En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

vendredi 5 août 2016

La cri de douleur du cardinal chinois, Joseph Zen, au pape François : « Maintenant nous allons mourir des mains de notre Père. »

La cri de douleur du cardinal chinois, Joseph Zen, au pape François : « Maintenant nous allons mourir des mains de notre Père. »
"Depuis l’arrivée du pape François sur le  siège pétrinien, un dialogue entre Pékin et Rome s’est instauré. Les modalités de la reddition de l’Église catholique entre les mains du gouvernement athée de Chine font bondir le cardinal émérite de Hong Kong, Joseph Zen [...]"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.