En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 18 février 2011

Les yeux en face des trous ?

J'entendais ce matin Pierre Lellouche (secrétaire d'État au Commerce extérieur) s'apitoyer sur le sort des Tunisiens surdiplomés et déclassés, expliquant ainsi la fuite des Tunisiens vers l'Europe et la France en particulier à l'occasion de la démocratisation de leur pays.
Déjà on peut se poser des questions quant au civisme ou tout simplement à l'intelligence  de gens diplômés qui partent quand tout est supposé s'arranger et que leur pays va avoir besoin d'eux.
Ensuite je ne saurais trop encourager Pierre Lellouche d'aller fréquenter incognito les pôles pour l'emploi et les entreprises s'il veut rencontrer des surdiplomés déclassés. Pas la peine d'aller à Tunis pour cela.

2 commentaires:

  1. Tous ces ingénieurs algériens qui arrivent en France et pleurent leur "Beau Pays" qu'ils laissent tomber - pays exsangues. Il y a un africain qui très justement fustige tous ces lâches : Emile Bomba

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.