En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

dimanche 14 août 2016

La guerre est déclarée

Violente agression aux cris de « Allah Akbar » contre des Corses -et répliques-, selon des témoins impliqués (Vidéos)



Cela s’est passé à Sisko en, Haute-Corse. Selon les témoignages des personnes impliquées (Voir 3ème vidéo ci-dessous) la bagarre serait partie d’une agression de  maghrébins contre des touristes. Notamment contre des jeunes femmes pas  assez vêtues aux yeux de ces musulmans adeptes du burkini. De jeunes  Corses auraient été pris à partie par des adultes. Appelés en renforts,  d’autres habitants de Sisco seraient accourus pour les défendre, à leur  tour agressés, ils se seraient défendus. Les témoins impliqués ont pris  l’initiative de témoigner à l’aide d’un porte-voix, face à la foule nombreuse venue les soutenir ce matin. 
La  suite sur Medias Presse Infos.



Jusqu'à maintenant, les couilles molles pouvaient répondre qu'il s'agissait de forcenés, ou que les attaques contre les Chrétiens n'étaient qu'une réponse aux Croisades . Les cons ! ou bien aux attaques des Occidentaux contre Daesh, comme si ces attaques faites à reculons n'étaient pas elles même la réponse aux massacres des non musulmans aux proche et moyen Orient.

Mais là, attaquer des Corses et des touristes dans leur pays alors qu'on n'est soi même que merde de métèque, difficile de ne pas voir qu'il s'agit d'une attaque contre nous parce que nous sommes nous !

D'abord j'attends la réaction du FLNC après l'attitude de matamore de ses porte-paroles, ensuite que l’État cesse de dissimuler la vérité. Ne parlons même pas des médias.

Et clairement je n'attends pas qu'un seul de ces trois acteurs réagisse positivement.

Reste le peuple. Saura-t-il après 70 ans moutonniers se rendre compte que c'est sa peau et celle de chacune de ses composantes que les envahisseurs veulent ?

Addendum :
à méditer, la réaction du représentant du système :
Dans un tweet, le président du conseil départemental de Haute-Corse, François Orlandi a demandé que cette «agression inacceptable» soit «sanctionnée». Mais «l'appel au calme et au sang-froid est nécessaire pour éviter que les amalgames stigmatisent toute une communauté qui souhaite vivre en paix dans une île où elle travaille depuis des décennies et où, souvent, ses enfants sont nés», écrit-il.

Encore un qui a oublié son histoire qui lui rappellerait que lorsqu'on n'est pas du pays ni la longueur de séjour ni le fait d'y avoir fait des enfants ne confèrent un droit de séjour . La Reconquista ou la guerre d'Algérie sont là pour nous le rappeler !

2 commentaires:


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.