En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 6 février 2011

Dures vacances

L'indignation outrée de MAM  face  à ses accusateurs fait de peine à voir.
C'est qu'elle ne comprend pas ce dont on l'accuse la pauvre !
Si on ne peut même plus s'obliger, comme ministre, envers des hommes d'affaires ou des milliardaires étrangers, où va-t-on ?
Et le plus drôle, ce sont ces accusateurs qui relèvent qu'elle aurait accepté à deux reprises de voyager dans le jet privé d'un proche de Ben Ali, "pour éviter les premières émeutes" lors d'une excursion dans le désert.
Moi ce qui m'étonne le plus, c'est qu'il paraisse tout naturel à ces journalistes et hommes politiques moralistes que le ministre des affaires étrangères de la république puisse sortir des limites du territoire national  pour des voyages privés pendant qu'il est en fonction.
Le ministre de la culture passe encore mais les principaux ministres et le président de cette clique, non, je ne le comprends pas !
Dès lors qu'on accepte que le petit Nicolas se fasse offrir des vacances aux USA par on ne sait quel donateur de fonds, pourquoi le fait que MAM prenne soin de sa sécurité et économise sa sueur aurait-il le don de choquer la clique qui fait "l'opinion publique" ? On se le demande ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.