En poursuivant votre navigation vous acceptez l'installation de cookies

jeudi 27 juillet 2017

Allemagne : le vrai visage des « migrants » – medias-presse.info

Allemagne : le vrai visage des « migrants » – medias-presse.info



Les statistiques du Ministère de l’Intérieur allemand en ce qui concerne la criminalité pour l’année 2016 montrent le vrai visage des prétendus « migrants » :
– En ce qui concerne les viols et les agressions sexuelles, par tranche de 100.000 habitants, 818 sont commis par des  « réfugiés », 279 par des immigrés et 54 par des Allemands de souche.
– En ce qui concerne les blessures corporelles dangereuses et lourdes, toujours par tranche de 100.000 habitants, 1941 sont commises par des « réfugiés », 625 par des immigrés et 127 par des Allemands de souche.
– En matière de criminalité violente, les parts respectives (toujours par tranche de 100.000 habitants) sont de 2313 pour les « réfugiés », 768 pour les immigrés et 153 pour les Allemands de souche.
Selon le même organisme, il y a en Allemagne 1,1 million de colons (les « migrants »), 9 millions d’immigrés et 73,5 millions d’Allemands.
Pour les seuls mois de juin et juillet 2017, voici l’apport réel de ces « chances pour l’Allemagne » que Merkel fait entrer à tour de bras, ce que Helmut Kohl avait fortement  critiqué, comme quoi on peut être dans le même parti, avoir les mêmes origines et avoir une opinion différente :
– 3 juin, à Arnscwang, un petit garçon russe de 5 ans a été poignardé à mort par un Afghan qui de plus a grièvement blessé sa mère. Ce dernier avait déjà été coupable d’un incendie criminel en 2009, ce qui ne l’a pas empêché en 2014 d’obtenir le statut de « réfugié ».
 La suite sur MPI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire


Afin d'éviter que votre commentaire ne soit détruit, veuillez indiquer un pseudo.

Les commentaires injurieux ou ne respectant pas de manière évidente la multitude de lois liberticides qui nous sont imposées sont susceptibles d'être supprimés. Faites preuve d'intelligence et d'imagination !

Les auteurs des commentaires sont responsables de leurs propos.