En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

samedi 12 février 2011

Racisme anti-blanc

Comment on se fait agresser, tabasser lorsqu'on est blanc et comment la gendarmerie accourt à 10 km/h pour se rendre sur les lieux de l'agression et autres joyeusetés de la France d'après.
A lire sur Novopress.

7 commentaires:

  1. Ce monstrueux et lamentable fait divers est la conséquence logique de quarante ans d'une politique démentielle et suicidaire. Combien va-t-il falloir de morts et de blessés pour qu'enfin le pays réagisse ? Et ne sera-t-il pas trop tard ?

    RépondreSupprimer
  2. Qu'est-ce que ça veut dire "que le pays réagisse" ? C'est qui le pays ? N'est-ce pas nous ? Il va bien falloir à un moment ou à un autre que nous prenions nous-même les choses en main.

    Supposons (ce qui est fort probable) que l'élite UMPS remporte les élections de 2012. Ce qui, à la vitesse ou vont les choses, signera la fin de notre civilisation. Sur quels espoirs pourrons nous encore nous baser ? Serons nous définitivement résignés à notre sort ? Résignés à disparaître petit à petit ? A émigrer nous même (pour les plus fortunés) ? Quelqu'un a-t-il un début de solution ?

    Malheureusement, je fais parti de cette génération émasculée qui n'est pas (ou très peu) capable de se battre pour ses idéaux, son histoire, son avenir... Quand en face de nous, ces gens voient dans leur propre mort le salut et la victoire... le déséquilibre me semble pattant. J'ai l'impression de vivre cette période irréelle qui prévalait lors des accords de Munich.

    RépondreSupprimer
  3. "le pays" c'est une parabole, naturellement que c'est nous.

    ça ne ressemble à Munich que de loin parce qu'à époque on essayait à tort ou à raison d'éviter une vraie guerre (l'histoire a ensuite montré que c'était à tort), tandis qu'aujourd'hui on est déjà en guerre larvée mais on ne peut pas le dire, tout juste le penser et il y a interdiction de se défendre, même de crier que les défenses sont submergées.
    Effectivement la masse étant amorphe, notre avenir repose entre les mains de quelques éventuels guerriers qui sauront faire bouger les choses par leur exemple. Seront-ils au rendez-vous ? je suis comme vous je n'en sais rien.
    Ce que je sais c'est que contrairement à l'idée défendue par les historiens marxistes, l'histoire ne coule pas comme un fleuve, elle est comme la font quelques hommes. César, Alexandre, Napoléon, Charlemagne Hitler etc n'auraient pas été là à leur époque, l'histoire eut été toute différente.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu l'article en question et le récit d'une autre agression, également à dix ou vingt contre un. C'est ignoble. J'ai l'impression que ces délinquants sont jaloux des FDS et du génie de leurs ancêtres, et ça les rend fous de rage. Autrefois j'étais d'avis que les liens du sang n'étaient pas si importants. Je pensais à cet américain qui avait fait la bataille de Bastogne, et qui est ensuite devenu un ami de mon père dès 1945. Après la guerre il est rentré en Amérique et est devenu prof de français. Il aimait tellement notre pays qu'il y venait régulièrement en vacances jusqu'à un age avancé. Certes il n'avait pas d'ancêtre gaulois, mais il était d'origine irlandaise, ce qui en faisait un cousin. Visiblement il est plus naturel et facile d'aimer la France quand on a des ancêtres français ou tout au mois européens...

    RépondreSupprimer
  5. surtout qu'avec les Irlandais et même les américains qui se souviennent qui ils sont et d'où ils viennent nous avons quand même des liens privilégiés.
    On ne peut pas trop développer sur la manie qu'ont certaines ethnies d'attaquer en meute des faibles ou des isolés, mais disons que c'est assez commun dans certaines parties du monde, pour faire dans le politiquement correct.

    RépondreSupprimer
  6. Ah ils font ça aussi "au pays". Ils n'ont aucun sens de l'honneur... Pour en revenir à Bill, le vétéran de la 2ème guerre, il aimait la France passionnément, bien davantage à mon avis que certains FDS...

    RépondreSupprimer


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.