de 3,5% sur les complémentaires santés pour amortir la dette sociale, c'est à dire les dépenses et frasques de l'aristocratie ripoublicaine.
    Comment ne pas devenir nihiliste dans un tel monde ?

    RépondreSupprimer
  2. d'un autre côté se réfugier dans le nihilisme, c'est faire leur jeu.

    RépondreSupprimer
  3. Le jeu de tous les dangers.Pour les oppresseurs.
    Que reste-t-il quand il n'y a plus aucun espoir ?

    lire sur mon commentaire précédent : "Tous les médecins" et santé. C'est dingue comme on ne voit les fautes que lorsque le commentaire est publié !

    RépondreSupprimer
  4. je sais que ça peut paraitre fat, mais en politique aucun espoir n'est jamais perdu tant qu'on n'a pas tout perdu. Même si on en a pris la direction on n'en n'est pas encore là tant s'en faut.
    Les fautes sur écran ça doit être lié à une zone du cerveau qui interprète l'écran différemment de la feuille de papier, j'ai souvent le même problème.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai tout d'abord pensé que ce mot était une invention de cette Valérie Boyer, histoire de se faire remarquer. Mais je me suis renseignée. A coté, la "bravitude" de Ségolène R. est un genre de mot d'enfant, une amusante et sympathique trouvaille...

    RépondreSupprimer
  6. Toujours la même technique dite du voleur chinois...
    On pratique la chose secrètement au début, puis très discrètement, puis de plus en plus ouvertement.
    Idem pour l'euthanasie, le mariage homo et tant d'autres...
    Et c'est toujours cette UMP faussement de droite qui avalise les pires lubies ultra-gauchistes...

    RépondreSupprimer
  7. @ Argoat
    la bravitude de Ségolène ne traduit qu'une méconnaissance de la langue française (normal, elle a fait l'ENA) ou un début d'Alzheimer, puisque le substantif existe et que c'est bravoure.
    Dhimmitude, c'est un état de fait et même si l'orthographe peut varier, puisque c'est traduit de l'arabe, il signifie vivre en état de dhimmi, c'est à dire de soumis aux "vrais croyants".
    Il faut rappeler que le statut de dhimmi (qui signifie exactement hôte protégé un peu comme un gangster accorderait sa protection contre finance) est effectivement un statut protégé réservé aux croyants des religions monothéistes ; les athées ou les polythéistes ne devant normalement pas trouver de place dans un État musulman. On imagine sans peine le sort qui leur est réservé.

    @ CCRIDER c'est ça et plus on avance moins on prend de gants.

    RépondreSupprimer
  8. C'est intéressant, un chrétien est donc plus considéré qu'un athée. Dans ces pays musulmans, si on n'arrive pas à croire ou si on refuse de croire en Dieu ou en Allah, on est obligé de faire semblant, sous peine de sérieux ennuis. Il me semble que la religion chrétienne est interdite en Arabie Saoudite. Le fait d'accorder le statut de dhimmi serait donc un genre de faveur et non pas une obligation -inscrite dans le Coran- de la part d'un Etat musulman ?

    RépondreSupprimer
  9. L'Arabie Saoudite est un cas un peu particulier puisque c'est la terre où se situe La Mecque, saint des saints.

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.